halloween

Nous avons été prévenus. Notre Papa élu à 90% ne tolèrera aucune remise en question de sa triomphale élection. L'amour que lui porte son peuple est indiscutable et ceux qui en doutent et qui osent s'en remettre aux médias étrangers pour dénoncer cet amour forcé, ce viol consentant, doivent payer le prix fort de leur "trahison". C'est ainsi, avant même que ne soient complètement refermés les rideaux de la comédie électorale, qu'un spectacle d'un tout autre genre vient de démarrer dans les coulisses de notre Tunisie chérie. Pas de public cette fois pour applaudir. Seulement des agents du régime qui jouent leur numéro de terreur devant une poignée de "traitres". Sont invités à cette sinistre représentation les méchants journalistes tel Taoufik Ben Brik, Zouhair Makhlouf et d'autres encore. Mais aussi ce jeune syndicaliste Mohamed Soudani qui s'est fait prendre après une interview avec RFI. Des blogueurs dissidents sont en ce moment invités à comparaître. J'attends mon invitation avec beaucoup d'impatience. J'espère au moins qu'ils me laisseront assister au carnaval du 7 novembre prochain!

Lire aussi l'article de Afrik.com (ici) et le poignant témoignage de la blogueuse Lina Ben Mhenni (ici et ici)