A une semaine de la fête des martyrs, se pose en Tunisie la question des martyrs de la révolution. Épineuse question celle du jour et de l'heure où la mort par balle fait de sa victime un martyr ou pas. Plus épineuse encore la question des blessés de la révolution. Eux au moins ils sont vivants et réclament leur dû. Mais tout un commerce de la martyrologie émerge ces derniers jours au détriment de ceux qui furent les réels héros de la révolution...

droitsdiloum

Heureusement que le tissu associatif contribue aussi à alléger la peine de certains...

essebsichologiques

Malheureusement, les vrais blessés, les vértibales héros de la Révolution, sont le plus souvent oubliés et croupissent loin de l'attention et du respect de tous...

benalidivan