Après la prise de Morsi et la chute des frères musulmans en Egypte, c'est la panique à Tunis. Nos gentils islamistes craignent d'être victimes, comme leur frangins du Caire, d'un complot mauvo-militaro-bensimpsonien. Ils ont beaucoup de point en commun avec leurs collègues égyptiens: Issus légitimement des urnes mais franchement tous aussi burnes. Puis cette prétendue légitimité des islamistes tunisiens est mise à mal depuis l'assassinat de Belaïd, à cause du retard de la constituante puis du fait de l'absence d'une feuille de route claire. Bref tous les ingrédients sont réunis pour faire péter la baraque. Mais heureusement des réunions secrètes ont lieu tous les soirs pour implorer la baraka et se parer ainsi à toute éventualité. Le mois de Ramadan est d'autant plus propice aux veillées nocturnes. Il parait qu'après le feuilleton, le bureau de zaballah ne désemplit plus. S'y multiplient les prières collectives, les meetings, les brainstormings accompagnés de Baklawa et ce jusqu'au petit matin. Ce n'est pas trop le stress non plus, car ils savent que de toute façon, avec l'été et le Ramadan, ils ont encore du temps: le peuple n'est pas en mode Révolution et ce pour un bon moment...

zombies

Dans le bureau Ovhallal de ghannouchi, sont discutées plusieurs stratégies. Tous les scénarios sont exposés et débattus collégialement. Persiste le protocole de l'immunisation de la Révolution toujours à la mode chez les zaballahistes. Il s'agit d'innoculer un principe actif anti-RCD qui protège la dite Révolution d'une éventuelle infection mauve. Bien sûr le texte sensé réglementer ce traitement ne précise ni par qui, ni comment injecter ce remède magique. Le docteur Marzouki lui-même copain des zaballahistes, commence à émettre de sérieux doutes quant à l'efficacité de cette thérapie (voir ici)

chevalisation

Un autre scénario plus audacieux a été soumis à Zabllah et vient d'être déjà appliqué. Il consiste à soigner le mal par le mal. Une sorte de vaccin mauve. Ainsi pour immuniser définitivement le pays, le pouvoir inocule des cellules souches du mauve. Ce protocole a été mis en exécution par la libération récente des grands caciques du benalisme. Sont donc sortis de prison Abdelaziz Ben Dhia, (grand conseiller de Zaba), Abdallah Kallel (ancien président de la chambre des conseillers) et Mohamed Ghariani (ex-big boss du RCD). Dans la même logique vient d'être nommé mufti de la république un certain Hamda Saïed connu pour ses accointances avec l'ancien régime.
Mais ce n'est pas tout. On raconte que se prépare en coulisse un scénario plus fou encore! Mongi Rahoui confirme la thèse et prédit après la fin de Ramadan, un scénario 1000 fois plus fou que ce qui s'est produit en Égypte (voir ici)... 

zabazaballah

Eh oui! fallait y penser. Voilà "Ze" solution pour clore définitivement la parenthèse révolutionnaire et en finir une bonne fois pour toute avec ce bordel. Bensimpsons, mauves, bleus et les zwewla de la république pourront enfin vivre comme au bon vieux temps dans l'abois et la bonne tumeur.

Conclusion 

J'emmerde Ramadan et je dédicace ce dessin à Adel Almi! Je remercie au passage "Willis from Tunis" qui m'a aidé à provisionner mon stock... 

celtiamelki

et à très bientôt les _z_amis...