Il est difficile de nourrir son blog lorsque le quotidien nous éloigne de notre état d’alerte citoyen et qu’il nous « moutonise ».

Comment pourrais-je le soir après une journée de travail réfléchir sur ma condition d’homme et ensuite de citoyen lorsque la télé m’appelle et que le sommeil m’attend ?

Je me rassure ironiquement en me disant que ce sont nos journalistes qui prennent note de l’actualité, nos intellectuels qui en saisissent le sens et nos élus qui nous défendent contre le mauvais temps pendant notre sommeil.
Il n'en est pas ainsi malheureusement. Nous sommes livrés à nous même. C'est une responsabilité dangereuse, mais une chance aussi.
Nous devons à notre échelle être journalistes, intellectuels ou même élus si nous voulons nous protéger et donner sens à notre existence. La moutonisation nous guette, restons vigilents !