21 octobre 2008

Les prédictions de Sidi Belhassen

Malgré ma volonté de réduire le rythme de mes posts, je n'ai pu résister à cette information de prime importance que nous relate La Presse d'aujourd'hui ici

C'est de Sidi Belhassen, notre saint patron national, dont il est question. La pays tout entier s'inquiète pour lui. Depuis la crise qui secoue le monde et qui annonce la fin des temps, notre marabout est pris de spasmes. La Presse a dépêché un scribe professionnel capable de transcrire ses élucubrations occultes. Parmi les phrases tangibles, le témoin de la Presse relève le vœu de pénitence du saint. Il l'exprima à peu près dans ces termes:
"Le résultat est là : une grave crise financière internationale. Au passage, qui peut encore aujourd’hui légitimer la montée du parasitisme et de l’immoralité de la rentabilité financière avec la perversité amplifiée du fric pour le fric ?"
Inclinons-nous devant cet étalage de repentance et de moralité. Mais ce n'est pas fini. Sidi Belhassen se lance dans de sombres prédictions pour l'humanité que le scribe traduit de la sorte:

"Si l’actuelle crise financière se transforme en crise économique, suite à une forte baisse de la consommation aux Etats-Unis et en Europe, consécutive à la limitation des crédits, ses conséquences affecteront la Tunisie!!"

Mes amis, si nos marabouts paniquent, c'est que la crise est bien grave. Implorons leur baraka et prions Allah pour qu'Il les protège et qu'Il veille toujours sur leurs intérêts...

Posté par __z__ à 14:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 octobre 2008

Et si l'on avait sifflé l'hymne tunisien ?

La marseillaise a été sifflée lors du match France Tunisie le 15 Octobre dernier. Les journalistes relayés par les blogeurs y ont trouvé l'occasion de polémiquer sur le pour ou le contre du sifflement. Certains le défendant au nom de la liberté d'expression d'autres le condamnant en tant qu'outrage aux symboles de l'Etat. Les sociologues y ont vu une manifestation inconsciente du mal-être des beurs, ou encore l'occasion de régler le contentieux colonial si tant est que les auteurs du sifflement soient des français d'origine maghrébine.
Au delà de cette interprétation sociologique, ou de la lecture manichéenne des journalistes la véritable question pour nous citoyens est de savoir si le foot peut être le véhicule d'une conscience politique effective?

Par le sifflement de l'hymne national français, une catégorie de jeune a rappelé encore une fois que la France souffre d'un problème social lié à l'immigration. Nul ne se fait d'illusion quant à l'incidence de ce message sur la classe politique française ni quant à sa teneur citoyenne. Cette action constitue tout au plus une aubaine pour la droite sarkozyste qui y puise de nouveaux arguments pour stigmatiser sa population d'origine étrangère et conforter son conservatisme nationaliste.
Au risque de choquer certains de mes compatriotes jaloux de leur identité, s'il y avait ce soir un potentiel d'une véritable action politique ça aurait été en sifflant non pas la marseillaise, mais l'hymne tunisien. Cet hymne devenu l'otage de notre régime aurait mérité une petite leçon spectaculaire au stade de France. J'aimerai rappeler qu'entre l'Etat français ou l'Etat tunisien il n'y a pas photo, c'est ce dernier qui étouffe sa jeunesse depuis tellement longtemps.
Et pourtant c'est là que notre jeunesse vivant en Europe, ou ayant entrepris le voyage pour suivre la partie, est restée muette...tellement muette que notre presse nationale s'est félicité de sa discipline et de son patriotisme. AS-Sabeh, sans siffler mot des sifflements va jusqu'à relever que: "le coup d'envoi a été précédé de l'hymne national tunisien, repris en chœur par le public" sous-entendu que nos moutons tunisiens disciplinés non seulement ne sifflent pas mais en plus bêlent en choeur le Houmet el Hima. Bref nos tunisiens par leur silence autant que les beurs par leur sifflements ne font que redorer le blason de leurs régimes conservateurs.

C'est pourquoi j'en suis à penser que ceux qui emplissent les stades ressemblent plus à des moutons lobotomisés qu'à des citoyens dont on peut espérer le salut.
Cependant, si le foot en France demeure simplement une machine de divertissement qui peut accessoirement refouler des odeurs de protestation, en Tunisie, par l'inexistence d'une société civile, le foot devient une énorme machine de diversion et un enjeu politique de taille dans lequel l'Etat investit l'argent public pour cantonner les pulsions populaires dans le strict périmètre du stade.
Cette même foule manipulée, même dans les affaires proprement footbalistiques n'est pas capable de revendiquer ses droits. L'énergie dépensée à chanter en choeur son hymne national ou ses chants d'équipes l'aveugle et l'empêche de protester contre la corruption qui infeste ce milieu, ou encore de défendre le stade Chedly Zouiten convoité par un promoteur et qui risque de passer à la trappe (voir http://www.facebook.com/home.php#/group.php?gid=41340232568).
Faire disparaitre cet équipement sportif pose encore le problème du bradage du bien commun au profit de l'intérêt particulier...

C'est dire que finalement les seuls capables de siffler en Tunisie sont les oiseaux...

Posté par __z__ à 18:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 octobre 2008

La zaouïa Sidi Bel Hassen déménage à...Sidi bou

zaouia

On se demande dans les temps qui courent, à l'heure où le système du profit et de la spéculation est montré du doigt, qu'en est-il de nos illustres personnages et de la baraka qui les protège.
Un article Paru il y a 20 jours dans le nouvel Obs semble indiquer que pour ces messieurs, crash ou pas crash, tout continue à beigner dans le meilleur des mondes. L'article nous évoque le cas de Sidi Bel Hassen qui voulant respirer du grand air a décidé de déménager sa zaouïa du Djellez à Sidi Bou.
Voici rapporté -avec quelques adaptations- le texte de l'article en question:

"Sidi Bou-Saïd, le Montmartre de Tunis, va-t-il disparaître ? Des maisons très anciennes, dont la fameuse villa Brun qui jouxte la bastide du baron d'Erlanger, ont été rasées sur ordre du nouveau maître des lieux, le grand et puissant marabout Sidi Belhassen. Celui-ci a aussi contraint le propriétaire d'une maison mitoyenne de la sienne à lui céder une partie de son domaine. Fort de l'appui du chef de l'Etat, le wali qui n'a pas obtenu de permis de démolir ni consulté la mairie de Sidi Bou-Saïd, va y construire une zaouïa quatre étoiles."
(Article paru la semaine du Jeudi 25 Septembre 2008,  Nouvel Obs N° 2290)

De sa nouvelle résidence je sens qu'il nous pondra de nouvelles méditations mystiques sur l'humanité et l'avenir du capitalisme...

Posté par __z__ à 16:45 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 octobre 2008

Bush en plein Crash appelle... Ben Ali

Tandis que la bourse de New York affiche une perte de 1000 milliards de dollars de capitalisation, que le crash boursier contamine l'ensemble de la planète, Bush sort son mobile et appelle qui?
bush

Voilà ce que nous rapporte La Presse du 1er Octobre sur sa une:
"Dans le message qu’il a adressé au Président Ben Ali, le Président américain George Walker Bush lui fait part de ses sentiments amicaux et de ses souhaits, ainsi qu’au peuple tunisien, d’un surcroît de progrès et de prospérité" (article complet ici)

La crise est donc bien plus grave qu'on le croyait!

Posté par __z__ à 16:07 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 septembre 2008

Les fantasmes de Ammar...

ammar
Depuis la réouverture de Facebook et la sanction sévère contre Ammar accusé d'avoir fait de l'excès de zèle, ce dernier s'est mis à lâcher du lest. Il a réouvert les vannes de l'internet et a pu nourrir ses fantasmes oubliés d'un net libre et débridé. 
L'abstinence que nous recommande d'observer le saint mois de Ramadan ne nous a pas empêché de profiter avec lui de cette journée carte blanche de Youtube et Dailymotion à volonté.
Dommage que cette bouffée d'air frais ne fut que de courte durée car Ammar fut très vite ramené à l'ordre et reprit ses activités.

Posté par __z__ à 19:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 septembre 2008

Bye bye Sama Dubaï ?

noyade

Depuis un an et demi les médias n'ont eu de cesse de nous bassiner avec leurs Mégaprojets.
Celui de Sama Dubaï vient récemment d'être lancé. Nos chantres de la liberté d'expression n'ont pas arrêté d'applaudir et de vanter la sagesse du directeur exécutif de Sama Dubaï, l'éminent Farhan  Faraidooni.
Ils en devenaient les portes-parole en nous promettant le plein emploi, le progrès et le bonheur pour tous.
A lire leurs textes, nous en avions les larmes aux yeux.

Et pourtant ces artistes zélés de la plume ne nous ont soufflé mot d'une déclaration faite récemment par Faraidooni ! Une déclaration qui risque de désenchanter plus d'un.
Ainsi, lisait-on dans le numéro 847 du "Maghreb confidentiel":

Le président du conseil d’administration de Sama Dubai a récemment jeté un pavé dans la mare en déclarant qu’il était hors de question que son groupe finance l’ensemble du projet immobilier 'Porte de la Méditerranée', estimé à 25 milliards $. Farhan Faraidooni compte avancer 1,3 milliard $ pour la première phase, qui doit débuter à la fin du mois, mais espère intéresser d’autres investisseurs locaux et étrangers pour la suite du projet

Si les émiratis bloquent leurs financements alors félicitons nous du pavé dans la mare car il nous aura épargné un Ovni sur le lac.
Je propose déjà que l'on restaure le local de Sama Dubaï en écomusée pour sensibiliser les jeunes sur la vie de nos amis les flamants roses...
Je reste honnête car je ne vous promets pas que ce micro-projet puisse employer 140000  chômeurs, dynamiser l'économie du pays ni
doubler le revenu par tête d'habitant...

16 septembre 2008

ça y est ! ils arrivent !...

debarquement

 

Pas le 10, pas le 12, mais c'est le 11 Septembre qu'ils débarquent! Date apocalyptique pour accueillir le Mégaprojet "Porte de la Méditerranée".
Un cocktail entre intimes a été organisé dans les locaux du lac sud dans lequel furent invités quelques journalistes. Le citoyen z de mon espèce, sans badge d'accréditation, n'a pas eu accès à la conférence de Presse. Vous me direz que c'est bien normal. Mais je persiste à croire que pour un projet extra-terrestre de cette échelle, on aurait quand même pu nous inviter au bal...
C'est donc faute de n'avoir pu assister en direct au show, que je me contenterai d'une revue de presse.

Bref rappel historique

Depuis 2006, la Tunisie a ouvert ses portes à des grands investisseurs immobiliers étrangers. Ont défilé au palais de Carthage des maquettes de villes futuristes portées par des émirs et autres magnas du monde des finances.
Tous proposent des "mégaprojets" qui s'étendent sur des centaines d'hectares destinées à une population aisée majoritairement étrangère.
Afin de ne pas entraver le "business plan" de ces puissants hommes d'affaire, Le gouvernement tunisien n'aura de cesse d'adapter à leur mesure le cadre juridique. L'Etat arguant à chaque fois de sa bonne foi de vouloir dynamiser l'économie et surtout répondre au problème du chômage.
Le PDF qui suit énumère chronologiquement les annonces de mégaprojets telles que les relatent les quotidiens tunisiens:

pdf

Mégaprojet "Porte de la Méditerranée"

Ce projet annoncé depuis 2006 est d'autant plus important qu'il occupe tout le lac sud depuis Tunis jusqu'à Radés. Sa surface, 1000 hectares, équivaut à celle de la médina et du quartier européen cumulés. Il ne s'agit donc pas seulement d'un quartier, mais d'une ville toute entière de la taille de la capitale. Cette simple remarque à elle seule pose la question de la légitimité de SAMA DUBAI en tant qu'acteur principal dans la conception et le financement de cette ville nouvelle.
Mais la critique et le doute s'imposent dès lors que l'on apprend que tout se négocie à huit-clos. La convention signée par l'Etat et l'investisseur n'a pas été dévoilée jusqu'à ce jour.
On nous communique via une presse complaisante et au compte-goutte quelques chiffres et quelques vagues promesses tout au plus.
Bien sûr on ne manquera pas de nous abreuver d'images futuristes clinquantes et de beaux discours sur la modernité et le progrès du genre humain.

Résumé de la conférence du 11 septembre

A lire les articles de nos journalistes on n'apprend toujours rien de concret. On a eu droit à encore plus d'images et d'autres promesses le tout agrémenté de beaux slogans humanistes.

- Promesse d'emploi pour les tunisiens:
La Presse relève que la question de l'emploi est épineuse. Toutefois elle nous rapporte ceci: "Sans détour, le président exécutif de Sama Dubaï a affirmé que la priorité d’embauche sera accordée aux ressources humaines locales, soulignant au passage que le recours à des compétences étrangères se fera en cas de besoin"
Malgré l'optimisme affiché, il n'y a rien de nouveau jusqu'à là: Si Sama Dubaï estime que seulement 10% des CV tunisiens prioritaires sont recevables, elle recourra, comme le rappelle le président exécutif, aux compétences étrangères selon ses besoins.
Tant que la convention signée avec l'Etat n'oblige pas le promoteur émirati à respecter un quota, ce dernier peut toujours sortir l'excuse légitime du manque de compétence des ressources humaines locales.

- Promesse d'accessibilité:
Sama Dubaï rappelle à chaque fois que son mégaprojet n'est pas un cul de sac ou une encalve fermée et qu'il reste accessible aux indigènes que nous sommes. Businessnews.com (ici) nous rapporte ceci:
"Le nouveau réseau régional des chemins de fer et les lignes principales passeront par une station multimodale de transport public qui sera construite à proximité du projet. Grâce à un transport public fournissant un accès facile aux administrations, aux immeubles et aux services, la Porte de la Méditerranée sera aisément accessible à tous les Tunisiens."
Pour une ville de la taille d'une capitale, on aurait imaginé qu'elle soit irriguée par un réseau de trains, de tramways et de bus . Non, non! il y'aura juste une station "à proximité". Vous n'imaginez tout de même pas voir le bus jaune stationner près des terrains de golf?

- Promesse de prix attractifs pour tous les tunisiens:
Businessnews.com nous rapporte également ceci: "Le projet est encore plus beau quand on sait qu’il sera réalisé par des Tunisiens et que les Tunisiens ne seront pas exclus lors de l’achat. « Il y aura des prix encourageants pour toutes les catégories sociales, dans un premier temps », indiquera dans ce sens Farhan Faraidooni lors de cette sympathique soirée tenue en présence de tous les médias de Tunis."
Et en second temps?
On passera aux choses sérieuses: aux yachts, aux golfs et aux villas de luxe pour étrangers ?
Mais notre journaliste invité préférait profiter de la sympathique soirée plutôt que de poser d'embarrassantes questions. D'ailleurs conclu-t-il tout ému qu'il est, par: "La Porte de la Méditerranée aura pour objectif de proposer un habitat pour chaque bourse".
D'aucun ne doute que Sama Dubaï a pour objectif de faire du social et de l'humanitaire.
Honte à ceux qui pensent que nos émiratis veulent faire du profit!

- Promesse environnementale:
La presse nous rapporte laconiquement ceci
:" le projet a fait l’objet de plusieurs études d’impact, dont une sur l’environnement."
Et que disent donc ces études?
...Il semble que le résultat de l'étude importe peu. Ce qui compte c'est que des experts se soit penchés sur la question. Que le fragile équilibre de l'écosystème du lac soit rompu n'est pas important à partir du moment qu'on l'ai signalé.
Et puis pensez-vous sérieusement que la vie des flamants roses
compte plus que leurs profits?  

Je m'arrête là

Rien de nouveau à l'horizon. Juste la silhouette de plus en plus nette d'une énorme soucoupe volante qui s'approche...
Je ne suis qu'une petite mouche qui s'agite vainement dans un troupeau de moutons applaudissant, mais "L'Histoire est jonchée de vaines agitations qui à force de s'agiter vainement finissent par couler partout dans nos veines... et deviennent le changement... et font l'Histoire."
(Merci à celui qui m'a laissé ce beau commentaire)

Liens:
http://www.letemps.com.tn/index.php?Date=13092008
http://www.businessnews.com.tn/home/view_article_Business?=&a=1078646
http://www.lapresse.tn/index.php?opt=15&categ=1&news=78570

11 septembre 2008

11 Septembre sur le lac sud

11septembre

Une dépêche AFP nous informe qu'un mystérieux attentat non encore revendiqué vient de se produire dans les locaux du Lac sud où la maquette d'un mégaprojet émirati vient de subir de graves dommages.
Notre rédaction suivra minute par minute les enquêtes des experts et vous tiendra informés...


09 septembre 2008

Méditations de Sidi Belhassen

hammer


Après le pieu Léopold Pierre de Mateur, s’est illustré en ce mois de Ramadan un de ses aînés : le grand et fameux  Sidi Belhassen :

Saint patron de la Tunisie, sorti de sa grotte maraboutique depuis 15 ans, Sidi Belhassen s’est piqué d’une fièvre mystique samedi dernier. Heureusement qu’un scribe du journal La Presse nous l’a retranscrite ici.
Je vous laisse le soin de lire et de réfléchir sur le sens profond de son message car ce saint patron s’adresse rarement aux profanes du bas monde que nous sommes.

N’oublions pas au passage de féliciter le journaliste (qui a gardé l’anonymat) pour son grand travail d’interprétation et de décryptage...

Posté par __z__ à 14:47 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

05 septembre 2008

Pensées ramadanesques

- caricature auto censurée-

Pour Ramadan j'observe l'interdit religieux de la représentation d'images. Je vais me contenter des mots pour vous conter l'histoire d'un pieu personnage:

Léopold Pierre de Mateur

Dernier rejeton d'une sainte ascendance, anobli par une présidentielle alliance, il symbolise à lui seul l'avènement de la Tunisie nouvelle génération: Celle de la mixture magique du pouvoir et de l'argent avec une dose de religion new tendance.
Ce cocktail n'a rien de nouveau en soi, sauf que nous en avons maintenant un échantillon parfait:  Pierre de Mateur incarne ce modèle en toute bonne conscience et avec une ostentation décomplexée.
Il ne nous reste plus qu'à nous attendrir et applaudir sa fulgurante ascension.
Par respect à la sobriété que nous recommande d'observer le saint mois de ramadan, je m'abstiendrai d'étaler la richesse et les exploits de ce jeunot.
Toutefois j'aimerai signaler que par ce personnage nous voyons se tramer l'avenir de notre pays, et les possibles stéréotypes d'hommes de pouvoir qui se profilent à l'horizon.
La vraie question est de savoir si cette élite serait capable de nous intégrer un jour dans les débats qui concernent le pays.

Mektoub

Un Nouveau feuilleton ramadanesque fait couler beaucoup d'encre en ce moment. Je ne l'ai pas vu encore, mais on y raconte qu'à cette heure de prime times qui unit l'ensemble du peuple tunisien après la rupture du jeûne, Canal 7 n'aurait rien trouvé de mieux à nous montrer que les intrigues de bourgeois idiots désinvoltes étalant leurs caprices et leur joujoux de luxe.
Vous me direz quel rapport avec Pierre de Mateur.  Je vous répondrai que tout se tient. C'est la même logique d'intimidation et d'abrutissement de la masse qui est en train de s'ériger en institution étatique.

Bon, promis, J'arrête de critiquer, et puis je devrai être content qu'on nous aie enfin réouvert Facebook . Je pense même que Pierre de Mateur et sa bande y sont pour quelque chose. Qui d'autre qu'eux peut  demander à papa gâteux de remettre en ligne leur précieux joujou très utile pour organiser des sorties en Hammer à Hammamet?
Sur ce, je vous dit Romdhankom mabrouk.

Posté par __z__ à 22:44 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

« Début   31  32  33  34  35  36  37  38  39  40    Fin »