Celui-là qui combattait le FMI et la Banque mondiale comme instrument de l'impérialisme et de l'exploitation des pauvres, part en ce 5 Mars 2013 rejoindre le royaume d'Allah. Il ira avec son camarade Chokri Belaïd déloger du paradis les émirs et les rois du pétrole. Ceci dans l'hypothèse où il serait réçu dans la Paradis car je ne suis pas sûr qu'Allah soit vraiment de gauche (si tant est que l'hypothèse de l'existence d'Allah soit confirmée). En attendant, les partisans d'Allah ici-bas en Tunisie, s'accomodent très bien avec le FMI, la banque mondiale et le "capitalismo salvaje" (pour reprendre l'expression de Chávez).
Si bien que Zaballah chantre du libéralisme économique, après avoir contracté un prêt de 500 millions de dollars auprès de la Banque mondiale vient de demander un prêt de 1,78 milliard de dollars au FMI et ce afin de maintenir dame Tunisie sous perfusion faute de vraie thérapie (voir ici)

FUMISTERIE2

On ne sait vraiment pas ce que Zaballah compte faire avec cet argent puisqu'il n'a jamais établi le moindre projet de développement. Par contre on sait déjà qu'avec cet énième endettement, l’Etat devra réduire les salaires de la fonction publique, les subventions aux plus démunis et les retraites. Mais ce n'est pas grave, les pauvres boiront et mangeront de l'Allah afin de supporter leur misérable vie sur terre en attendant l'au-delà. Justement, un nouveau ministère des affaires religieuses vient d'être inauguré à cet effet. Sûr que le marbre du nouveau siège a été financé par l'argent du FMI...(voir ici)