Depuis des lustres, les "phosphatiens" habitent sur un trésor nommé Phosphate. Ils n'en ont récolté que miettes et poussières dans leurs poumons. Face à leur absurde condition ils se sont rebellés depuis plusieurs générations. En 2008 ils avaient même semé les graines de la révolution qui creusera la tombe à Zaba. Mais rien ne semble vouloir améliorer leur piètre situation. L'énorme contingent de jeunes exclus de l'industrie minière, continuent à errer dans un paysage apocalyptique avec le désert pour seul horizon.

Mais heureusement, Zaballah vient à leur rescousse!! Ayant appris des erreurs du passé, le nouveau gouvernement post-révolutionnaire cogite sur la question. Ça bosse dur depuis son élection : Diversifier l'économie locale et sortir la région de la monodépendance au phosphate, tel est le défi que compte relever la troika au pouvoir. Grâce à la commission présidée par Sadok Chourou, et le travail d'un groupe d'experts encadrés par Hbib khedhr et Hbib Ellouz, un rapport vient d'être soumis au ministère de la formation professionnelle et de l'emploi. Le blog DEBTunisie vient de se procurer la brochure de ce document confidentiel. Je vous en livre ici en exclusivité un aperçu. Mes amis, ce n'est plus les mines de Gafsa, ni les mines de Chaambi, mais une mine d'idées que propose ce programme révolutionnaire!

Création de nouvelles spécialités avec un million d'emplois à pourvoir d'ici l'horizon 2020!

A- Infrastructure :

Il est plus qu'évident que la région manque terriblement d'infrastructre. L'Etat compte lancer des projets de connexion interurbaines (routes, trains, métro...) afin de désenclaver les villes du bassin minier et les intégrer dans le territoire. Pour ces chantiers, le gouvernorat recrute en priorité les jeunes de la région pour des postes de:01


Pour les spécialistes en étude de réseaux routiers et de flux automobiles, seront proposés des postes de:

02

B- Écologie et développement durable

La région souffre d'un grand déficit environnemental. La pollution a causé de graves déséquilibres écologiques qui se manifestent par des invasions récurrentes de sauterelles. Afin de protéger les maigres récoltes de dattes menacées par ces insectes, tout en respectant la liberté et la dignité de ces bestioles, seront proposés aux amoureux de la nature des postes de: 

07


-L'invasion de moustiques nécessite également un traitement à la source. L'usage d'insecticide étant proscrit (par respect à la dignité des larves), les spécialistes proposent de sécher les marécages et les sebkhas de la région. Seront créés à cet effet des postes de:
06

C- Tourisme 

Il est souhaitable d'encourager le tourisme du désert dans les régions du bassin minier. La poussière de phosphate a malheureusement affecté la qualité du sol. Afin de redonner au sable sa couleur d'origine seront organisées des campagnes de dépoussiérage à l'échelle du gouvernorat. Seront donc proposés des postes de: 

05

Il est urgent déjà d'offrir un accueil exceptionnel aux quelques touristes de passage. Notamment nos frères de la péninsule arabique friands qu'ils sont de la faune et de la flore tunisienne.

04

D- Nouvelles technologies

Le bassin minier devra dès à présent entamer sa transition économique pour sortir définitivement de la dépendance au phosphate. Le rapport préconise une feuille de route très ambitieuse dont l'objectif serait de faire de la région à terme la nouvelle Silicone valley de l'Afrique! Pour cela, un réseau de fibre optique devra baliser l'ensemble du territoire. Dès à présent, des centaines de postes sont à pourvoir en ingénierie réseau, internet, téléphonie sans fil. Attention, est exigé un haut degré de compétence pour cette catégorie.  

03  
Personne ne sera oublié, ni même les femmes qui auront le droit de travailler. Pour les plus chevronnées d'entre elles, surtout les spécialistes en technologie de pointe, leur seront proposées des milliers de postes dans les futures usines supra-modernes. Est prévue à cet effet, l'implantation d'un nouveau complexe industriel et ce grâce aux investissements de nos amis du golf...

08

Et ceci n'est qu'un bref aperçu...

PS: Saluez chers amis, les prouesses technologiques de ce dernier article, où il n'a été question ni de cul ni de blasphème...