10 mai 2017

Le château de Carte(hage) en péril

Rien ne va plus au Bled. Le président Essebsi, Le papi-Macron Tunisien, élu pour faire barrage aux islamistes et pour ses prétendues qualités de grand commis de l'Etat, est accusé d'être le responsable du pourrissement général de la situation. Encensé au Bkhour par la bourgeoisie Ben Simpsonnienne et les milieux d'affaire, celui qu'on nomme affectueusement Bajbouj, déçoit même ses plus fervents défenseurs. On ne retient de son mandat que les quelques discours d'apothicaire de médina ponctués de versets de Coran, puis surtout ses... [Lire la suite]
14 janvier 2016

Révolution ?

Chers amis, je vous souhaite un joyeux 5ième anniversaire révolutionnaire.Je suis aussi dégoûté que vous de la regrettable tournure des évènements. La scène politique tunisienne a évidement trahi les promesses de la Révolution. On se demande comment toutes les énergies vives de la société ont laissé cette bande de clowns dominer la scène politique. Leur spectacle devient de plus en plus piteux et obscène. Leurs cercles se resserrent et toutes les tares de l'ancien régime -affairisme, népotisme et clientélisme- refont surface. Nous... [Lire la suite]
01 décembre 2015

Le fils à papa

Les "voteurs" et autres cireurs utiles doivent se sentir bien cons. Découvrir sur grand écran la nullité de leur papy gâteux, ça doit faire mal quand on a participé activement et gratuitement à sa propagande électorale l'année dernière. Pourtant on les avait bien prévenus. Mais ne soyons pas revanchards. Ne nous réjouissons pas d'avoir eu raison. Sauf qu'à cause de leurs conneries, la Tunisie toute entière est en train de subir les dérives d'un président gâteux détaché des réalités du pays, occupé seulement à veiller sur les... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 14:13 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 février 2015

Une brève histoire des cons

Après avoir joué ma star durant quinze jours (expos, interviews, baises...) je reprends du service à la sebkha.Je n'ai pas tout suivi, à part les attaques terroristes ici et là, et la peur de Daech qui hante de plus en plus les esprits (et pas qu'en Tunisie !). On oublie souvent que cette morbide organisation de l'Etat Islamique, est une émanation indirecte du dit "printemps arabe". Elle est ce monstre imprévu qu'a généré le chao révolutionnaire et la Tunisie y est pour beaucoup. Et ce n'est peut-être pas par hasard, que Daech compte... [Lire la suite]