12 septembre 2020

Kaïs isolé à Carthage

Depuis Bourguiba, une malédiction frappe les locataires du château de Carthage. Ils y perdent la boule, s'isolent du monde et perdent tout contact avec la réalité. Kaïs ne fait pas exception à la règle. Nous assistons depuis son installation au palais, à son naufrage mental progressif : le matin nommant un ministre, limogeant le soir un ambassadeur (voir ici), désavouant au passage son chef de gouvernement (voir ici), prônant la non-islamité de l'Etat, pour jurer ensuite que le Coran demeure la source indiscutable sur les questions de... [Lire la suite]
06 septembre 2020

Machichination

Je me suis toujours demandé si l'inexistant Allah m'avait fait caricaturiste et qu'il m'avait offert l'option de choisir le pays à caricaturer, tout compte fait, je crois que j'aurais choisi la Tunisie. Car pour être un boulot aussi mal payé, autant choisir le pays où la caricature est à ciel ouvert, où il suffit de lire l'actu pour se servir à volonté. Pour ce post de rentrée, je me limiterais à cette photo qui a fait les choux gras du Facebook (voir ici) et dans laquelle on voit le premier ministre Hichem Mechichi, fraîchement... [Lire la suite]
30 juillet 2020

Dézaballahisation ?

Aujourd'hui est un grand jour pour la Tunisie. Celui où les représentants du peuple vont enfin déloger du parlement, l'homme qui tire les ficelles de l'état profond, l'homme de la chambre noire et de l'appareil parallèle, le grand Zaballah. Enfin arrive donc ce jour où le monstre sacré est visé par un vote de censure, où sera peut-être profanée sa figure d'intouchable si nos députés révèlent enfin leurs couilles...    109 voix sont nécessaires pour que le vieil hibou quitte son perchoir. Le seul parti capable de... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 12:51 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 juin 2020

Le charme débordant de la Moussi

La révolution nous a au moins permis de savourer la défaite de Zaba, et ce par le spectacle de sa minable fuite en Arabie, et sa lente agonie à l'exil. Une sorte de justice naturelle a permis de régler son compte à ce piètre personnage.On espérait presque le même sort pour Zaballah. Au moins une humiliation par les urnes, ou mieux encore une condamnation par la justice. Mais voilà qu'Abir Moussi, confisque à elle seule la lutte contre Zaballah, pour remettre Zaba au goût du jour.Ainsi lors de la plénière du 3 Juin où il était question... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 17:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 mai 2020

Zaballah un jour, Allah pour toujours

Zaballah court...  Ça fait déjà quelque temps que ça va mal pour Zaballah. Mais ces dernières semaines l'étau se resserre encore plus contre lui. En dehors de ses habituels ennemis, à savoir les fachos mauves et leurs satellites ben Simpsonniens qui font tourner sur internet une pétition demandant à enquêter sur sa fortune (voir ici) ou qui appellent à un méga-rassemblement le 14 juin pour le destituer du parlement, Zaballah a réussi à se mettre à dos des barbus de son propre camp, et même notre président, qui l'attend au... [Lire la suite]
16 mai 2020

La postérité de Zaballah

Zaballah demeure le dernier avatar de l'islamisme "old generation" en Tunisie. Il gère très mal sa sortie et semble avec l'âge redoubler d'autoritarisme même au sein de son propre parti. Il vient tout juste de dissoudre son bureau exécutif (voir ici). Très contesté également au parlement qu'il préside, Ghannouchi est en outre accusé de trop rouler pour les turcs et les qataris. Son leadership est sérieusement menacé sans que la relève ne soit assurée. Et pourtant c'est peut être ailleurs qu'il faut commencer à entrevoir sa... [Lire la suite]
17 février 2020

Le chantage de Zaballah

Le poulain du président, Elyes Fakhfakh, chargé de former un nouveau gouvernement, annonce aux tunisiens ce samedi, sa liste de ministres et secrétaires d'états (voir ici). De nombreux islamistes dans le lot mais aucun karouiste comme l'avait promis Fakhfakh. Mais à la surprise générale, après avoir présenté les membres de son cabinet, Fakhfakh avoue à demi-mot, avoir reçu une menace de Zaballah qui refuserait de donner son vote de confiance et donc faire échouer la constitution d'un nouveau gouvernement.Zaballah fait payer à... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 février 2020

CORANavirus

Beaucoup de mes lecteurs sado-maso qui viennent se faire du mal sur ma page, ne comprennent toujours pas pourquoi j'associe Allah et le saint Coran à Ghannouchi. Ils me demandent pourquoi salir le livre d'Allah en l'associant aux manigances et aux fourberies de Ghannouchi ? Je sais que vous n'aimez plus mes dessins à cause de cela. J'aimerai juste vous rappeler que ce même Ghannouchi que vous honnissez tant, s'il s'est imposé dans le débat public depuis plus de 40 ans, ce n'est ni pour son souci de l'intérêt général, ni pour... [Lire la suite]
16 janvier 2020

Safi Saïd au Bardo

Avant de revenir sur l'actualité très chaude du moment, où Zaballah continue à se faire défoncer la gueule en public par la Moussi (voir ici), je voudrais par ce petit post détendre l'atmosphère et vous parler de culture et de patrimoine :Suite à la courageuse prise de parole du député Safi Saïd qui a enfin osé rappeler que les bi-nationaux sont tous des bâtards*, une pétition circule sur internet pour ériger ce grand homme en exemple de pureté raciale (voir ici). En plus de l'immunité dont il jouit au parlement du Bardo, il... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 00:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 janvier 2020

La déculottée de Zaballah...

Chers amis et fidèles lecteurs, bonne année 2020. Des flamants roses m'ont raconté qu'il ne nous reste plus que vingt ans avant l'apocalypse. Donc cessez de fabriquer des enfants, contentez-vous de niquer et jouissez pleinement avant la fin du bal. Les agitations que nous observons ici et là, les Trumpomanies, le feu en Australie et les chlékatologies de Safi Saïd* ne sont que le prélude du jugement dernier. Allah nous abandonne trop déçu du sort qui a été fait de sa dernière religion. 14 siècles qu'il espérait voir un allahiste sur... [Lire la suite]