Depuis l'annonce de l'acceptation du président Ben Ali de se représenter pour les élections de 2009, se succèdent des voix de soutien que nous relate La Presse:

Le 31 Juillet, ce furent celles de personnalités politiques d'envergure internationale dont le symbolique Mahmoud Abbas (ici). Ensuite, le 1er Août, ce fut le tour du bon peuple de s'exprimer en faveur du président. La Presse évoque des scènes de liesses populaires à Gabès, Kairouan, Monastir, Siliana, Zaghouan, Jendouba, Bizerte et Tataouine (ici). Puis le 2 Août, c'est au tour des associations. On nous évoque le soutien des ô combien civiles  associations Basma, Utoj, Otef et autres (ici).

Par contre, est passée inaperçue la liesse nocturne qui a eu lieu ce 3 Août après minuit au Djellaz.
Cet oubli de La Presse est d'autant plus injuste que les manifestants du cimetière ont toujours été de fidèles soutiens au président et qu'à chaque élection ils votent unanimement pour lui.
Les journalistes ont fait preuve d'un manque de professionnalisme en restant au lit alors qu'une procession importante  qui s'est achevée  avant l'aube,  a rassemblé  des  dizaines de milliers de  citoyens revenants.
Par ailleurs dans un autre cimetière, A Monastir, le combattant suprême fêtant son anniversaire a exprimé à sa manière, en se retournant dans sa tombe, son hommage au "défi" que portera le président pour son prochain mandat.

Joyeux anniversaire donc à Bourguiba, et soyons tous là pour 2009!


djellaz

Scène de Liesse au Djelllaz