07 août 2020

Beyrouth, Slip et Charki

Je ne sais plus si de tous les "maux" clés de la semaine, celui de Beyrouth ne devrait pas à lui seul éclipser tous les sujets et nous pousser à fermer nos gueules le temps de respirer un bon coup et de prendre du recul sur ces malheurs qui nous tombent dessus les uns après les autres. Mais même concernant cette tragédie meurtirière, ce mini Hiroshima, il y a encore lieu de polémiquer : S'il est très tôt pour tirer des conclusions précises sur les raisons exactes de cette catastrophe, plusieurs avis s'accordent à dire que c'est... [Lire la suite]
16 juillet 2020

La guerre des gangs

Le train de la démocratie a définitivement déraillé. Nos débats ne concernent plus le bien commun, mais le bien particulier de tel ou tel clan. Les alliances ne se nouent pas selon la convergence idéologique ou le programme politique, mais selon la convergence d'intérêts entre tel et tel groupe. On fait de la Chakchouka avec de la Macrouna et du Coran. Bref, dans cette indigeste actualité tunisienne chers amis, il n'y a plus aucun attrait philosophique, littéraire ni poétique. Rien de vraiment intéressant à écrire et dessiner dans ce... [Lire la suite]
28 mai 2020

#free_Emna_Chargui

Le procès d'Emna Chargui, prévu aujourd'hui contre cette internaute accusée "d'atteinte au sacré", vient d'être reporté. Le juge n'a pas fixé la date de sa prochaine audience (voir ici)... Restons alertes et continuons à soutenir Emna Chargui.Ce n'est pas la première fois qu'un tel procès a lieu en Tunisie. Rappelons-nous de l'affaire Jabeur Mejri.Les amis, nous devons aller plus loin encore dans nos revendications car l'Allahisme gagne toujours plus de terrain. Soyons plus offensifs et cessons de mendier notre droit à... [Lire la suite]
27 mai 2020

Zaballah un jour, Allah pour toujours

Zaballah court...  Ça fait déjà quelque temps que ça va mal pour Zaballah. Mais ces dernières semaines l'étau se resserre encore plus contre lui. En dehors de ses habituels ennemis, à savoir les fachos mauves et leurs satellites ben Simpsonniens qui font tourner sur internet une pétition demandant à enquêter sur sa fortune (voir ici) ou qui appellent à un méga-rassemblement le 14 juin pour le destituer du parlement, Zaballah a réussi à se mettre à dos des barbus de son propre camp, et même notre président, qui l'attend au... [Lire la suite]