27 décembre 2012

L'Affaire Sheraton...

Il y a certes dans l'actualité tunisienne plus prioritaire que la désormais "affaire Sheraton". Cela dit je trouve scandaleux que notre ministre (gendre de Zaballah) multiplie les séjours dans un 5 étoiles à Tunis alors que l'Etat lui paye un chauffeur pour qu'il fasse dodo chez lui auprès de sa chérie. Il s'agit là d'un cas flagrant de malversation, de détournement de fonds, de gaspillage de bien public. En langage zaballahiste, c'est du 7aram, du péché! Pour un représentant international de l'ordre zaballahique, Bouchlaka a... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 01:26 - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
18 décembre 2012

Zouki et Jafa largués à Bouzid

Lire l'article associé
Posté par __z__ à 00:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
16 décembre 2012

La Grève générale, péché capital!

Je n'ai encore pas compris comment l'UGTT a pu se dégonfler en si peu de temps. L'essentiel est que tout revienne dans l'ordre et que chacun reprenne son boulot (ou son chômage) dans la foi et la bonne humeur. Qui a dit que ces grèves faisaient l'unanimité? Le 8 Décembre dernier, A Sfax, des milliers de personnes ont fait une marche pacifique contre la tenue de la grève générale du 13. Leur manif a été organisée par l’Association du prêche et des sciences théologiques de Sfax. Outre leur dénonciation de la grève et leurs appels... [Lire la suite]
09 décembre 2012

Comités de protection de la Zaballahisation

La révolution c'est comme le Coran. A chacun son interprétation. Et ce n'est pas parce qu'ils n'y étaient pas le 14 Janvier que les zaballahistes n'ont pas le droit de l'interpréter à leur façon. En deux mots: leur vision de la dite révolution se résume à la remodélisation complète de la société sur la norme des pays du golfe. Il s'agit d'instaurer l'ordre "capitallahiste" (grand capital, charité pour les pauvres, le tout mijoté dans la sauce bigote). La démocratie pour eux est un moyen parmi d'autres pour atteindre leurs objectifs.... [Lire la suite]
02 décembre 2012

Les Siliâneries de Zaballah

Rien! Rien de rien. Nos pieux élus n'ont RIEN changé au drame économique qui ruine nos compatriotes des zones sinistrées. Redeyef d'abord (2008), Sidi Bouzid (2010) ensuite, et Siliana enfin (2012) se révoltèrent contre la pauvreté, le chômage et l'injustice. Rien de rien. Aucune lueur d'espoir. Sauf qu'entre Sidi Bouzid et Siliana, il y a eu une Révolution (rappelez-vous) qui chassa le roi Zaba pour nous ramener par les urnes Zaballah. Biensûr, nous ne nous attendions pas non plus à un miracle économique en seulement deux... [Lire la suite]
  1