Le monde entier a rendu hommage à Maradona, appelé par Dieu ce Mercredi 25 Novembre 2020. Le décès de cette icône mondiale du football, ne pouvait laisser indifférent personne, encore moins nous autres tunisiens. Il est bon de rappeler que c'est l'un des nôtres, l'arbitre tunisien Ali Bennaceur, qui en quart de finale de la coupe du monde de 1986, valida à tort un but du joueur argentin, marqué avec la main. Un deuxième but du même Maradona, permit aux Argentins d'accéder au tour suivant, puis à la finale, et de remporter ainsi leur deuxième Coupe du monde.

Maradona évoqua alors la "main de Dieu" pour qualifier son but. Cette expression devenue célèbre, ne précise pas que c'est du Dieu Allah qu'il est question. L'arbitre tunisien, en bon musulman, aurait pu intervenir contre la volonté de n'importe quel Dieu, mais pas contre celle d'Allah... 

maradona

Comme je disais, la planète toute entière s'est émue de la mort de Maradona. Même les allahistes n'ont pas manqué sur le net d'exprimer leur peine et leur profonde tristesse. Toutefois, il était intéressant de noter, que pour ce joueur touché pourtant par la grâce d'Allah, aucune formule de miséricorde ne lui a été rendue par ces mêmes allahistes. Maradona est un chrétien certes, mais quand même, pourquoi cette discriminiation ? Que réserve donc Allah aux non musulmans ? 

J'espère qu'un jour on pourra débattre sur la géographie de l'au-delà. En tant qu'architecte urbaniste, je veux bien savoir dans quel quartier du paradis, seront logés les non musulmans qui ont beaucoup apporté à l'humanité ? Je veux qu'on me renseigne par exemple, de combien de mètres carrés sera plus grand le loft de Zaballah comparé à celui de Maradona ou d'Einstein ? Si tant est que Maradona et Einstein aillent au paradis...Remarquez d'ailleurs que cette question embrasse souvent les allahistes. Ok, j'arrête.