09 décembre 2012

Comités de protection de la Zaballahisation

La révolution c'est comme le Coran. A chacun son interprétation. Et ce n'est pas parce qu'ils n'y étaient pas le 14 Janvier que les zaballahistes n'ont pas le droit de l'interpréter à leur façon. En deux mots: leur vision de la dite révolution se résume à la remodélisation complète de la société sur la norme des pays du golfe. Il s'agit d'instaurer l'ordre "capitallahiste" (grand capital, charité pour les pauvres, le tout mijoté dans la sauce bigote). La démocratie pour eux est un moyen parmi d'autres pour atteindre leurs objectifs.... [Lire la suite]
02 décembre 2012

Les Siliâneries de Zaballah

Rien! Rien de rien. Nos pieux élus n'ont RIEN changé au drame économique qui ruine nos compatriotes des zones sinistrées. Redeyef d'abord (2008), Sidi Bouzid (2010) ensuite, et Siliana enfin (2012) se révoltèrent contre la pauvreté, le chômage et l'injustice. Rien de rien. Aucune lueur d'espoir. Sauf qu'entre Sidi Bouzid et Siliana, il y a eu une Révolution (rappelez-vous) qui chassa le roi Zaba pour nous ramener par les urnes Zaballah. Biensûr, nous ne nous attendions pas non plus à un miracle économique en seulement deux... [Lire la suite]
04 novembre 2012

Ghannouchi déclare la guerre aux Celtistes

Combien naïf j'étais, pour avoir cru après la révolution, que les tunisiens tout différents qu'ils sont, sauront vivre ensemble dans la foi et la bonne humeur (voir ici). J'avais imaginé une Tunisie toute rose, où bourquistes, nudistes, islamistes, communistes seraient capables de transcender leurs querelles idéologiques pour travailler main dans la main contre la misère, le chômage, l'injustice et la corruption.Mais voilà la réalité est tout autre. Chacun se replie sur ses positions. Salafistes, Sebsistes ou Zaballahistes chacun pour... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 23:23 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
22 octobre 2012

J-1...

Le pays devient de plus en plus ingouvernable. A J-1 de la fin du mandat théorique de l'assemblée constituante, deux camps s'affrontent. On dénombre déjà un premier mort à Tataouine. La tension est dans l'air. Nos petits hommes verts renforcent leurs effectifs dans les centres névralgiques de la capitale...coup d'état militaire? -Ce dessin est indécent. Je le reconnais maintenant après l'avoir terminé. il est insultant pour la mémoire de cet homme assassiné, que j'ai placé du côté mauve. Raccourci facile certes pour un membre de... [Lire la suite]
14 octobre 2012

Nida ou Nada?

Les élections sont donc prévues pour le 23 Juin. Date à laquelle les tunisiens seront invités à choisir entre Zaba ou Zaballah. Nida ou Nada. Que dis-je? Nida n'est pas Zaba. Pas du tout. Ceci est une grossière erreur. Je voulais dire Bourguiba. Vous savez ce grand personnage historique qui a forgé la Tunisie moderne. Celui-là même à qui l'on doit le code du statut personnel et qui nous a libéré du joug du colonisateur. Celui-là même -rappelons-le, qui a instauré le parti-état, la dictature et la torture*. Le même qui a érigé un... [Lire la suite]
27 septembre 2012

La théorie de la mini-jupe

Ne rigolez pas: une fille violée par des flics se retrouve devant un juge. Elle est accusée d'atteinte à la pudeur (voir ici) Après l'épisode de l'ambassade américaine, notre petit pays du jasmin fané, fait encore parler de lui. Cette scabreuse histoire, qui aurait pu passer pour un simple fait divers, se révèle être un véritable scandale politique. Car voyez-vous chers amis, cette affaire dévoile la corruption morale de nos flics, la Justice bigote et complice, le tout sous les auspices de Zaballah, qui par son grand oeil... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 01:16 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
16 septembre 2012

Bonté divine! un monstre à plusieurs têtes!

Si la révolution a bien révélé une chose, c'est l'état profond de la misère et de la pauvreté tunisienne. La jeunesse témoigna plus que les autres classes d'âge de cet état de fait. Ben Ali avait compris depuis 2008 que son régime avait échoué sur ce point. Il avait anticipé le monstre qu'a généré sa dictature en essayant de se rapprocher de la jeunesse par ses ridicules campagnes de "dialogues avec les jeunes". Mais c'était déjà trop tard. Le mal était consommé. Le monstre était debout. C'était un serpent à plusieurs têtes: Les... [Lire la suite]
04 septembre 2012

Solidarité avec les artistes tunisiens!

Chers amis, vous n'avez certainement pas oublié l'épisode de l'expo de la Abdelia. Mais comment oublier ce qui entrera un jour dans les annales de l'Histoire de l'Art, à savoir la première expo de l'Humanité à avoir déclenché une quasi guerre-civile. Nous n'avons pas encore assez de recul pour mesurer la portée symbolique et historique de cet épisode, mais reconnaissons au moins à notre pays le rôle de précurseur et d'avant-garde dans l'art contemporain. Les oeuvres présentées ont provoqué de violents heurts (voir ici) et ont fait le... [Lire la suite]
14 août 2012

Les Ben Simpsons au secours de la Femme Tunisienne

Une proposition de loi d'inspiration zaballahiste menace sérieusement l'égalité (déjà loin d'être acquise) entre l'homme et la femme tunisienne. Le principe de "complémentarité" entre les deux sexes (au lieu d'"égalité") figurant dans un des textes a été parmi les raisons du levée de bouclier de ce qu'on appelle "la société civile". Ce 13 août, jour de la fête de la femme tunisienne, a été donc l'occasion pour protester contre le zaballahisme galopant, qui au nom de la religion, foutrait bien la femelle à la maison. Le rendez-vous... [Lire la suite]
Posté par __z__ à 16:30 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 juillet 2012

Fête du Rabbpublic!

Merde, un mauve à la tête de la banque centrale. Il s'appelle Chedly Ayari, réputé laudateur du mauve et défenseur des vertus de Novembre. Mais ce ne sont là que de "légères relations" avec l'ancien régime dixit le grand manitou Ghannouchi. D'autant plus que ce nouveau gouverneur -proposé par la troïka- s'est vu élire à 94 voix par l'assemblée constituante.Il est fort probable que ce mauve blanchi ne refusera pas d'ouvrir les coffres-forts de la Banque centrale pour indemniser les milliers de prisonniers politiques. Si cette... [Lire la suite]