Je me suis toujours demandé si l'inexistant Allah m'avait fait caricaturiste et qu'il m'avait offert l'option de choisir le pays à caricaturer, tout compte fait, je crois que j'aurais choisi la Tunisie. Car pour être un boulot aussi mal payé, autant choisir le pays où la caricature est à ciel ouvert, où il suffit de lire l'actu pour se servir à volonté. 
Pour ce post de rentrée, je me limiterais à cette photo qui a fait les choux gras du Facebook (voir ici) et dans laquelle on voit le premier ministre Hichem Mechichi, fraîchement nommé par le président, se faire domestiquer lors d'un repas, par le trio KaKaroui, Zaballah et Chlékeddine. Une mise en scène savamment réfléchie, destinée à agacer Carthage et à rappeler aux Tunisiens, que nous sommes et nous serons toujours gouvernés par la Mafia, le Coran et la Chléka... 

Mechichi01

Mechichi02

Mechichi03

Mechichi04