20 juillet 2015

le règne de ZABAjboujALLAH

Béji Caïd Essebsi, apothicaire de médina, séducteur de bourgeoise et vendeur de formules toutes faites, administre à petite dose son poison tue-la-révolution. Une fois installé derrière le comptoir de sa boutique présidentielle, ce chimiste de Zaouïa n'a eu pour seule obsession que la réhabilitation du business traditionnel. Ça le démangeait depuis le début. C'était, semble-t-il, sa seule et unique mission: Réhabiliter l'ancien régime, restaurer les vieilles habitudes et blanchir les vieux caïds...sa pilule magique, celle qu'il croit... [Lire la suite]