18 décembre 2008

Tunisie: Terre de Stabilité

equilibre

Notre pays est gouverné avec une habilité digne d'un équilibriste de cirque. On arrive à faire avaler à l'opinion et aux instances internationales tant de chimères que l'on ne peut que s'incliner devant tant d'agilité et de génie. Grâce à une politique de contrôle de l'information, l'Etat a réussi à faire très vite sombrer dans l'oubli l'épisode dramatique du bassin minier. Pour ceux qui ne l'ont pas appris, sachez que nos leaders de la révolte du bassin minier de Gafsa ont écopé de 10 ans de prison ferme. La justice de notre pays, ô combien indépendante, a jugé que ces messieurs agissaient seulement en vue de nuire à l'ordre public. Aucune allusion à leur lutte sociale ni à leurs revendications. En Tunisie selon l'idéologie de nos mauvologues (et certains concitoyens contaminés dont le TBA* en est une manifeste illustration), toute critique du système est une manifestation de haine et d'intolérance (souvent orchestrée par des agents occultes de l'occident). Quand on sort dans la rue ça devient une rébellion armée. Quand on devient un tant soit peu violent, c'est foutu, on fait partie d'Alcaïda.

La Presse évoque Gafsa

Alors que l'on vient de jeter les "perturbateurs" derrières les barreaux, le même jour notre Pravda nationale nous parle de Gafsa en ces termes: " L’année 2008 aura été pour le gouvernorat de Gafsa une année mémorable, aussi bien sur le plan des réalisations économiques que du développement social.  Le premier élan a été pris le 16 juillet 2008 suite à la session extraordinaire du conseil régional du gouvernorat. A cette occasion, le Président de la République a pris un ensemble de décisions supplémentaires relatives à l’impulsion de l’investissement dans la région et à la création de projets." (ici) Même si la suite de l'article évoque le volontarisme de l'Etat et son intention d'investir dans cette région, la simple occultation de la crise et l'hypocrisie qui va jusqu'à parler d'"une année mémorable de développement social", décrédibilise ce volontarisme et ridiculise l'Etat.

Et pourtant c'est la fête des droits de l'Homme...

Le ridicule est poussé jusqu'à oser célébrer, le lendemain du verdict les droits de l'Homme et du citoyen. Le président a eu cependant une tendre pensée adressée à nos mineurs emprisonnés. Dans son discours (ici) il leur a dédié cette phrase pleine de sens qui nous éclaire enfin sur l'interprétation que se fait l'Etat de la moindre contestation. Ainsi nous dit-il en ces mots: "Les valeurs et les principes des droits de l’Homme sont trop nobles pour servir des intérêts particuliers ou être manipulés à des fins politiques, encore moins pour que quiconque s’y présente en donneur de leçons": En gros, les droits de l'Homme sont le monopole de l'Etat. Toute revendication au nom de ces droits constitue pour notre président une manigance, un complot en vue de vils intérêts particuliers. Abstenons-nous de toute critique sans quoi nous serions assimilés à de prétentieux donneurs de leçon.
Devant tant de sagesse et de pertinence, nos mineurs emprisonnés, viennent de reconnaitre leurs torts et appellent le président à se représenter pour les élections de 2009...

prison

* TBA ou Tunisia Blogs Awards: il s'agit d'une manifestation blogosphérique sponsorisée destinée à élire les meilleurs blogs tunisiens. Dans sa sélection étaient exclus les blogs contestataires sous prétexte qu'ils sont haineux et racistes. Mon Blog fut refusé à ce titre. Un triste exemple parmi tant d'autre de collaboration passive...

12 décembre 2008

21ème anniversaire de la déclaration "universelle" des Droits de l'Homme

droitdelhomme

La Tunisie partage les idées universelles mais selon sa propre interprétation. Comme aiment bien le rappeler les laudateurs du pouvoir et les "mauvologues"* attitrés, la Démocratie et les Droits de l'Homme restent des catégories culturelles qu'il faut adapter au contexte social. Cette opinion largement défendue dans la presse et malheureusement assez répandue chez certains concitoyens s'appuie sur l'hypothèse selon laquelle ces libertés nécessitent un préalable de maturité que nous n'avons toujours pas atteint. Le régime et ses portes paroles nous expliquent en coulisse que ces diablotins d'extrémistes profiteraient de la moindre brèche démocratique pour nous imposer leur dictature. Cette extrémisme latent qui dort dans chaque tunisien constitue pour eux notre manque de maturité. Ils théoriseront sur l'ingouvernabilité de l'arabe de manière générale et finiront par racialiser cette soit-disons immaturité. Le tunisien serait donc, selon cette idéologie, imperfectible et cette tare (l'immaturité) lui étant consubstantiel, il ne reste qu'à l'Etat de gérer les affaires de la société excluant au passage cette même société du débat public qu'elle serait incapable de tenir. Rappelons au passage que ce type de raccourci intellectuel qui stigmatise l'oriental, est hérité de la période coloniale et perdure sous une autre forme dans la classe dominante (citons Edward W. Said ou encore Albert Memmi qui expliquent cette filiation)

Ainsi donc, pour un gouvernement qui ne croit pas en la perfectibilité de son peuple et qui, en parallèle et devant les instances internationales, continue à asséner que la Tunisie doit d'abord progresser pour se permettre les Droits de l'Homme, je ne sais pas pour vous, mais pour moi ça ressemble à cette carotte que l'on met au devant d'un âne. L'âne en l'occurrence, c'est nous mes amis!
En attendant ce train qui n'arrivera donc jamais, et sur les quais de cette gare qu'on appelle Tunisie, nos comiques de la presse et les agents mauves du gouvernement nous font leur spectacle des Droits de l'Homme et de la Démocratie. Tiens! aujourd'hui on nous informe que notre Mahdi va mettre ses beaux habits pour la cérémonie du 60ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de L'Homme et du Citoyen (ici)

Pour conclure, mes amis, l'universalité n'est pas une théorie occidentale, il ne s'agit rien de plus que du bon sens. La relativisation de ce concept n'est tout simplement qu'une forme dévoyée de collaboration...

* mauvolgue: idéologue du mouvement réformiste mauve tunisien. Espèce proliférant dans les milieux urbains et dans les médias depuis 1987.

Posté par __z__ à 13:08 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2008

" Ammar m'a tuer ! "... ou le mouton rose d'Ammar

 

aid

En remerciant infiniment tous ceux qui se sont solidarisés contre la censure de mon blog je voulais juste par ce post soulager quelque peu Ammar des charges qui pèsent sur lui: Aussi surprenant que cela puisse paraitre, ce pauvre monsieur nous a souvent défendu ! tout à fait ! Depuis le temps qu'il nous lisait, il a fini par nous comprendre. Les blogs du collimateur de l'ATI étaient dans sa liste de favoris. Dans les rapports qu'il présentait à ses supérieurs chaque vendredi il s'appliquait à disculper les blogs suspects. Il s'efforçait à adoucir nos critiques et à nous présenter comme de doux moutons.

Je sais qu'il aimait mon blog. J'ai pu identifier son I.P. le dernier jour et j'ai noté qu'il était un de mes plus fidèles lecteurs. Il imprimait mes caricatures et le soir il les montrait à sa femme. Malheureusement mon dernier dessin sur le SIDA (ici) a trainé par erreur sur son bureau. Lorsque son patron est tombé dessus, la réprimande ne s'était pas faite attendre. Pour calmer la colère de son chef il se précipita vers son instrument et, la mort dans l'âme, Ammar exécuta la sentence. Je comprends bien qu'il soit obligé d'obéir aux ordres même au détriment de ses convictions. Qui de nous peut se vanter de ne s'être jamais trahi? Pas moi en tout cas.

Pour conclure, je tiens à remercier vraiment Azwaw, Kissa on line, Samsoum, TunisiaWatch et tous ceux qui ont fait écho de cette censure. Ils ont dénoncé par mon cas une nouvelle atteinte flagrante à la liberté d'expression. J'ai pourtant cru à tort avoir trouvé le ton juste qui me permet d'échapper aux ciseaux d'Ammar... La réalité m'a très vite rattrapé. Merci aussi aux fidèles lecteurs, Lotruche, Dalii, Yoco, Villedetunis et ...Ammar!
3idkom mabrouk!

Posté par __z__ à 13:42 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 décembre 2008

21 ans de lutte contre le SIDA !

sida

Je témoigne ma sincère solidarité envers la peuple tunisien qui lutte en silence, depuis les années quatre-vingts, contre cette maladie taboue qui prend chaque année des proportions inquiétantes. Cette infection agit sur l'intellect tunisien par des moyens actifs: elle l'étouffe, le censure, l'isole jusqu'au stade de la déficience clinique. Plus grave encore, cette maladie agit par des moyens passifs sur le citoyen en substituant son intellect par l'instinct moutonnier du consommateur docile et idiot.

Des spécialistes se sont penchés sur le cas tunisien de cette infection et peinent à expliquer son mode de transmission. Il semblerait que la contagion s'opère principalement à travers le papier journal, le poste de télévision, le poste de radio ou plus insidieusement par des rayonnements ultras-mauves diffusés un peu partout dans l'espace public. La transmission par voie sexuelle n'est pas exclue. Les agents visibles de cette contamination appelés VIH (Very Imbecil Hezbist) opèrent par ces canaux de diffusion massive et sont relayés par des agents moins visibles, appelés VIP (Very Important Person), qui agissent depuis leurs palais et leurs sanctuaires maraboutiques.

Il serait injuste de clore ce billet sans parler d'une autre maladie qui s'appelle aussi SIDA et dont les victimes en Tunisie restent tout aussi ignorés que tous les citoyens atteints du Syndrome d'Intello Déficience Active...
Mes amis, la science quelquefois montre ses limites. Il ne reste donc plus qu'à nous de trouver le remède contre cette contamination généralisée. La lutte continue !

Posté par __z__ à 13:40 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 novembre 2008

Nouveau monument à Korbous...

Le bal des mégaprojets s'essouffle depuis que la tempête de la crise a soufflé son vent. On voit sortir en catimini les grands investisseurs, qui l'année dernière jalonnaient fièrement les grandes marches de Carthage.
Le web magazine tustex (ici), spécialisé dans le monde de la finance et des affaires, nous informe que la holding émiratie DAMAC qui voulait sévir à Korbous vient de se rajouter au contingent des naufragés de la crise. Ce groupe immobilier voulait en effet investir 400 hectares de notre précieuse station thermale Korbous pour y implanter des résidences de luxe, des centres de loisir et tout le lot de yachts et milliardaires polluants qui vont avec. Soulagée de cette menace terroriste, la municipalité de Korbous vient de dresser un monument rendant hommage à la crise et aux vertus de la faillite des grandes holdings capitalistes.

korbous

Le blog DEBATunisie appelle à l'érection de futurs mémoriaux près du lac sud et à la construction d'un grand temple monumental à Zembra contre la colonisation immobilière et les cités de milliardaires...

Posté par __z__ à 12:34 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 novembre 2008

Maraboutage imminent du port punique...

portpunique

Dans sa politique nationale de déclassement du patrimoine archéologique (ici et ici) en faveur des marabouts et des saints patrons, l'État vient de lancer une nouvelle procédure de ce type à Carthage sur le secteur dit "port punique". Consacrant la vision avant-gardiste du président de la république, cette opération s'inscrit au cœur du projet de civilisation initié depuis 20 ans par le chef de l'État. Ce déclassement permettra ainsi de moderniser un équipement portuaire vétuste construit avant 1987 et qui se trouve aujourd'hui inadapté à l'amarrage des yachts et des loisirs maraboutiques.
Un décret sera publié à cet effet dans le journal officiel donnant droit à nos saints patrons de jouir de ce patrimoine avec la baraka du ciel, mais en plus en toute légalité!
(Prochains maraboutages à suivre sur DEBATunisie...)

PS1: autre lien intéressant traitant de la question:ici
PS2: je préviens mes chers lecteurs qu'il s'agit là d'une fiction inspirée de la réalité, mais que bientôt la réalité ne tardera pas à rattraper la fiction...

Posté par __z__ à 23:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 novembre 2008

TGV maghrébin ?

train

Le web-journal Algérien EL Annabi (ici) nous évoque la réunion qui s'est tenue à Tunis le 17 Novembre entre les ministres de transport des pays du Maghreb avec leurs homologues européens. Il était question du projet d'un Train à Grande Vitesse reliant Casa à Tripoli en passant par Alger et Tunis. L'Europe soutiendrait cet ambitieux projet. D'après le journal, notre ministre tunisien des transports déplore l'insuffisance des fonds et regrette que l'Europe se montre plus généreuse envers les pays candidats à l'adhésion à l'UE qu'avec le Maghreb.

Blocage économique ou politique?

Je ne sais pour vous, mais pour moi il y a une autre raison bien plus profonde qui empêcherait une telle réalisation. Notre ministre voudrait réduire le blocage à des raisons économiques alors que le véritable obstacle serait ailleurs... Sans vouloir revenir sur l'histoire du Maghreb rappelons simplement que depuis que l'Europe s'est retirée de cette région, des régimes autoritaires se sont imposés grâce à leurs luttes pour l'indépendance. Cela a produit ces entités politiques que l'on appelle aujourd'hui Tunisie, Algérie, Maroc, Lybie, ou Mauritanie. Jaloux de leurs acquis les chefs de ces contrées se sont repliés sur leurs lopins de terre. Leurs régimes respectifs useront du nationalisme et du drapeau pour doper leur peuple et étouffer la voix de la société civile. Chacun gardera bien ses distances de l'autre et le moindre désaccord ponctuel se transformera en conflit durable. Leurs pseudos unions (comme l'UMA) c'était juste pour la photo mais sur le terrain, chacun pour soi.

On ne voit pas alors comment ce que ces poids lourds pourraient s'unir pour un projet solidaire où l'argent du pétrole ou les compétences des uns seraient mis à profit pour TOUS sans que se soit récupéré par tel ou tel régime. Concernant l'hypothétique projet de TGV, la Presse tunisienne nous donne une illustration parfaite de ce type de récupération. Le quotidien, plutôt que de nous parler du projet préfère évoquer "la considération exprimée par les ministres au président tunisien pour son souci d'établir un partenariat global et solidaire entre les pays de la région en vue d'en faire un espace de paix, de stabilité, de solidarité et de progrès..."(ici)
On comprend bien qu'avec ce type d'attitude égocentrique, parait difficile d'entreprendre le moindre travail d'équipe. Qui de nos vieux caciques du Maghreb accepterait de faire taire son égo et de se concerter avec son voisin sur un projet qui passe par son territoire? Ces concessions couteraient trop cher à leur autorité démesurée. C'est ce refus de céder qui bloquera toujours ce type d'initiative. Ne nous étonnons pas après de voir leurs ministres pleurer le manque de moyens économiques, plus facile à admettre que leur manque de volonté politique.

La société civile dans tout ça

On peut parler d'une société civile maghrébine en latence. Elle possède les atouts culturels nécessaires à son émergence mais plusieurs obstacles entravent cette prise de conscience collective:

Les derniers découpages coloniaux et les régimes qui ont suivit l'ont figé en identités distinctes qui semblent aujourd'hui plus étanches entre elles qu'à des époques antérieures. A ceci se conjugue une modernisation des transports qui paradoxalement ne favorise pas pour autant les échanges humains. Les interactions qui se faisaient peut être plus spontanément à l'époque des caravanes sont aujourd'hui encadrées par des systèmes de contrôle qui conditionnent les circulations des biens, du savoir et des personnes. Ajoutons à cela le manque de volonté politique et le repli des régimes pour en arriver à la situation d'un Maghreb décomposé en sociétés civiles qui s'ignorent et qui ne se sont jamais regardés.

Les quelques initiatives entreprises se limitent au monde des affaires ou au tourisme (dont jouit la Tunisie). Ces échanges n'ont pas attendu le politique pour voir le jour. Ils constituent par leur fréquence un progrès en soi mais qui manque d'une assise institutionnelle. Perdurent ainsi malgré la bonnes volontés de quelques citoyens certains clichés causés par des décennies de séparation. Nous autres tunisiens nous entretiendrons ainsi la peur de l'expérience algérienne avec ses intégristes pour accepter que notre régime torture les nôtres. Les algériens de leur côté continuent à croire au miracle tunisien et applaudissent la "Benalisation" de Bouteflika. A ces idées reçues qui témoignent d'une méconnaissance mutuelle (et je ne cite que les relations tuniso-algériennes) s'ajoutent un tas d'autres stéréotypes qui frôlent la xénophobie.
J'ai relevé par exemple dans un blog tunisien l'avis d'un citoyen qui se plaint de l'invasion  barbare des vacanciers Algériens en Tunisie: "
On comprend bien que chez eux c’est la dèche, pas d’infrastructure, pas de plages et surtout pas Celtia pas cher et de Abdallah accessible. Même si je dénonce souvent leur impolitesse et leur comportement, il faut avouer qu’ils vont marcher le commerce local.". J'ai laissé un commentaire critique voulant modérer ses propos mais voilà qu'un internaute me répond enfonçant encore plus le clou: "ouais, ils font marché le commerce local, mais bon, question civisme … ils ont encore des progrés à faire !!".(ici)

Ces opinions aussi anecdotiques soient-elles relèvent du fantasme et de la stigmatisation de l'Autre. Elles illustrent la distance qui sépare des sociétés voisines. Elles montrent aussi que l'égocentrisme des régimes  nationalistes locaux a fini par contaminer la société civile qui s'abrite derrières des préjugés pour se protéger du frère voisin.

Conclusion

J'ai envie de finir sur une note optimiste: Je voudrai croire que le projet du transmaghrébin pourrait être l'occasion d'un véritable changement politique dans la région à l'exemple de la communauté du charbon et de l'acier qui à la suite de la seconde guerre mondiale permit de recréer une dynamique économique entre les anciens pays ennemis et aboutir à l'actuelle Union Européenne.
Vivement ce TGV pour restaurer les routes caravanières du Maghreb et que se diffuse l'intelligence, le savoir la joie des uns et des autres. C'est pourquoi moi aussi je soutiens la candidature du président Ben Ali pour 2009 car il est le seul qui croit au:
"partenariat global et solidaire entre les pays de la région en vue d'en faire un espace de paix, de stabilité, de solidarité et de progrès..."

Posté par __z__ à 02:10 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 novembre 2008

La zaouïa d'El Menzah

zaouiamenzah

Je reviens encore sur cette histoire du Mahdi. Vous m'excuserez ma redondance. Toutefois, quand on voit les exégèses des nos journalistes de la Presse qui chaque jour nous livrent une nouvelle cabale sur les textes sacrés de Novembre, vous pouvez me permettre de revenir une dernière fois sur cette cérémonie canino-messianique.

Selon un article paru dans Maghreb confidentiel (n°855 13/11/08), le débarquement du Mahdi pour la 21ème fois à la zaouïa d'El Menzah, était marqué cette année par la présence ostentatoire de marabouts et de saints personnages. Là ou d'habitude siègent les membres du gouvernements, du parti au pouvoir ou des organisations nationales, étaient installés pompeusement: Sidi BelHassen, Pierre de Mateur ou encore Sidi Mabrouk. Ils étaient en première loge pour écouter de près leur protecteur et pour rappeler aux 5000 chiens de derrière et aux 10 millions de tunisiens que le Débat (ce fameux Débat!) reste et restera entre eux... et dans le secret des Dieux.

 

Posté par __z__ à 01:09 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 novembre 2008

Le Mahdi redébarque à El Menzah !

chiens

En Tunisie, nous assistons depuis 20 ans à un phénomène étrange qui prend de l'ampleur chaque année: A partir d'halloween, des chiens sortant de nulle part se mettent en rang et aboient à tour de rôle. Ils polluent l'espace public et étouffent par leurs cris les chants des oiseaux. Ils y vont crescendo et d'aboiement en aboiement ils infestent la totalité de la ville. Le septième jour de novembre ils se rassemblent tous pour nous annoncer en chœur l'arrivée du...Mahdi!
Cette année ça fera la 21ème fois que leur messie débarque à la coupole d'El Menzah. Toujours jeune et beau il leur refait le même numéro. Nos chiens l'accueillent toujours avec la même ferveur.

L'avis des spécialistes:

Des théologiens et des vétérinaires se sont réunies à la faculté de la Manouba pour expliquer ce phénomène paranormal. Ils ont émis plusieurs hypothèse que je rapporte ici sur ce blog:

  • Selon les théologiens, à de nombreuses périodes de l'histoire, des hommes se sont auto-proclamés  messies. Ce qui s'est produit à la coupole d'El Menzah n'est donc pas un cas isolé. Par contre c'est la répétition annuelle du phénomène qui reste exceptionnelle.
  • Les vétérinaires focalisent leur attention sur l'invasion canine. Ils pensent qu'une sortie massive de chiens est liée à un trouble comportemental qui atteint les chiots manquant d'affection paternelle. A l'âge adulte, unis par leur détresse, ils se fabriquent ensemble un père imaginaire qu'ils vénéreront à travers des processions rituelles.
  • Les théologiens doutent de l'authenticité du Mahdi. Selon la tradition sunnite, le messie ne se présente qu'une seule fois et son âge ne dépasse pas la quarantaine. Pour eux il n'y a pas de doute, il s'agit d'un faux.
  • Les vétérinaires proposent de mettre en quarantaine la meute de chiens, car si leur trouble est mental il n'en demeure pas moins contagieux pour certains sujets psychologiquement fragiles.
  • Les théologiens parlent d'une usurpation d'identité et préviennent contre les risques de dérives morales qu'un faux Mehdi peut produire sur la société.

D'une seule voix, nos spécialistes évoquent une situation de crise aigüe de la société tunisienne. Pour eux les chiens nécessitent en urgence une thérapie de groupe qui leur fasse retrouver une once de dignité avant que le mal ne se propage sur toute la population. Quant au faux Mahdi il faudrait juste l'isoler. S'il aime jouer aux messies auprès des bêtes, pour sa 22ème prestation ils lui proposent la scène du Belvédère et il n'aura pas que des chiens.

Cette conférence passionnante que j'ai suivie avec grand intérêt montre que les religieux et les scientifiques sont capables de se mettre d'accord lorsque la gravité de la situation l'exige. Sinon il faut être un chien complexé ou un messie illuminé pour ne pas voir combien ce que cette mascarade devient lourde et fatigante.
Puis j'ai envie de dire merde! à ceux qui continuent à penser que c'est pour nous éviter les loups barbus que le Mahdi de Novembre a le droit de nous pendre tous pour ses chiens!
Et pour finir je vous convie à juger par vous même la gravité de la situation par ce témoignage magistral du kelb en chef Mouldi Mbrek qui à mon avis mérite d'être interné immédiatement pour carence critique d'affection paternelle et maternelle! ICI

Posté par __z__ à 12:08 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 novembre 2008

Obama félicite Ben Ali

obama

Qui mieux qu'Obama, symbole du changement, pourrait nous féliciter de 21 ans de changement !

Posté par __z__ à 09:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

« Début   31  32  33  34  35  36  37  38  39  40    Fin »