Pour avoir été récemment décoré caricaturiste officiel du mauve (d'après ce journal libanais ou ici) je tiens à remercier tous les emmerdeurs et les perturbateurs dont la pub m'a permis d'accéder à cette périlleuse fonction. Néanmoins, je voudrai préciser qu'il est très facile d'être caricaturiste officiel du régime quand il n'en n'existe aucun dans le pays (je m'excuse pour les quelques dessinateurs de la presse officielle qui feraient mieux de partir en retraite). Ah! je serai injuste si je ne mentionne pas le blogueur 3ayèch mel Marsa qui avait réalisé de belles caricatures mais qui malheureusement a disparu de la circulation. Ainsi donc, et pour que la compétition soit plus équitable et que je ne récolte pas seul les médailles ou les représailles, J'invite les tunisiens révoltés contre le système, à s'armer de leur crayons et participer avec moi à la lutte picturale contre le mauve!

Petit rappel: Dans le monde arabe et en Tunisie, L'iconoclasme islamique qui nous interdit de représenter ou de discuter l'autorité de Dieu et de son prophète (rappelez vous de l'histoire des caricatures blasphématoires) s'est glissé dans l'espace politique pour nous interdire de caricaturer ou de critiquer nos monarques. Paradoxalement nous entretenons un quasi culte des idoles au travers des statues et des photographies géantes de nos présidents. C'est dire que nous avons combinés dans la figure de nos leaders à la fois les attributs de la divinité islamique et pré-islamique.
Contre ces superstitions idiotes qui demeurent enfouies en nous et qui nous asservissent malgré nous, prenons une feuille et commençons tous par dessiner Ben Ali (faute de pouvoir dessiner Dieu dont nous ignorons les traits de visage) Plus on sera nombreux à le faire et plus on le(s) démystifiera. On osera ainsi directement lui demander des comptes plutôt que d'attendre ses faveurs ou ses miracles...

Leçon de dessin

Pour vous inciter à participer à cette initiative artistico-politique, je vous livre gratuitement un cours de dessin pour que vous canalisiez ludiquement votre révolte contre le régime. Pour ceux qui n'ont pas de blog, je me ferai un plaisir de publier leurs caricatures blasphématoires sur DEBATunisie ou ses succursales facebookiennes. 

Les supports: Feuilles blanches. Faite comme-moi, piquez au boulot une des rames qui trainent près de la photocopieuse. Vous pourrez vous faire une réserve et en plus c'est gratuit! Vous pouvez aussi vous entrainer sur les nappes des cafés ou des restos ou sur le papier de votre sandwich du midi. Évitez les t-shirts blancs, vous vous ferez attraper par les flics sur l'avenue.

Les outils: Je suppose que vous êtes déjà équipés d'un ordi, d'un scanner et d'un Photoshop. Si ce n'est pas le cas, faites comme-moi, demandez au RCD un financement, vous leur dites que vous participez à une campagne d'affichage pro Ben Ali. Pour le reste, il suffit de se munir d'un crayon pour esquisser, d'un feutre noir ou stylo bille pour affirmer le trait et enfin d'une gomme pour effacer la trace du crayon. Un fois le dessin terminé vous le passez sous informatique et vous le diffusez sur un blog en veillant sur votre anonymat sans quoi les flics vous retirent votre liberté, votre ordi, scanner et Photoshop (ce serait un véritable gâchis!)

Maintenant que vous avez assuré cette étape, entrainez-vous sur le portrait du président en respectant les modèles ci dessous:

le_on1

le_on2

Bien sûr, il ne s'agit là que d'un exercice d'école maternelle mais qui aura le mérite de fixer des règles simples de dessin. Répétez cette exercice chaque soir avant de dormir jusqu'à ce que vous parveniez à esquisser les yeux fermés le visage de sa majesté. Une fois ce réflexe acquis vous pouvez commencer à faire travailler votre imagination. Pour cela il faut vous chercher des sources d'inspiration:
- Pour l'actualité nourrissez-vous de la propagande. Le site de la Tap, La Presse, Canal 7 sont tellement hilarants qu'il peuvent vous suffire. Évitez les sites et les journaux d'opposition. Ils risquent de vous déprimer et de vous couper toute envie de créer.
- Pour les idées originales, servez-vous de tout le patrimoine graphique et artistique des caricaturistes du monde entier. Il ne s'agit pas de faire du plagiat, mais d'apprendre en observant ce qui fait recette. En ce qui me concerne je suis très attentif à la  page du caricaturiste algérien Ali Dilem. Je feuillette les albums de Naji al-Ali ou encore de l'excellent Bob Siné dont une collection de dessins sur le thème du "chat" m'inspire la série ci-dessous:

benali1

ou encore:

benali2

...Vous pouvez continuer la série en vous aidant des figures de la leçon 1. Je suis à cours d'idée.
Sur ce je vous souhaite, amis apprentis caricaturistes blasphématoires, une bonne soirée, et au prochain cours...