13 octobre 2019

Débat, suite et fin.

Loin de moi l'idée d'influencer votre vote chers amis. Simplement je souhaite donner une suite au dessin de mon dernier article (repris ci-dessous) dans lequel je m'étais fait berner par l'équipe de campagne de Nombril Kakaroui, pensant que le lion qu'elle nous dépeignait, allait dévorer tout cru son rival Kaïs Saïed lors du débat présidentiel de vendredi dernier.  Je ne ferai pas le bilan de ce débat pauvre en idées, mais riche en théâtralité. J'ai retenu surtout que Karoui en plus de sentir le souffre, le mensonge, le fric... [Lire la suite]
11 octobre 2019

Le débat...

L'énorme saga politique qui a commencé l'été est loin d'être terminée, mais ce soir nous assisterons à l'un de ses moments clefs: le débat entre les deux candidats finalistes, Nabil Karoui et Kaïs Saïed. Notons qu'il s'agit du premier débat du genre dans l'histoire du pays. En 2014 pourtant il en était question si Béji Caïd Essebsi ne s'était pas désisté par crainte de se faire bouffer par son rival Tartour (voir ici). Pour les tunisiens aujourd'hui sera donc soirée pop-corn, pistache, thé ou Celtia et le blog DEBATunisie,... [Lire la suite]
09 février 2019

DEBAFrance

Vivant entre la Sebkha tunisienne et la Seine parisienne depuis presque 19 ans, j'ai toujours été plus inspiré par l'actualité politique tunisienne que française. D'un côté j'étais poussé par une sorte de patriotisme inconscient qui au vue de la situation préoccupante à l'époque de Zaba me poussait à écrire et à dessiner sur la Tunisie. D'un autre côté, je n'ai jamais trouvé intellectuellement stimulante la situation française, pays riche, puissant, ayant réussi à acheter une relative paix sociale. Et puis, moi l'émigré... [Lire la suite]
09 décembre 2014

Le débat confisqué

Il y a sept ans, j'ai ouvert un blog que j'avais appelé "Débatunisie". Mon rêve de jeune tunisien d'alors était de reconstituer virtuellement et à mon échelle un semblant de débat public. La Tunisie de cette lointaine époque était muette. Zaba trônait en chef absolu. La police, la censure et la propagande composaient le triumvirat de son pouvoir. Puis se déclencha une révolution en 2010. Toutes les conditions furent réunies pour enfin réhabiliter ce débat public. Même si la liberté d'expression est acquise (sauf pour critiquer Allah... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 08:55 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
16 décembre 2013

Le Messie

Mis à part les éternels insatisfaits, un consensus semble s'établir autour du choix de Mahdi Jomâa comme chef de gouvernement. Mais dans un pays atteint par le manque de transparence, l'absence de justice transitionnelle, dans un pays où se dressent des listes noires où se rédigent des livres noirs, c'est le règne de la méfiance générale qui finit par dominer. Alors lorsqu'un inconnu du bataillon est parachuté premier ministre, (même si l'on avait connu le personnage comme éphémère ministre de l'industrie sous Zaballah) et que l'on... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 00:45 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 novembre 2013

Fin du Gag...

Les amis, nous sommes au moins rassurés sur une chose. En sortant Mestiri de son chapeau, Zaballah achève le gag du dialogue national. Et ce n'est pas le coup d'éclat de l'opposition partie en claquant les portes qui y changera grand chose...(voir ceci)
03 novembre 2013

Le manège du dialogue national...

Le "dialogue national", commencé en été, censé être un outil destiné à sortir de la crise politique, est devenu une fin en soi. Il s'est transformé en une chose, un objet, un truc indéfinissable. C'est comme un trou noir politique qui absorbe tous les débats et les revendications populaires. C'est un spectacle hypnotique qui endort la foule par ses va-et-vient. Ça tourne en rond. Chaque dialogue promet d'être le dernier. Chaque fois le public retient son souffle. Enfin ! un nouveau gouvernement ! Zaballah s'en va ! et puis hop.... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 01:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 août 2013

Débat chlékatologique

Nous y sommes enfin ! Après des semaines de blocage, le débat politique en Tunisie reprend enfin. Zaballah, accusé par l'opposition et par une bonne partie de l'opinon d'être le responsable de ce blocage, fait preuve enfin d'humilité et répond à l'invitation de l'UGTT en montrant patte blanche... Ce n'est certes qu'un petit pas pour Zaballah, mais un grand pas pour la Tunisie ! (voir ici)(Lire aussi cet article de Bensimpsonnews.tn)
30 août 2012

Préparons notre sortie définitive du religieux

Ce qui après la révolution du 14 Janvier aurait dû déboucher sur une révolution économique et culturelle, débouche aujourd'hui sur un minable repli identitaire et religieux. Beaucoup s'accordent à dire que cette déviation de la dite révolution n'est ni spontanée ni naturelle. Ce dérapage serait le fruit d'un complot islamiste qui use de manière déloyale du sentiment religieux à des fins politiques. Certains y voient la main d'anciens RCDistes qui usent du salafisme pour instaurer un climat de peur propice à l'avènement d'une nouvelle... [Lire la suite]
24 mai 2012

Le cercle vicieux

Contre le pouvoir pyramidal d'un omnipotent Ben Ali, la révolution nous avait promis une nouvelle géométrie du pouvoir. On crut naïvement qu'après le 14 Janvier, émergerait un cercle vertueux constitué des différents acteurs politiques. Main dans la main, pensait-on, construire avec eux une Tunisie nouvelle qui serait un modèle pour ce qu'on appelait alors, "le printemps arabe". Mais le désenchantement est très vite arrivé...  Une chaîne complexe d'interdépendances, où chacun tient l'autre non par la main mais par "les... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 23:23 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,