Saluons amis révolutionnaires, le courage de nos frères qui ont abandonné femmes et enfants, qui ont quitté leur travail une semaine durant, pour purifier du mauve la télé nationale...Cela, bien entendu, au nom du peuple  tunisien, certifié 99% Halal, il ne va sans dire!

bastille

Arrêtez de dire que Ennahdha est derrière cette action. Il s'agit évidemment d'une initiative citoyenne spontanée. La présence massive de barbus et de flics sympas qui laissent faire, n'est qu'un pur hasard et n'y voyez nul complot ni une quelconque volonté du gouvernement de mettre la main sur la télévision nationale. Ces gentils citoyens décidés à nous débarrasser du mauve, le font bien sûr pour défendre la liberté de l'information et l'indépendance du service public! Qu'ils aient insulté, tabassé, et attaqué à l'arme blanche des journalistes sous le regard complice de la police, n'est qu'un détail... 

Soyons sérieux!

Mes amis, nous n'ignorons pas qu'un grand nettoyage reste à faire dans tous les établissements publics, dont les médias, infestés effectivement de corrompus de l'ancien régime. En revanche, s'il est vrai que la ligne éditoriale de la télévision nationale n'est visiblement pas pro-gouvernementale, nous ne pouvons nullement accuser la chaîne de rouler pour le mauve ni pour un quelconque parti. Elle pêche surtout par l'incompétence de ses techniciens et de ses journalistes, maladie qui affecte toute la profession dévastée par des dizaines d'années de dictature. Cependant le seul acquis palpable de la révolution, c'est l'apprentissage de la non-allégeance au pouvoir chose que le gouvernement ne semble pas apprécier surtout venant de la télévision nationale. Cette dernière devient ainsi pour lui une cible, une sorte de territoire à reconquérir. S'explique cet acharnement soudain contre la watanya, comme s'explique le lâché de salafistes dans les universités, également territoires libres et non soumis.

Nahdholéon

Ce que nous ignorons, c'est la feuille de route de ces campagnes "nahdholéoniennes". S'agit-il du début d'un processus, ou alors observons nous la  dernière étape d'une vaste conquête qui aurait déjà intégré dans ses territoires le ministère de l'intérieur et celui de la justice?
J'opterai pour la deuxième hypothèse. Car sinon, comment expliquer que ces bastions hautement plus stratégiques mais surtout hauts-lieux du mauvembrisme, ne semblent pas déranger nos gentils manifestants ni nos pieux salafistes. S'ils veulent taper du mauve comme ils le disent, qu'ils aillent camper devant le ministère de l'intérieur et qu'ils nous fassent une vraie prise de la bastille à l'avenue Bourguiba. Bastille mauve qui réprimait, qui réprime, et qui nous réprimera encore ce premier mai! 

Solution  finale

Pas de panique, la télé aussi finira bien par s'incliner ! notre guide suprême a une superbe idée:
suce 

Et ce n'est même pas une blague ( voir ici )