Les mayas l'avaient bien prévu: 2012 marquerait la fin des temps. Les tunisiens, ce grand peuple instigateur du printemps arabe, fait preuve encore une fois d'un avant-gardisme remarquable, en se préparant avant tout le monde pour cet évènement cosmique. Les autorités accueillent en ce moment des prédicateurs et des messies levant à leur passage des foules armées pour l'au-delà! Ce millénarisme enveloppe d'une brume d'encens les lieux de cultes et les parvis de mosquées...l'air irrespirable a fini même par déteindre sur le règne animal:

canigou

La Mecque et Médine, lieux saint de l'Islam, ne sont plus rien devant la nouvelle pieuse Tunisie. Et d'ailleurs afin de déménager la Kaaba et la tombe du prophète à Kairouan, puis réinstaller Zaba à Carthage, une supression de visa pour les saoudiens vient d'être décrétée, inaugurant ainsi l'annexion de l'Arabie à la nouvelle terre promise, la sainte Tunisie des fins de temps...