La Tunisie perd les eaux! Les premières contractions s'annoncent déjà. 9 mois après l'orgasme révolutionnaire observé par les médias du monde entier, les journalistes et analystes reviennent plus nombreux encore pour scruter de près un des accouchements les plus symboliques du moment!

accouchement

Une prophétie largement répandue voudrait que le rejeton du printemps arabe puisse être un fils d'Allah pieu mais démocrate. Avant même les premiers résultats de l'échographie, un certain Rached Ghannouchi fut projeté aux devant de la scène en tant que potentiel incarnation de cette prophétie. Il était un élu avant l'heure qui a su focaliser l'attention sur sa personne et son parti Ennahdha, éludant au passage les véritables enjeux de la révolution et les aspirations de ceux qui l'avaient portée. Cette focalisation n'était pas le simple faite de Ghannouchi et de ses troupes, mais aussi de ses opposants. Il s'en est produit une énorme diversion alimentée en grande partie par les médias qui nous accule à la veille des élections de demain, à faire un choix binaire: voter pour ou contre Ennahdha! 

S'étant pris au jeu, Ghannouchi entend bien faire réaliser la prophétie quels que soient les moyens. Il menace même de faire descendre ses troupes dans les rues et faire péter la baraque si monsieur estime qu'il y a fraude...(voir ici)

menace

Chers amis, excusez-moi de n'avoir pas respecté la trêve électorale et d'évoquer avec les autres la sempiternelle question d'Ennahdha. Cependant ce qui m'inquiète ce n'est pas tant la prophétie auto-réalisatrice des islamistes, mais plutôt l'étrange silence des mauves en ce moment particulier de l'Histoire. Car voyez-vous, depuis 9 mois de post-révolution, nos observateurs de la Sebkha n'ont jamais manqué de constater que plus ça nahdha par-ci ou que ça nahdha par-là, c'est que derrière ça mauve partout. Espérons que cette prophétie sebkhiste demeure à l'état de vague spéculation...A moins que les mauves, girouettes par définition, aient pris la nouvelle direction que semble vouloir prendre le vent...
Mais demain... votons!

(voir ici le Porfolio de mes derniers dessins sur lemonde.fr)