Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DEBATunisie
6 février 2019

Le règne du Corange

Après les années mauves, la Tunisie a viré progressivement à l'orange. Mais personne ne mesure vraiment la domination orange qui règne sur le pays, car comme me l'a dit un soir un ivrogne intello (faut toujours écouter les ivrognes du centre ville), "Avant c'étaient les mauves, aujourd'hui ce sont les ORANGES qui possèdent tout. Personne ne les voit, ils sont partout et nulle part" (voir ici)

Mabrouk le Marabout  

Issu déjà d'une riche famille, ce monsieur avec ses frangins, a quadruplé sa fortune en épousant l'une des filles du dictateur. Il était le plus discret des gendres présidentiels et fut relativement épargné par la chute du régime en 2011. Il a grassement payé tout le landerneau politique tunisien (toute couleur confondue) afin d'acheter leur silence et poursuivre dans l'ombre la reconstruction de son géant empire orange (Géant, Biat, Orange...). Restait simplement pour ce marabout, l'épineux problème du gel de ses comptes en Europe. Pour notre saint patron, son nom continuait à figurer parmi cette emmerdante liste des 48 hommes d'affaires (corrompus) et ce depuis l'époque de la Révolution. 

Mais voilà, une intervention divine vient d'intercéder en sa faveur: Super Jo, notre premier ministre, champion de la lutte anti-corruption, vient de faire une requête à l'Union européenne pour que celle-ci lève le gel sur les avoirs de notre super marabout (voir ici). Et comme rien n'est gratuit sur terre, Super Jo inaugure comme par hasard, son nouveau parti Yahya Tounes quelques jours plus tard (voir ici). Tout est en marche pour la course à la présidence de 2019 et l'on peut être sûr que fort de ce soutien, Youssef Chahed volera haut...

TAHYA-TOUNES

Coran

Cette malédiction qu'est la religion continuera à nous hanter tant que se poursuivra la conjugaison de la misère économique à la misère intellectuelle. Un "fait divers" nous le rappelle une nouvelle fois. Il s'agit de cette terrible histoire de l'école coranique de Régueb dans laquelle viennent d'être révélés les abus sexuels et les maltraitances exercés sur ses jeunes élèves (voir ici). S'agit il vraiment d'un "fait divers", ou est-ce un système toléré et accepté par la zaballahie (toujours au pouvoir) ?
ECOLECORANIQUE

La prolifération de L'Orange dans un monde coranisé, s'incrit mes amis dans la logique capitallahistique qui reste et demeure notre ultime destinée...Sur cette conclusion pas très inspirée, je vous salue tous et vous souhaite une belle soirée.  

Commentaires
Z
Eh oui, les tunisiens ont fait une révolution: ils ont changé les mafieux au pouvoir...
Répondre
B
@Ham<br /> <br /> <br /> <br /> Tu lis en diagonale ou tu as des lunettes opaques? Le médecin légiste a constaté des lésions anales compatibles avec une sodomie. A partir de là c'est au juge d'instruction de chercher à savoir s'il y a eu un viol et en déterminer le ou les auteurs. Il faut seulement ne pas écouter Raoudha Laabidi qui fait son show. Elle n'est pas une référence. Malheureusement les tunisiens adorent les grosses gueules, les maquereaux et ...les enculeurs. (C'était comme un immense et splendide bazar/ Dans lequel enculeurs, enculés, maquerelles,/ Maquereaux et putains, tous grouillaient pêle-même...disait l'ivrogne de Z) <br /> <br /> La juge (ou ex-juge) Raoudha Laabidi, fidèle à la coutume des tunisiens qui est de prendre le train en marche et se faire applaudir par les idiots du village qui restent sur le quai, se lance dans une logorrhée insensée et inquiétante. Elle base son discours de godiche sur une attestation médicale prouvant le viol!!! Rien de moins!!! De toute évidence elle n'a jamais lu un certif médical, en tout cas pas celui-là. Venant d'un juge (ou ex-juge) la confusion est terrifiante surtout si, par malheur, elle est reprise par le juge qui instruit l'affaire. Un juge qui ignore que: ''la notion de viol est une notion JURIDIQUE et NON médicale'' (il faut lire la définition du viol que donne le code pénal). Aucun examen médical ne peut définir le viol, il décrit seulement les lésions anales (dans ce cas précis) et il appartient au juge de mettre en évidence l'origine des lésions et chercher s'il y a eu viol après aveu ou témoignage. Point. Pour le moment la justice constate les conditions de vie atroces des enfants et soupçonne des actes sexuels. Pendant ce temps la zoballahie se frotte les paluches quand un(e) hystérique ou un(e) stupide lui donne le bâton pour se faire battre. Avec des Laabidi qui bavent à la lucarne, on n'a pas fini de se faire battre.
Répondre
H
Quels bandes de manipulateurs que vous êtes.<br /> <br /> L'article original pour l'école coranique ne parle même pas d'abus sexuel.<br /> <br /> Pourquoi mentir comme ça ?
Répondre
B
Ton ivrogne est intello, le mien est poète, presque... Eh oui! il faut écouter les ivrognes , ''in vino veritas''. Surtout quand il s'agit de piquette. <br /> <br /> Avant c'étaient les mauves, et leurs toutous<br /> <br /> Aujourd'hui les ORANGES possèdent tout. <br /> <br /> Personne ne les voit, nulle part et partout <br /> <br /> Les petits pénis sont friandise des marabouts
Répondre
A
"comme me l'a dit un soir un ivrogne intello" pas cool pour Mahbouli :)
Répondre
DEBATunisie
Newsletter
657 abonnés
Archives