25 janvier 2010

Signes d'ouverture en Tunisie?

Notre gentil président a pressé ses ministres de s'initier aux vertus de la critique, de respecter l'avis contraire et de ne plus attendre les consignes du ciel pour travailler (voir ici). Pour ceux qui ont cru naïvement que son excellence a pris un virage sur l'aile (depuis son nouvel AIR FORCE 7) ils n'ont sans doute pas compris que notre souverain était capable d'humour et d'ironie. Personne ne l'a d'ailleurs pris au sérieux. Surtout pas les plumitifs de la Presse qui à chaque plaisanterie présidentielle, redoublent de bassesse... [Lire la suite]