Les Z'amis, qu'on se le dise, le Saïed commence un peu trop à "se la péter". Certes Dame Tunisie s'est jetée dans ses bras quand il a pris les affaires du pays en main le 25 juillet dernier. Quel soulagement que de se faire débarrasser de ce collant de Zaballah et sa clique de mafieux au pouvoir. Elle respire depuis la Tunisie, mais elle découvre jour après jour, que le Saïed est un type étrange, voire inquiétant...    
FEUILLE_DE_ROUTE

Nous sommes à presqu'un mois du "coup de boules" et Saïed Refuse de clarifier sa feuille de route. Pour parer à tous ceux qui critiquent son silence radio et l'opacité de ses intentions, celui-ci ne cesse de jurer devant Allah qu'il est seul au bled à connaître les désires et les fantasmes les plus secrets de Dame Tunisie...Je vous dis, cet homme est vraiment inquiétant...

Plus inquiétant encore, c'est le soutien quasi aveugle dont jouit le président. La haine (justifiée) des islamistes rend souhaitable le retour d'un homme fort capable de tenir le pays. Car c'est l'imaginaire collectif, et non le caricaturiste que je suis, qui voit dans la Tunisie, l'image d'une femme irrationnelle, soumise à ses désires, une traînée dont seul un mâle craignant Allah, pourrait calmer les ardeurs et mettre sur le droit chemin.