16 janvier 2020

Safi Saïd au Bardo

Avant de revenir sur l'actualité très chaude du moment, où Zaballah continue à se faire défoncer la gueule en public par la Moussi (voir ici), je voudrais par ce petit post détendre l'atmosphère et vous parler de culture et de patrimoine :Suite à la courageuse prise de parole du député Safi Saïd qui a enfin osé rappeler que les bi-nationaux sont tous des bâtards*, une pétition circule sur internet pour ériger ce grand homme en exemple de pureté raciale (voir ici). En plus de l'immunité dont il jouit au parlement du Bardo, il... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 janvier 2020

La déculottée de Zaballah...

Chers amis et fidèles lecteurs, bonne année 2020. Des flamants roses m'ont raconté qu'il ne nous reste plus que vingt ans avant l'apocalypse. Donc cessez de fabriquer des enfants, contentez-vous de niquer et jouissez pleinement avant la fin du bal. Les agitations que nous observons ici et là, les Trumpomanies, le feu en Australie et les chlékatologies de Safi Saïd* ne sont que le prélude du jugement dernier. Allah nous abandonne trop déçu du sort qui a été fait de sa dernière religion. 14 siècles qu'il espérait voir un allahiste sur... [Lire la suite]
14 septembre 2017

Réconciliation avec la dictature ?

Chers amis, nous pouvons désormais déclarer officiellement notre retour dans la résistance. En ce mois de Septembre, il y a les écoliers, mais aussi la dictature qui fait sa rentrée. Le spectacle se déroule par étapes sous nos yeux hébétés:  -Tout commença par le remaniement ministériel dans lequel notre premier soumis-nistre, nomme sur ordre d'Essebsi, d'anciennes hideuses figures du mauve dans son nouveau gouvernement.  -Ensuite, la candidature de Hafedh Caid Essebsi au poste de député de la circonscription... [Lire la suite]
30 juillet 2015

Terrorisme de la loi antiterroriste

Quelque chose ne tourne pas très rond dans le royaume de ZabajboujAllah. Un texte de loi contre le terrorisme rédigé dans l'urgence des attentats a été soumis à l'approbation des élus. La majorité a voté pour mais quelques 33 malheureux se sont abstenus ou se sont absentés. Quelle ne fut pas leur surprise de se retrouver listés dans le registre des soutiens au terrorisme. Des journalistes n'ont pas hésité à les traiter de traîtres. Une élue a carrément appelé à juger ceux qu'on appelle désormais "les députés du terrorisme" *. Une... [Lire la suite]