15 avril 2018

Frappes Kaabalistiques

L'Amérique de Trump, la France et la Grande Bretagne, se sont livrés, hors mandat des Nations Unies, à un bombardement conjoint de la Syrie, ce Vendredi 13. Assad aurait franchi une ligne rouge: il aurait utilisé l'arme chimique contre sa propre population. Quand bien même le dictateur syrien aurait fait usage de cette arme, pourquoi sommes nous des millions à ne plus croire en l'argument "éthique" avancé par ces pays de l'OTAN ?  De Sidi Bouzid à la Ghouta orientale Hormis les mauves et les nostalgiques de Ben Ali, nul... [Lire la suite]
01 février 2018

Au poil, pour accueillir Macron...

La cosmétique, les tunisiens connaissent.Le régime de Zaba était d'ailleurs un spécialiste en la matière. La poussière sous le tapis, les voix dissonnantes au placard, pourvu que l'image du salon soit reluisante et que l'on fasse bonne figure, surtout si l'invité est de marque.L'ATCE* (qui aurait pu être l'acronyme de l'Armée Tunisienne de la Cosmétique et de l'Esthétique) était le bras armé de ce système de propagande contre la vérité. On y soudoyait les journalistes et les experts étrangers ou alors on faisait taire les... [Lire la suite]
01 mai 2017

De la difficulté de penser en France...

Un esprit lucide refuse philosophiquement d'être acculé à choisir entre deux options. Mais dans le cas des présidentielles françaises de 2017, même le choix de l'abstention semble inconfortable...
28 avril 2017

Le 3ième projet de réconciliation avec la corruption

Béji Caïd Essebsi, Le Macron -91 ans- Tunisien, depuis qu'il fut élu président (par le vote utile contre l'épouvantail islamiste) n'a de seule obsession que de faire passer sa loi de réconciliation nationale. Pour la troisième fois, le locataire de Carthage nous sort de son chapeau magique cette même loi, qui au nom de la relance économique, veut amnistier une génération d'hommes d'affaires corrompus qui ont gangrené le marché public et l'administration (voir ici).Son insistance à vouloir faire voter son projet de loi en ce... [Lire la suite]
23 avril 2017

Présidentielles 2017...A qui le tour ?

  -Ajouté le 25 Avril- "Les hommes d'affaires corrompus de la dictature entreprennent de porter un vieux filou de l'ancien régime (BCE) à la présidence de la République" Cette simple déclaration, à l'époque des élections présidentielles de 2014 en Tunisie, passait pour une caricature grotesque. Pour avoir exprimé cette pensée, j'ai eu droit à toutes les insultes imaginables. Je m'étais aussi fait taxé de "crypto-islamiste" (voir ici)   "Des milliardaires possèdent la presse et entreprennent de porter un... [Lire la suite]