14 mai 2022

L'affaire Shireen Abu Akleh met à nu la propagande occidentale

Je déteste être indigné. Mais je le suis en ce moment, quand je constate l'insistance des médias occidentaux à se cacher derrière "le doute", la "prudence" ou encore l'objectivité scientifique pour ne pas se prononcer sur l'origine de la balle qui a tué la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh. Si les images de la brutalité de la police israélienne, hier, durant le cortège funèbre de la journaliste (voir ici), ne font plus de doute quant à l'origine du mal, l'origine de l'oppression et donc l'origine de la balle qui a pris pour... [Lire la suite]
19 mars 2022

Quel horizon pour Z ?

Notre Président Don Kaïshiotte de la Mnihla n'a jamais autant ressemblé au personnage de Cervantes. Avec la pénurie de blé à l'approche de Ramadan, Zabaïed est monté sur ses grands chevaux pour combattre les méchants "meuniers" spéculateurs. Il les accuse de stocker la farine pour affamer le gentil peuple tunisien. Certes, il ne faut pas sous-estimer la cupidité de nos contrebandiers tunisiens. Cependant, si ce phénomène semble se renforcer en ce moment précis, l'explication serait peut-être à trouver ailleurs ? Sauf... [Lire la suite]
22 juin 2018

Les nouvelles stratégies marketing du "Capitallahisme"

L'entraineur tunisien de l'équipe nationale Nabil Maaloul, a fait couler beaucoup d'encre suite à la vidéo diffusée avant le démarrage du match Angleterre/Tunisie au Mondial 2018 en Russie. Après les habituels encouragements adressés à ses joueurs c'est la récitation collective de la "Fatiha" qui a provoqué la polémique (voir cette vidéo à partir de 2:00).   FootballahL'importance symbolique de l'équipe nationale aux yeux de la société et l'impact que peuvent avoir les joueurs sur la jeunesse en particulier (coupes de... [Lire la suite]
18 juin 2018

Footballah (2)

Allah n'a pas du tout été clément à l'égard de la Tunisie ces derniers mois. On ne compte plus les catastrophes : des naufragés de Kerkennah (voir ici) au coup d'état manqué (voir ici), en passant par les bajboujeries du rejeton présidentiel...Rien ne semble plus convaincre Allah. Les tunisiens n'ont pourtant pas manqué ce dernier mois de ramadan de fliquer comme à l'accoutumé, les perfides déjeuneurs. Aidant Dieu à bien tenir ses registres comptables sur la pratique de la religion dans le bled, les tunisiens comme tous leurs frères... [Lire la suite]