22 mars 2009

Fête de l'Indépendance: Bourguiba témoigne

On peut aimer ou détester Bourguiba mais on ne peut l'occulter des commémorations de l'indépendance tel que ce fut encore le cas lors du 53ème anniversaire du 20 Mars dernier. Ainsi à part notre gentil président, qui dans sa dernière allocution a timidement mentionné le nom du combattant suprême (ici), il semblerait que personne d'autre que lui n'avait le droit de faire allusion à son encombrant prédécesseur. Surtout pas notre fumeur invétéré du mauve, Mouldi Mbrek qui à mon avis mérite d'être interné en urgence pour hallucination... [Lire la suite]