DEBATunisie

22 juillet 2021

La pèlerinage vaccinal

Grâce à notre mollusque de la Kasbah et les lumières qui œuvrent avec lui au gouvernement, la Tunisie continue à creuser plus profond dans la sebkha de la bêtise. Alors que la situation sanitaire s'aggrave jour après jour, le ministère de la Santé a lancé mardi 20 juillet, un pèlerinage vaccinal ouvert à tous les adultes. Cela tombe bien, c'est en plus la saison du Hadj à la Mecque ! Seul problème, rien n'a été planifié, l'événement à été carrément annoncé deux jours auparavant. 

Résultat: des foules désespérées ont envahi les centres de vaccination provocant des bousculades et des scènes de violence (voir ici). Les centres en question, n'ont tout simplement pas eu le temps de se préparer à un tel afflux et les doses n'étaient pas suffisamment disponibles. Pire encore, le ministère de l'intérieur aurait refusé de sécuriser les 29 centres dédiés *, ce qui aurait provoqué les attroupements et donc... de nouvelles contaminations.
 SINOVAC

Cette opération, qui devait se poursuivre le mercredi 21 juillet, a été suspendue. Le ministre de la santé a été limogé (voir ici). Quant à ce criminel de Méchichi, tout comme le virus, il court toujours !

* IWatch vient de publier un courrier envoyé par le ministère de la santé, réclamant la sécurisation des centres de vaccinations. Ce courrier est resté sans réponse. Ce document fuité, contredit la version de Méchichi qui a limogé son ministre de la santé sous prétexte que ce dernier ne l'aurait pas informé de la tenue des journées "portes ouvertes". 

19 juillet 2021

L'indécence d'Hasdrubal

Comme beaucoup de tunisiens le constatent, nous vivons une des périodes les plus terribles de notre Histoire du fait de la conjonction de deux virus, celui du Corona et celui du Méchichi. L'un étant exogène, l'autre bien de chez nous. Ce Méchichi, mollusque inodore, incolore et insipide, pur produit de la bureaucratie tunisienne, semble répandre ses sucs digestifs comme une sorte de glue qui paralyse tous les appareils de l'Etat. Son sourire imbécile qu'il affiche aux journalistes révèle une dimension sadique à la Jocker. 
Les flics, les fonctionnaires lui ressemblent de plus en plus, et semblent à leur tour reprendre sa grimace pour nous narguer.

Dernier épisode, sa "réunion de travail" dans un hôtel de luxe (l'Hasdrubal) entouré de ses ministres en maillots. La Tunisie toute entière n'en revient pas. Pas seulement parce que le mollusque de la Kasbah transgresse le confinement qu'il a lui-même imposé au pays, mais c'est surtout à cause de cette synchronisation durant un même week end, d'une Tunisie asphyxiée par manque d'oxygène dans les hôpitaux, et d'une autre Tunisie insolente et nonchalante, celle de Méchichi, se dorant la pilule dans un Palace à Hammamet...     

HASDRUBAL

Tous les ingrédients semblent réunis pour faire de la manif du 25 Juillet, un cocktail bien explosif pour faire dégager tous ces minables qui du gouvernement au parlement, noient la Tunisie dans les eaux les plus troubles de son histoire...

16 juillet 2021

Poisson mauritanien contre poison tunisien

Le 14 Juillet, deux avions mauritaniens chargés de matériel médical, ont atterri à Tunis, en vue d'aider dame Tunisie à affronter la pandémie. Outre les respirateurs, les lits de réanimation et les masques chirurgicaux, nos amis mauritaniens ont rajouté quelques tonnes de poissons en guise de cadeau. Ce geste symbolique (Offrir du poisson), s'inscrit dans une tradition ancestrale propre à ce pays du Sahara qui a la particularité d'avoir une ouverture de 700 km sur les eaux les plus poissonneuses de toute l'Afrique.  

MAGHREB

Et pourtant, ce beau geste a été mal reçu par une certaine frange de tunisiens, celle particulièrement connue pour sa fierté d'appartenir à la Tunisie de Bourguiba. Il est difficile de faire de la sociologie scientifique sur Facebook, mais il semble que ce sont encore ces mêmes Ben Simpsons des grandes villes côtières, les mieux nourris en poisson, qui supportent mal qu'un pays d'Afrique subsaharienne vienne en aide à leur Tunisie. Un racisme évident auquel se rajoute le déni d'une situation sanitaire et économique catastrophique qui fait de la Tunisie, un pays nécessiteux et dans le besoin et qui devrait être très reconnaissant pour toute aide d'où qu'elle vienne, tant que celle-ci ne nous prostitue pas.
  

Posté par __z__ à 01:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 juillet 2021

DON KAÏSHIOTTTE de la Mnihla

Savez-vous pourquoi Kais Saïed mérite toute la charge de critiques, de reproches, et pourquoi porte-t-il la responsabilité CRIMINELLE sur ce que nous vivons en ce moment ?
Parce qu' il était le seul à pouvoir infléchir le sens de l'histoire, et pour les plus pessismites, il était même leur ultime espoir.
Si plus personne, depuis longtemps, ne doute de la culpabilité de Zaballah dans la faillite morale, économique et politique de la Tunisie postrévolutionnaire, la simple émergence de Saied dans la scène politique corrompue constituait objectivement, la promesse de mettre un frein à la zaballahisation généralisée.
Mais voilà que ce personnage au fil de temps, se révèle être un imbécile imbu de sa personne, vivant dans ses chimères, complètement déconnecté des réalités, et qui en plus permet par sa bêtise d'offrir à Zaballah l'excuse de ne jamais être tenu pour seul responsable des catastrophes que subit le pays.
Notre Don Quichotte national, à courir derrière ses moulins à vent, a raté l'occasion historique qui lui a été offerte de rétablir un semblant de dignité dans la gestion des affaires publiques. Il est devenu malgré lui l'un des principaux complices de la chute programmée de l'Etat tunisien...
DONKAISHIOTTE
PS: je remercie l'ami qui se reconnaîtra et qui m'a inspiré ce dessin

Posté par __z__ à 14:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 juillet 2021

Les dossiers magiques de Béchir Akremi

La catastrophe sanitaire conjuguée à la baffe reçue par la Moussi, arrangent bien les affaires de Zaballah. Tout ça fait beaucoup de bruit et occulte une affaire bien embarrassante pour le Calife de Montplaisir. Une affaire, que dis-je, un scandale, une bombe ?
Il s'agit de l'affaire Béchir Akremi, cet ex-procureur de la République :

Ce "charmant" magistrat, que j'ai eu le plaisir de rencontrer en 2019, m'a reçu dans son luxueux (et très kitch) bureau du Palais de Justice de Tunis, pour me signer un papier m'autorisant à dessiner dans l'enceinte du tribunal. J'étais en effet "missionné" pour réaliser des croquis d'audience sur les procès des terroristes du Bardo et de Sousse (dans le cadre d'un documentaire produit par Arte). 
 
Je savais déjà que trainait une odeur de souffre autour de ce personnage, connu pour ses proximités douteuses avec les islamistes. Je savais qu'il était le beau frère de Nouredine Bhiri (grosse pointure du zaballahisme), et je le voyais très bien installé avec Ghannouchi et son beauf dans une assemblée familiale, sur de gros fauteuils en cuir, sirotant du thé à la menthe et discutant des gros dossiers sensibles du Bled.

Déjà à l'époque des assassinats politiques, où il était juge d'instruction, Akremi était sérieusement soupçonné par le comité de défense de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, de mettre des bâtons dans les roues de l'enquête. Ce sera avec les grands attentats terroristes de 2015 et son constant laxisme envers les djihadistes que sera forgée son image de procureur de Daech.

AKREMI

Mais comme vous le savez chers amis, tout le monde a beau crier que la terre est ronde, elle demeurera plate tant que gouvernera Zaballah. Entre temps Béchir Akremi continuera à jouir d'une relative sérénité. 

Cependant, le 30 Juin dernier, est divulgué un rapport de l'inspection générale du ministère de la Justice. D'après ce document ultra secret, plusieurs dysfonctionnements sont relevés sous sa juridiction, dont plus de 6000 dossiers sur des affaires de terrorisme restés volontairement  incomplets (voir ici). Tout est renseigné, preuve à l'appui. 

La gravité des charges ont convaincu le Conseil de l’Ordre judiciaire de traduire Béchir Akremi devant le conseil de discipline. Cette décision a fait réagir la Zaballahie. Celle-ci ferait pression pour reporter l'audience. Mais ne vous réjouissez pas trop vite chers amis, ce n'est pas cet énième scandale qui empêchera Zaballah de dormir la nuit.
Quant à la vraie Justice, elle, elle dort paisiblement...

Hécatombe en Tunisie

L'affaire Akremi et ce qu'elle implique, Tunisie = Etat terroriste, ne fait plus réagir personne. Même les Ben Simpsons, pourtant champions dans tout ce qui relève de la guerre contre Ghannouchi, préfèrent s'attarder sur la baffe qu'a reçu leur idole, Abir Moussi (voir ici). Cette violence dont a été victime la leader du PDL au sein même du Parlement, est à condamner, à dénoncer, évidemment... 

Mais ce qui plonge la Tunisie dans cette passivité, c'est que l'heure n'est plus au règlement de compte, à la dénonciation. Nous vivons une vraie catastrophe sanitaire, et même si Daech prenait le pouvoir, la lassitude générale les laisserait faire. Car, oui, l'heure est grave et l'Etat est totalement défaillant. Les ridicules guéguerres entre les partis ne semblent plus nous concerner. Nous sommes livrés à nous même...

Mais heureusement, notre sauveur de Carthage, celui dont la plume est plus forte que l'épée, vient de rejoindre la bataille (voir ici)...

HECATOMBE

01 juillet 2021

La fin d'un monde...

J'ai toujours pensé que la Tunisie n'avait pas besoin de caricaturistes. Elle a juste besoin d'illustrateurs pour mettre en couleurs sa triste réalité...    

naufrage

Par contre la Tunisie va avoir besoin d'un prophète...
(Pour cela, vous pouvez me contacter sur findumonde@boukornisme.com

لا بوكرنين الاّ بوكرنين، ولا سبخة الاّ السّبخة

18 mai 2021

Le Loup qui dort en chacun de nous...

A part l'Europe (et l'occident par extension), rongée par la culpabilité d'avoir exterminé ses juifs, nulle part ailleurs sur terre ne semble autant persister la légitimation du projet colonial israélien. Et d'après cet article d'Orient XXI, l'Europe mettrait encore plus de zèle que les médias Israéliens, à occulter la politique d'apartheid

Il est incroyable de constater la persistance de cette propagande au moment où éclate aux yeux du monde entier, l'évidence même de la politique criminelle de Netanyahou. Le loup est mis à nu mais pour cette catégorie de personnes influentes en occident, il s'agit de maintenir l'illusion d'un Israël martyr et d'accuser le Hamas d'être le méchant loup, ou alors de réduire l'historique de 73 ans de colonisation, en un symétrique conflit armé entre deux états.  Ce travestissement des faits opère de façon très efficace sur une bonne partie de l'opinion occidentale.

Ces propagandistes qui pensent peut-être expier leur péché originel de collaboration avec le nazisme, n'ont jamais autant donné raison à Hitler en reprenant à leur tour sa fameuse formule : " Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité " (merde, et me voilà citant Hitler !)

La question palestinienne vue de "chez nous"

Nous sommes pour une fois, nous autres "arabo-musulmans" dans le VRAI. Nous sommes certes vaincus militairement dans cette guerre menée par Israël, mais pour une fois, nous sommes du bon côté de l'histoire. Peu importe que celle-ci soit écrite par les vainqueurs. Sur ce "dossier" en particulier, nous pouvons taire nos péchés, nos horreurs, nos injustices internes, car nous sommes purifiés par notre statut de victime de l'impérialisme occidental (Israël n'en est que la dernière expression).

Cet unanimisme sur la question palestinienne crée une sorte "d'union sacrée" entre toutes nos classes politiques (je parle ici de la Tunisie), de la Moussi à Ghannouchi, en passant par l'extraterrestre de Carthage et évidemment par la gauche. Aussi toutes les composantes de la société tunisienne partagent cet enthousiasme quasi religieux pour "la cause palestinienne", à part quelques Ben Simpsons haineux qui soutiennent Israël par un étrange complexe de néo-colonisé (sujet qui mérite à lui seul une étude approfondie).

Mais comme dans tout unanimisme, bien entendu, nous tombons fatalement dans la logique du troupeau. Commencent alors les listes noires, les excommunications, les accusations de trahison et la chasse à tout ce qui est soupçonné de jouer faux dans cet orchestre à l'unisson. Au point que même le silence de certains est montré du doigt. 

Gare donc à la dissonance ! elle réveille l'Israël qui dort en chacun de nous... 

MOUTONLOUP01_ISRAEL

MOUTONLOUP02_ISRAEL

Posté par __z__ à 13:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

14 mai 2021

L'insoutenable légèreté des "traitres"

Si plus personne ne s'étonne de l'alignement systématique de l'occident sur la politique de nettoyage ethnique que livre Israël en Palestine, on peut se demander en ce moment particulier de déferlement de violence, ce qu'il en sera de la position du Maroc, des Emirats, du Bahreïn et du Soudan après avoir normalisé avec l'Etat hébreux l'année dernière...

NAKBADABKA

...pensée particulière pour le roi du Maroc, qui est aussi président du comité Al Qods, chargé de veiller sur les lieux saints musulmans de Jérusalem (voir ici).

10 mai 2021

AcabASBAllah

Une femme vient d'être tuée par son mari, agent de la garde nationale. Celui-ci l'a criblée de balles. Pourtant, la victime, la dénommée Refka Cherni, avait porté plainte à plusieurs reprises, mais en vain (voir ici). L'inertie de l'administration face à la détresse d'une femme, révèle une nouvelle fois, la complaisance du système tout entier envers la violence faite aux femmes... 

ALLASBACAB_01

ALLASBACAB_02

Ce système qui a érigé le mâle en maître absolu, comprend dans ses rouages, évidement l'Etat et ses différents corps (dont la Justice et la Police), les médias et les feuilletons télé qui banalisent cette violence, mais aussi une religion officielle gravée dans le marbre de la Constitution et qui élève la femme au rang d'animal domestique.

Je serais même tenté de considérer que l'origine du mâle prend sa source de la tradition religieuse, et que cette violence quotidienne faite aux femmes, n'est que la remontée en surface de ce "mâle" absolu. Etonnant de constater combien ce tabou religieux et la crainte qu'il fait peser sur les esprits, enlève aux féministes et à tous les défenseurs des droits humains, la possibilité de le désigner directement dans leurs slogans. Et quand il s'agira d'en faire une caricature, il faudra surtout veiller à bien garder son anonymat... 

Sinon je vous invite à lire cet article bien fourni de l'excellent site d'investigation: Inkyfada

Posté par __z__ à 23:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

22 avril 2021

Méchichi et le FMI

D'après le très confidentiel "Africa Intelligence" (voir ici), Méchichi prépare sa visite de "dernière chance" au FMI. Il se fait Conseiller par DSK (encore lui !), qui l'aide à bien vernir les chiffres et les tableaux Excel, afin d'espérer convaincre le fonds monétaire de bien vouloir secourir dame Tunisie, dont les comptes sont au rouge, et dont les entreprises publiques sont en cessation de paiement.

Mais vous conviendrez que la mauvaise gestion du pays, sa corruption généralisée, auquel se rajoute la guerre des chefs, enlève toute prise au sérieux de la Tunisie et fera échouer fatalement tous les efforts du Méchichi...
FMI

L'histoire se rappellera, qu'alors que Dame Tunisie est au bord du précipice, l'ignoble Zaballah continue de s'accrocher au pouvoir, et face à lui, l'imbécile Kaïs Saïed préfère bloquer les institutions pour marquer son territoire. Nos amis, nos parents, nos proches meurent du covid dans leur indifférence générale. Qu'on se le dise, qu'on se le répète, ce sont des criminels... 

Posté par __z__ à 23:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

20 avril 2021

Quand Saïed touche au sacré

Lors d'une banale cérémonie officielle où il était question de décorer des flics, le président Saied a surpris la Tunisie, en s'arrogeant de nouvelles prérogatives. Ainsi, déclare-t-il devant les caméras, qu'en tant que chef des forces armées (tel que le stipule la Constitution), il serait logiquement aussi chef de la Police (voir ici). Alors que cette même Constitution limite ses pouvoirs à la défense et à la diplomatie, notre scribe de Carthage, jouant sur les mots, s'autoproclame premier flic du bled...  

saiedinterieur

Bien entendu, cette provocation s'inscrit dans sa guéguerre contre les islamistes et on pourrait saluer tout ce qui pourrait nuire à Zaballah et compagnie. Car il n'échappe à personne que le ministère de l'intérieur demeure le trou noir des islamistes et ce depuis 10 ans. On raconte qu'ils l'ont pénétré depuis la Révolution et qu'ils y opèrent tous leurs coups tordus. Mais posons nous la question, s'il y a lieu de se réjouir du coup de force de Saïed, car parole de flamant, ce gars n'a rien de rassurant. L'imaginer à la tête de toutes nos forces armées est carrément inquiétant. Comparé au Marzouki, il serait même plus flippant!

A se demander si en plus de nettoyer le ministère de l'intérieur, il ne serait pas plus urgent d'inspecter les sous-sols du palais de Carthage pour élucider le mystère de la démence qui frappe ses locataires...  

Riposte de Zaballah

Toucher le ministère de l'intérieur c'est toucher au sacré. Zaballah panique et a déjà déployé ses troupes pour une riposte bien ciblée. Son chlékeux de service, le député allahiste Rached Khiari, a lancé hier un premier missile. Dans une vidéo publiée sur son Facebook, celui-ci accuse le président Saïed d'avoir reçu pour sa campagne présidentielle, un financement américain ! Khiari prétend avoir en sa possession les preuves accablantes (voir ici). 

Je corrige, ce n'est pas un missile, il s'agit d'un pétard mouillé. Ce que révèle le vidéo de Khiari, ce n'est pas tant la prétendue corruption de Saïed, mais plutôt la déroute de Zaballah qui doit vraiment être mal au point pour se voir obligé de faire appel à de tels clowns.

Mais ce qui est vraiment mal au point en ce moment, c'est l'Etat du Pays qui à cause de sa classe politique corrompue conjuguée à une crise sanitaire hors contrôle, semble jour après jour, s'engouffrer dans un trou noir encore plus profond que celui du ministère de l'intérieur... 

13 avril 2021

Saied, ou la trahison de la Révolution !

Kaïs Saied qui a fait de la Révolution son fonds de commerce électoral, reprenant à son compte le slogan "le Peuple veut", porte cette fois l'estocade finale à tout le printemps arabe par sa dernière visite officielle en Egypte. Alors qu'il aurait pu se limiter aux strictes relations cordiales qu'exige la Realpolitik, notre scribe de Carthage s'est carrément lâché. On connaissait déjà sa diarrhée verbale, mais face à Sissi, Saied a frôlé l'incontinence. Il a exprimé son indéfectible amour pour le fossoyeur de la révolution égyptienne, jurant qu'il s'alignerait sur tous ses choix politiques.  

SissiSaied

Bien entendu, nous savons que derrière cette manifestation d'amour pour le dictateur égyptien, Saied cherche à emmerder son rival politique, le vieillissant Zaballah. Rappelons que Sissi incarne l'ennemi numéro Un des frères musulmans depuis qu'il les a zigouillé tous en 2013, enterrant au passage toutes les libertés publiques, transformant l'Egypte en une prison à ciel ouvert, pire encore que celle de Moubarak. Il n'y a que nos Ben Simpsons locaux pour pleurer leur Tunisie et s'émouvoir de l'Egypte sous Sissi et de son défilé de momies (voir ici)...aussi ringard et bling bling qu'un défilé militaire de têtes nucléaires de Kim Jong-Un.

Bref, l'échalas de Carthage pour tacler Ghannouchi, aurait mieux fait de s'allier avec la Moussi et de partir avec elle en Egypte faire la cour à Sissi...

Ok, j'arrête de parler politique et je vous souhaite un joyeux Ramadan !

croissant_blog

22 mars 2021

La Tunisie lance son premier satellite dans l'espace !

"Challenge One", est le nom de notre premier satellite conçu et développé en Boukornie. Il a été lancé aujourd'hui par la fusée russe « Soyouz-2 », à partir du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan (voir ici). Cet évènement extraordinaire aura eu le mérite d'avoir mis sur orbite la tronche de nos clowns politiques le temps d'une journée...

SATELLITE_MOUSSI_01

SATELLITE_MOUSSI_02

09 mars 2021

D'une prière deux coups

Suite à la sécheresse qui menace nos récoltes, le ministère de l'agriculture a dû déléguer au ministère des superstitions religieuses, la mission d'organiser des prières de la pluie sur tout le pays (voir ici). Ce fut un vaste succès, puisque de nombreux tunisiens ont répondu à l'appel, et Allah a dû finir sous la pression, par nous céder quelques gouttelettes de pluie!

PRIERE-PLUIE

Au vu de l'absence d'une stratégie de vaccin anti-covid (voir ici), Le ministère de la santé devrait lui aussi faire appel au ministère des superstitions religieuses pour trouver une solution... 

PRIERE-VACCIN

Posté par __z__ à 21:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 mars 2021

La bourgeoisie conservatrice la plus bête au monde

Hier en parcourant mon fil d'actualité et en lisant les statuts horrifiés de personnalités facebookiennes, j'ai cru qu'une bande d'extrémistes avait déboulonné la statue d'Ibn Khaldoun au centre ville. Il fallait que ce soit vraiment grave pour que Maya Ksouri et Chlékeddine Makhlouf soient du même avis. Quelle fut ma surprise quand j'ai découvert que l'objet de leur courroux était ces graffitis dessinés sur le socle du monument...  

IBN_KHALDOUN

En effet, une manifestation haute en couleur, appelant à la libération des jeunes prisonniers (interpellés lors des dernières manif contre la police), a investi le monument dédié au père fondateur de la sociologie. Les jeunes protestataires ont exprimé par des slogans et des tags, leur indignation contre le retour de la répression. C'était une sorte de prise à témoin d'Ibn Khaldoun, celui-là même qui dans son œuvre, alertait déjà les générations à venir contre les dérives des castes au Pouvoir. Pas besoin de faire des études de lettres pour être capable de déchiffrer la symbolique d'une telle action. 

Et pourtant, notre bourgeoisie conservatrice (l'une des plus bêtes au monde) préfère s'indigner contre un éphémère graffiti (qui fut d'ailleurs effacé le soir-même) que de s'indigner contre l'éternel retour de l'ordre policier...

Ps: L'expression d'Ibn khaldoun et sa réplique dans cette caricature, est un clin d'œil évident au dessin de Cabu paru en une de Charlie Hebdo en Février 2006, et dans lequel le célèbre caricaturiste français représentait le prophète se plaignant de la connerie de certains de ses adeptes...