09 avril 2012

Zaballah au secours d'Ennahdha...

J'ai été quelque peu choqué d'apprendre qu'un compatriote tunisien de Mahdia, vient d'être condamné à 7 ans de prison pour avoir simplement repris des textes et des caricatures blasphématoires (voir le rapport de Human Rights Watch). A ce rythme s'ils me chopent, moi, caricaturiste blasphémateur notoire, ils me colleront illico la peine capitale...   Il me semble que depuis l'arrivée de nos "conservateurs" au pouvoir, une stratégie d'ex-communication publique appuyée sur la religion vient d'être instaurée. Elle ne vient... [Lire la suite]