zaouia

On se demande dans les temps qui courent, à l'heure où le système du profit et de la spéculation est montré du doigt, qu'en est-il de nos illustres personnages et de la baraka qui les protège.
Un article Paru il y a 20 jours dans le nouvel Obs semble indiquer que pour ces messieurs, crash ou pas crash, tout continue à beigner dans le meilleur des mondes. L'article nous évoque le cas de Sidi Bel Hassen qui voulant respirer du grand air a décidé de déménager sa zaouïa du Djellez à Sidi Bou.
Voici rapporté -avec quelques adaptations- le texte de l'article en question:

"Sidi Bou-Saïd, le Montmartre de Tunis, va-t-il disparaître ? Des maisons très anciennes, dont la fameuse villa Brun qui jouxte la bastide du baron d'Erlanger, ont été rasées sur ordre du nouveau maître des lieux, le grand et puissant marabout Sidi Belhassen. Celui-ci a aussi contraint le propriétaire d'une maison mitoyenne de la sienne à lui céder une partie de son domaine. Fort de l'appui du chef de l'Etat, le wali qui n'a pas obtenu de permis de démolir ni consulté la mairie de Sidi Bou-Saïd, va y construire une zaouïa quatre étoiles."
(Article paru la semaine du Jeudi 25 Septembre 2008,  Nouvel Obs N° 2290)

De sa nouvelle résidence je sens qu'il nous pondra de nouvelles méditations mystiques sur l'humanité et l'avenir du capitalisme...