Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DEBATunisie
25 mars 2024

Les grandes réalisations de Kaïs Saïed

Depuis le coup d'Etat du 25 Juillet 2021, le président Kaïs Saïed compte plusieurs réalisations. Ayant compris qu'il était plus facile de détruire que de construire, il a entamé de grands chantiers de démolition. Tous les maigres acquis de la Révolution ont été minutieusement détricotés, parlement, justice et constitution. Il a anéanti toute l'opposition, et détruit l'économie.  

 

S'inscrivant dans cette politique de la table rase, le mardi 19 mars 2024, suite à une promenade au centre ville de Tunis, il s'est attaqué aux barrières sécuritaires entourant le siège du ministère de l'intérieur (voir ici).

 

 

Reconnaissons qu'en ce qui concerne cette énormissime réalisation, tout le monde était content, moi le premier. 

 

Liberté d'expression

 

Il est important de relever que le président n'est pas qu'un destructeur de barrières. Il en élève de nouvelles contre les citoyens qui s'expriment sur internet, et surtout contre les journalistes. C'est le cas de Mohamed Boughalleb, fameux chroniqueur connu pour ses coups de gueules et son franc parler. Il s'est retrouvé derrière les barreaux ce vendredi 22 Mars 2024 suite à une plainte déposée par une fonctionnaire du ministère des affaires religieuses l'accusant de diffamation.


Cette plainte parmi tant d'autres, visant des journalistes, s'inscrit dans le grand projet national de démolition de la liberté d'expression. 

 

 

Notons que la politique chlékatologique de Zabaïed, trouve encore de nombreux soutiens parmi les chlékeux et les chlékeuses, qui se réjouissent de ce "nettoyage". Les journalistes insoumis autant que les opposants, étant par définition des parasites œuvrant pour le compte de lobbies, doivent selon cette logique, être neutralisés. 

 

Conclusion

 

Les historiens qui se pencheront sur cette page sombre de l'histoire du pays, noteront le phénomène de la "Chméta" (le fait de se réjouir du malheur d'autrui) comme une matrice essentielle du Saïedisme. Le chlékisme étant l'expression d'un chmétisme primaire. Ce chmétisme (mixe de passions tristes et d'ignorance) est en train de générer un véritable climat de guerre civile...      

 

Aux esprits libres, notez dans un carnet secret, le nom de tous ces chlékeux et ces chlékeuses qui entretiennent ce climat. Lorsque tombera la Sainte Chléka, faisons-leur leur fête tout en nous gardant de ne jamais tomber dans la Chméta.

 

Sur ces conseils sebkhiques, je vous souhaite malgré tout un bon début de semaine ! 

Commentaires
A
Kais Saïed n'est qu'un merdeux qui est arrivé au pouvoir par accident. Un raté, un connard, un escroc, un menteur, un charlatan, <br /> un opportuniste, un voleur de l'argent public un malade mental, un complexé, un psychopathe. Tout ce qu'il a trouvé pour cacher sa grosse merde est de mettre les opposants politiques en prison avec des accusations fallacieuses et vagues et maintenant ce connard s'attaque au journalistes qui mettent au grand jour sa merde er celle de sesministre.s. Le jour il sera expulsé du palais par les armes, ça sera un grand jour de fête en Tunisie.
Répondre
DEBATunisie
Newsletter
657 abonnés
Archives