Le 6 Avril 2011 a été commémoré le 11ème anniversaire du décès de Habib Bourguiba. Autant dire qu'il s'agissait de la première commémoration du Bourguibisme après 10 ans de quasi-censure par Ben Ali. Les anciens journaux de la propagande se sont bien lâchés pour rattraper le retard. Ils n'ont pas manqué de tartiner leurs articles d'éloges et de gratitude à la gloire de l'artisan du changement... pardon! le père de l'indépendance. Il faut dire qu'après la fuite du grand mauve, certains sont en manque sérieux de flagornerie. Grâce à la réhabilitation de Bourguiba, ils vont être bien servis!

Récupération de Bourguiba

Soyons sérieux, il ne s'agit pas là de nier l'œuvre du "combattant suprême", ni de minimiser ses apports, mais d'exiger en ce moment de notre Histoire un bilan complet du Bourguibisme tenant compte aussi (surtout) de sa part d'ombre si tant est que la dictature mauve en est le pur produit. Ce serait faillir à la mémoire de cette figure de l'indépendance que de ne pas montrer l'envers de sa médaille.

Mais voilà les vieux réflexes de nos journalistes en quête d'un homme providentiel idéalisé, une sorte de père protecteur -ou fouettard-,  se lit à travers ces lignes que j'ai pris au hasard:
Ainsi cet article de la Presse "A la recherche du père perdu" illustre par sa caricature la persistance de la vision paternaliste du pouvoir. Bourguiba est dessiné en sympathique dandy accueillant un jeune (symbole de la révolution) criant "papa!". Voilà résumé ici l'avenir de la Révolution vu par le journal: un enfant jeté dans les bras d'un prochain despote. La suite de l'article est dans le pur style du défunt "dialogue avec les jeunes" (sous Ben Ali) où l'auteur nous dépeint une jeunesse idéalisée dont "Le credo semblait être de «rendre sa place dans l’histoire à ceux qui la méritent, en expulser les usurpateurs et ramener les lumières sur les vrais patriotes faiseurs d’avenir…». A l'époque dans ce même genre d'article, Ben Ali faisait partie de ceux qui méritaient leur place dans l'Histoire et les usurpateurs étaient ces insectes d'opposants jaloux et traitres de la patrie.
Ensuite le journaliste tape sur ces "éternels" sceptiques à savoir ceux qui critiquent le retour du Bourguibisme. "Éternels" car sous Ben Ali ces aboyeurs hurlaient déjà contre le culte de la personnalité, la dictature, le bourrage des urnes et l'atteinte à la liberté d'expression tous hérités du "Zaim". Mais ce journaliste préfère s'en prendre à ces éternels emmerdeurs et continuer tranquillement dans la voie facile des éternels fayots...

cimeti_re

Tout aussi éloquent l'exemple de Mezri Haddad bouffon en chef du Ben-Alisme, qui au lendemain de la chute de son dictateur chéri, nous annonce publiquement le lancement de son mouvement néo-Bourguibiste. Pour cet orphelin de la dictature, le Bourguibisme est une issue de secours royale.
Un autre orphelin plus caricatural encore, un certain Hmida Ben Jemaa que les blogueurs connaissent bien. Ce "cyberpatriotard" qui vouait un culte sans précedant à Ben Ali n'a eu aucun scrupule à effacer les photos de son idole déchu et à afficher du jour au lendemain son amour pour Bourguiba.

Conclusion

Nombreux sont les exemples de cette récupération facile du bourguibisme par les mauves. Ces clowns ne doivent pas nous empêcher de reconnaitre les valeurs de ce personnage historique. Évitons  en revanche d'entretenir avec eux le culte du combattant suprême, sans quoi nous leur offrons une voie de réhabilitation qui les fera revenir petit à petit sur la scène politique. A se demander d'ailleurs si  notre premier ministre Caid Sebsi (tyranosaure du Bourguibisme) ne fait pas partie de cette machination de restauration d'une nouvelle dictature Bourguibo-mauviste...Je sais. Je verse déjà dans la théorie du complot, mais pour avoir décortiqué la presse Ben-aliste pendant trois ans, j'ai cru renifler l'odeur nauséabonde de la propagande en lisant ces derniers panégyriques à la gloire de Bourguiba.

Mes amis, tuons le père une bonne fois pour toute, ou alors appelons Ben Ali à la rescousse, lui au moins il est encore vivant. De plus avec la menace grandissante des intégristes, j'en connais plus d'un qui commencent à sérieusement le réclamer!

peursimpsons

Sur ce, bonne semaine!