25 septembre 2021

Dans la gueule du loup

Quand Saïed avait renversé la table le 25 Juillet, c'était d'abord pour nous débarrasser d'un parlement corrompu et d'un gouvernement incompétent. Son geste a été fortement apprécié par les tunisiens, lassés par 10 ans de ruine et de corruption. Mais le président dopé par la foule s'est cru tout permis, et profite de la situation pour remettre à plat tout le système. Ce mercredi il vient de prendre de nouvelles dispositions qui renforcent encore plus ses pouvoirs : il suspend la Constitution et légifère lui-même par décret (voir... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 19:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 septembre 2021

Tout va très bien...

Je suis incapable à ce stade, d'intellectualiser dans quoi la Tunisie a basculé. Surtout après "l'historique" discours de Zabaïed à Sidi Bouzid, hier lundi 20 Septembre 2021 (voir ici)... Qu’a-t-on appris de son discours ? Rien du point de vue du contenu. Mais pour ce qui est de la forme, notre président rajoute à chacun de ses one-man-shows, une dose supplémentaire de laideur, de monstruosité et de bêtise. Son public patiente et attend encore la conclusion de sa fameuse intrigue des méchants qui complotent contre les... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 12:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 septembre 2021

Le débat en Tunisie : de Zaba à Zabaïed

Le "Tunisocentrisme" de nos élites ne cessera de me surprendre. Nos esprits trop éclairés, souhaitent que les instances internationales comprennent l'exceptionnalité du cas tunisien et qu'elles cessent de mettre la pression sur notre Kaïs Saïed. Toute critique de notre actuelle situation politique est considérée comme une atteinte à notre souveraineté nationale. La réunion du G7, après avoir évoqué le dossier Afghan, aurait abordé rapidement notre cas. Les puissances occidentales mettent la pression sur Saïed pour qu'il fixe cette... [Lire la suite]
02 septembre 2021

Zabaïed

Si nous nous félicitions le 25 Juillet de l'éviction de Zaballah du pouvoir, c'était entre autres lié au dossier des assassinats politiques de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi. Depuis 2013, l'étouffement de l'enquête concernant ces deux affaires, sous le règne des islamistes, confirmait indirectement leur implication dans ces crimes. On a cru naïvement après le coup de boule de Saïed, que l'Etat allait symboliquement annoncer la réouverture du dossier. L'infatigable mouvement "Manech Msalmin" qui manifeste tous les mercredis... [Lire la suite]