12 septembre 2020

Kaïs isolé à Carthage

Depuis Bourguiba, une malédiction frappe les locataires du château de Carthage. Ils y perdent la boule, s'isolent du monde et perdent tout contact avec la réalité. Kaïs ne fait pas exception à la règle. Nous assistons depuis son installation au palais, à son naufrage mental progressif : le matin nommant un ministre, limogeant le soir un ambassadeur (voir ici), désavouant au passage son chef de gouvernement (voir ici), prônant la non-islamité de l'Etat, pour jurer ensuite que le Coran demeure la source indiscutable sur les questions de... [Lire la suite]
06 septembre 2020

Machichination

Je me suis toujours demandé si l'inexistant Allah m'avait fait caricaturiste et qu'il m'avait offert l'option de choisir le pays à caricaturer, tout compte fait, je crois que j'aurais choisi la Tunisie. Car pour être un boulot aussi mal payé, autant choisir le pays où la caricature est à ciel ouvert, où il suffit de lire l'actu pour se servir à volonté. Pour ce post de rentrée, je me limiterais à cette photo qui a fait les choux gras du Facebook (voir ici) et dans laquelle on voit le premier ministre Hichem Mechichi, fraîchement... [Lire la suite]
16 juillet 2020

La guerre des gangs

Le train de la démocratie a définitivement déraillé. Nos débats ne concernent plus le bien commun, mais le bien particulier de tel ou tel clan. Les alliances ne se nouent pas selon la convergence idéologique ou le programme politique, mais selon la convergence d'intérêts entre tel et tel groupe. On fait de la Chakchouka avec de la Macrouna et du Coran. Bref, dans cette indigeste actualité tunisienne chers amis, il n'y a plus aucun attrait philosophique, littéraire ni poétique. Rien de vraiment intéressant à écrire et dessiner dans ce... [Lire la suite]
12 juin 2020

La foire aux idoles

Une motion a été présentée le 9 Juin au parlement, demandant à la France des excuses officielles sur les crimes commis durant la colonisation. Initiative salutaire et nécessaire. En effet, il faudrait dans la suite des travaux de l'IVD, examiner de plus près le passé  dans un cadre scientifique orchestré par des historiens des deux rives. Nous n'avons pas tout réglé avec la France à cause de notre perpétuelle dépendance économique envers ce pays. Pardon, il ne faut pas dire dépendance mais partenariat. Il n y a donc rien de... [Lire la suite]
16 mai 2020

La postérité de Zaballah

Zaballah demeure le dernier avatar de l'islamisme "old generation" en Tunisie. Il gère très mal sa sortie et semble avec l'âge redoubler d'autoritarisme même au sein de son propre parti. Il vient tout juste de dissoudre son bureau exécutif (voir ici). Très contesté également au parlement qu'il préside, Ghannouchi est en outre accusé de trop rouler pour les turcs et les qataris. Son leadership est sérieusement menacé sans que la relève ne soit assurée. Et pourtant c'est peut être ailleurs qu'il faut commencer à entrevoir sa... [Lire la suite]
09 décembre 2019

Abir Moussi et ses Abiroïdes

Avant de m'élancer dans une nouvelle diatribe contre Abir Moussi, je tiens à informer ce qui reste de mon lectorat Ben Simpsonnien, que j'ai été effectivement diagnostiqué crypto-islamiste à tendance proto-daechiste. Mon psy (qui habite à la Marsa) m'a expliqué que si je ne soutiens pas, spontanément, Abir Moussi dans sa lutte héroïque contre les frères musulmans, c'est que je dois être barbu de l'intérieur.C'est pourquoi, chère Ben Simpsonne et cher Ben Simpson, ne perdez plus votre temps sur le Blog d'un islamiste... [Lire la suite]
29 novembre 2019

Stasis

Excusez-moi de jouer mon intello de base, mais je n'ai trouvé meilleur mot pour décrire le nauséabond climat social que nous vivons en ce moment en Tunisie. En effet ce terme employé par les grecs anciens désigne la crise morale qui résulte d'un conflit interne entre l'aristocratie et le peuple (voir wikipedia). Conflit pouvant dégénérer en effondrement des valeurs de l'aristocratie et la révolte des masses. Nous y sommes en Tunisie : nos Ben Simpsons faisant office d'une "aristocratie" sans valeurs, opposés à une "populace"... [Lire la suite]