upm2
La Presse Tunisienne n'a pas eu beaucoup de mal à pondre des articles sur l'Union Pour la Méditerranée. Le sommet ressemble de près à tous les pseudo sommets qu'organise la Tunisie depuis 20 ans:
Nos journalistes n'ont eu qu'à copier coller leurs derniers articles du hiwar achabab pour couvrir l'évènement.
Pareil que dans le hiwar, il n'a été question que de sujets consensuels sur lesquels tout le monde est d'accord sans évoquer ce qui fâche. Le plus important étant de mettre en scène le débat plus que de se soucier du contenu du débat lui-même.
Mais nos journalistes n'ont pas pu se détacher de certains de leurs tics et réflexes allant jusqu'à confondre Sarkozy, organisateur du sommet, avec Ben Ali:
C'est ainsi que l'on pouvait lire dans l'introduction de le l'article sur l'UPM (ici): "le Président Ben Ali a été d’une grande clarté quant à la voie dans laquelle devra s’insérer cette Union pour assurer les succès qu’attendent d’elle les peuples de la région."
Et de rajouter quelques lignes après:"[...]projet fidèle à la politique avant-gardiste prônée depuis le Changement et faisant du développement durable un des droits  fondamentaux de l’homme. ».
Et de conclure: "[...]La déclaration finale du Sommet de Paris est venue confirmer la pertinence des choix de la Tunisie du Changement..."
Vous avez compris, l'UPM = Changement. En Tunisie on a déjà tout inventé, Sarkozy n'a fait qu'appuyer les "idées avant-gardistes" du chef de l'Etat prônées depuis 20 ans.
Ce qui est amusant, c'est qu'autant notre président semble dominer le sommet dans la presse tunisienne, autant il en est absent dans la presse française. On se demande pourquoi ce qu'aucun journaliste français n'ait rapporté l'avant-gardisme de notre président?
Ah! j'avais oublié que Bachar el Assad était de la partie et que celui-ci avec sa réputation de grand défenseur de la cause humaine, a fini par voler la vedette à notre cher président...

source:
http://www.lapresse.tn/index.php?opt=15&categ=1&news=75507