16 juillet 2020

La guerre des gangs

Le train de la démocratie a définitivement déraillé. Nos débats ne concernent plus le bien commun, mais le bien particulier de tel ou tel clan. Les alliances ne se nouent pas selon la convergence idéologique ou le programme politique, mais selon la convergence d'intérêts entre tel et tel groupe. On fait de la Chakchouka avec de la Macrouna et du Coran. Bref, dans cette indigeste actualité tunisienne chers amis, il n'y a plus aucun attrait philosophique, littéraire ni poétique. Rien de vraiment intéressant à écrire et dessiner dans ce... [Lire la suite]