31 août 2021

Le syndrome de Carthage

Il y a autant de nettoyage à faire dans les couloirs du palais de Justice, dans les sous-sols du ministère de l'intérieur, que dans les salons feutrés du Palais de Carthage. Car oui ! le château présidentiel semble lui aussi corrompu par de maléfiques esprits et il faudra plus qu'un marabout marocain pour chasser ses mauvaises énergies. De Bourguiba, à Essebsi, en passant par Zaba et Tartour, tous y perdent la tête. Ce phénomène est désigné par le syndrome de Carthage. Saïed à son tour n'y échappe pas. Il manifeste depuis... [Lire la suite]
05 mars 2021

Diagnostic d'un virus cérébral

En ce temps de covid, de corruption généralisée, de crise politique et économique aigüe, je souhaite revenir sur un sujet qui me tient particulièrement à cœur : le virus de la religion. Je ne vais pas vous parler d'Islam, d'islamisme de Daech ni de Ghannouchi, mais du rapport maladif que nous entretenons avec le fait religieux dans notre société, en m'appuyant sur un entretien entre un journaliste et un universitaire sur une chaîne de télévision populaire : voir ici L'universitaire en question s'appelle Afif Bouni. Il a été... [Lire la suite]
14 janvier 2021

10 ans, et toujours pas de Débatunisie...

J'ai commencé mon blog en 2007 avec cet article illustré par une table de discussions sur laquelle sont posées des chaises à l'envers, afin de symboliser l'absence de débat en Tunisie. J'étais encore étudiant et je me suis lancé par hasard dans l'écriture d'un texte qui dénonçait la confiscation du débat par la dictature. J'ai signé "_z_" ce premier post dans un blog que j'avais d'abord intitulé "Tunisie, le débat confisqué".  Ensuite, j'avais enchainé sur un deuxième article dans lequel j'exprimais mes doutes quant à la... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 10:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 novembre 2020

Viol en bande organisée...

Le scandale des financements de l'étranger et des infractions durant la période électorale, tel que révélé par le rapport de la cour des comptes (voir ici), mettra-t-il le feu aux poudres ? Pas si sûr... Mais la grogne populaire monte depuis longtemps déjà, et mon bec de flamant rose semble reconnaitre en ce moment, cette même odeur de révolte qui s'est dégagée il y a dix ans. A l'époque ce fut Zaba sur qui s'est cristallisé le sentiment d'injustice. Aujourd'hui c'est un autre monstre plus vicieux, le dénommé Zaballah, qui... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 18:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 novembre 2020

Joyeuse fête de la Zaba !

La mémoire du 7 novembre reste encore vive dans l'inconscient collectif de nombreux tunisiens. Les rites de "T7in", "Sabben", "9offa", "9weda" et "Tal7iss" sont restés encrés dans l'anthropologie de certains de nos concitoyens. Chaque 7 Novembre ces derniers ressentent plus que d'habitude le manque terrible de leur objet de culte. Mais comme la nature a horreur du vide, une figure a réussi à se substituer à leur idole déchue... (reprise d'un dessin accompagnant cet article ici) C'est la très charismatique Abir Moussi, qui a réussi... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 juin 2020

Le charme débordant de la Moussi

La révolution nous a au moins permis de savourer la défaite de Zaba, et ce par le spectacle de sa minable fuite en Arabie, et sa lente agonie à l'exil. Une sorte de justice naturelle a permis de régler son compte à ce piètre personnage.On espérait presque le même sort pour Zaballah. Au moins une humiliation par les urnes, ou mieux encore une condamnation par la justice. Mais voilà qu'Abir Moussi, confisque à elle seule la lutte contre Zaballah, pour remettre Zaba au goût du jour.Ainsi lors de la plénière du 3 Juin où il était question... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 mai 2020

La postérité de Zaballah

Zaballah demeure le dernier avatar de l'islamisme "old generation" en Tunisie. Il gère très mal sa sortie et semble avec l'âge redoubler d'autoritarisme même au sein de son propre parti. Il vient tout juste de dissoudre son bureau exécutif (voir ici). Très contesté également au parlement qu'il préside, Ghannouchi est en outre accusé de trop rouler pour les turcs et les qataris. Son leadership est sérieusement menacé sans que la relève ne soit assurée. Et pourtant c'est peut être ailleurs qu'il faut commencer à entrevoir sa... [Lire la suite]
06 octobre 2019

Zaballah et Kakaroui au coude à coude

Et nous revoilà chers amis à nouveau sommés de choisir entre Zaba et Zaballah.Selon un a priori très tenace, le "peuple" serait allahisé par nature (ce qui objectivement n'est pas si faux que cela). Depuis Bourguiba déjà, l'élite au pouvoir avec ses satellites bourgeois prostrés par cette peur du peuple, a accepté de pactiser avec n'importe quelle entité capable de contrer ou du moins, contenir le péril allahiste. Après les tumultes des débats enflammés, on en arrive comme après la sortie d'un embouteillage en heure de pointe, au seul... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 12:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
11 mai 2019

Les 7 vies de Ben Ali

Ben Ali continue de hanter nos nuits depuis qu'il est parti en Arabie. Chaque année la rumeur nous annonce son décès, par un cancer ou par un AVC. On ne sait jamais si ce sont ses fans ou ses détracteurs qui alimentent ce genre de fake news. En tout cas, chaque fois qu'il ressuscite, en pyjama ou en jogging, Ben Ali semble prendre un malin plaisir à nous rassurer sur sa bonne santé.La toute dernière rumeur date d'il y a deux jours, et faisait état de sa grave maladie. C'est le pitre Mohsen Marzouk qui semble avoir été le... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 00:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 septembre 2017

Essebsi le Coran-pue

Dans la série des bajboujeries, nous apprenons aujourd'hui le désarroi de Borhen Bsaies (ancien mauvologue, actuel porte-parole du parti du président) qui s'inquiète du probable faible taux de participation dans les prochaines élections municipales (voir ici). Il appelle les partis à se mobiliser pour que le citoyen retrouve confiance dans sa classe politique. Borhen Bsaies est pourtant bien placé pour savoir que cette confiance est inversement proportionnelle à l'apparition de sa gueule à la télé. Je lui propose gentiment de... [Lire la suite]