25 novembre 2013

Le Bardo bradé

L'assemblée constituante qui sentait déjà le soufre, passe encore par une nouvelle crise. Le clown Bahri Jelassi, ancien sbire des Trabelsi, au look assumé de mafioso arriviste, aux idées puantes et au fric dégoulinant, hurle sur les ondes de Mosaïque Fm au scandale. Il révèle que des députés vendant leurs services au plus offrant, l'auraient arnaqué en profitant de ses pots-de-vin... (voir ici) (Dans le monde merveilleux de Jelassi, distribuer des pots-de-vin aux députés est tout aussi naturel qu'épouser des gamines de 13 ans).

Cette révélation n'est pas la première du genre. On soupçonne déjà l'ANC d'être devenue un business pour les députés et un souk pour les hommes d'affaires et les lobbystes désireux de peser sur le champ politique.

liquidation

Avec ce bordel au Bardo, c'en est vraiment fini de la révolution...

PSBrabbi, please, SVP. Aux coincés du cul, aux âmes sensibles, à ceux qui regardent le doigt plutôt que la lune. Ne signalez pas ce dessin auprès de Facebook, ne le censurez pas ! Il n'est que la représentation du dixième de la vulgarité générale qui règne sur la Tunisie. Merci de votre compréhension.

Posté par __z__ à 01:52 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 novembre 2013

Ammar 404 est de retour!

Zaballah gagne du terrain. Il a réussi à neutraliser l'opposition. Depuis il a les coudées franches pour plus de Zaballaherie et de bigoterie. Il n'est jamais à court d'idées pour nous l'enfoncer bien profond. Après le coup du projet de loi sur le rétablissement des Habous (régime foncier traditionnel), voilà qu'il nous sort de son sac le rétablissement de la surveillance du net...   

Ammar

 Voir ici

Posté par __z__ à 09:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 novembre 2013

Fin du Gag...

gagnouchi

Les amis, nous sommes au moins rassurés sur une chose. En sortant Mestiri de son chapeau, Zaballah achève le gag du dialogue national. Et ce n'est pas le coup d'éclat de l'opposition partie en claquant les portes qui y changera grand chose...
(voir ceci)

03 novembre 2013

Le manège du dialogue national...

Le "dialogue national", commencé en été, censé être un outil destiné à sortir de la crise politique, est devenu une fin en soi. Il s'est transformé en une chose, un objet, un truc indéfinissable. C'est comme un trou noir politique qui absorbe tous les débats et les revendications populaires. C'est un spectacle hypnotique qui endort la foule par ses va-et-vient. Ça tourne en rond. Chaque dialogue promet d'être le dernier. Chaque fois le public retient son souffle. Enfin ! un nouveau gouvernement ! Zaballah s'en va ! et puis hop. Rebelote ! c'est reparti pour un nouveau tour...

Manege

Il est une heure du matin. Les partis engagés dans le dialogue se sont mis d’accord sur la prolongation des discussions...donc, sans grande surprise, le manège continue... (voir ici)    
Rappelez-vous d'un autre manège, un peu différent certes, mais qui a réussi à tourner durant 23 ans jusqu'à ce qu'un jour, une foule l'ait pris d'assaut (voir ici)

Posté par __z__ à 01:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

31 octobre 2013

Zaba tu nous manques!

(Ce post est dédié à tous les nostalgiques de Ben Ali, de plus en plus nombreux et de moins en moins discrets...)
Zaba comme tu nous manques! En ces temps pourris où les enfants de Ghannouchi se font exploser...

ghannouchou1

ghannouchou2

Combien sommes-nous nombreux à te regretter toi notre président! toi l'avant-gardiste, l'artisan du changement, l'artisan de ces monstres sociaux que tu nous a enfantés et que Zaballah a adopté....Quelle triste journée que de voir le corps déchiqueté de l'un des tiens, même pas foutu se faire proprement exploser... 
(voir ici)

Posté par __z__ à 00:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 octobre 2013

Dame Tunisie entre Zaba et Zaballah...

Dame Tunisie semble de plus en plus dégoûtée de son heureux élu du 23 octobre 2011. Après leur mariage applaudi par la planète toute entière, le désenchantement fut plus rapide que prévu. Son mari Zaballah s'est avéré impuissant et totalement incompétent dans les affaires conjugales. En plus la situation économique de leur couple s'est rapidement dégradée. Mais le drame de dame Tunisie c'est surtout le climat de terreur qu'a instauré son époux dans le foyer. Le sang a coulé et la maison n'est plus sûre...   
La Tunisie n'aime plus Zaballah et la rupture de leur contrat semble imminente malgré ses chantages et ses menaces larvées... 
Alors que les négociations sont en cour, dame Tunisie est hantée par le fantôme de son ex-mari qui semble vouloir déjà reconquérir le terrain...

CHOIX

Le fantôme de Zaba

En effet, les dernières tueries qui ont eu pour cible des agents de la garde nationale ont eu pour effet de liguer une grande partie de la police contre le gouvernement accusé de laxisme et de complicité envers les terroristes. Les trois présidents ont été même chahutés par les forces de l'ordre lors de la cérémonie des funérailles. La police jusqu'à là conspuée par la population, est devenue soudain, aux yeux de nombreux anti-zaballah (surtout ben-simpsoniens), une police patriote et républicaine. Mes amis, pleurons tous les morts de la planète et ne salissons la mémoire de personne...et police et salafistes compris. Mais prenons garde à ce que l'affect ne nous aveugle. Ne nous méprenons pas lorsque le syndicat de police profite de ce malheureux drame et de la vague de sympathie pour imposer un ultimatum à l'égyptienne au gouvernement ou lorsque ce même syndicat (SNFSI) ose carrément réclamer la libération des poulets jugés après la révolution. Ces revendications scandaleuses ne semblent pas affecter l'opinion prête à en découdre avec Zaballah au prix de la restauration de la bonne vielle recette sécuritaire de l'ère Zaba. Pour nombre de nos compatriotes, la solution au fascisme est le fascisme. C'est Zaba ou Zaballah. Nous y revoilà! (voir ici)

Un peu de douceur...

Dans ce monde de brutes, il est bon de changer d'air et d'aller au cinéma. Allez voir le documentaire "Wled Ammar" qui sort en salle le 2 Novembre prochain (voir la BO). C'est un film de Nasredine Ben Maati qui retrace le parcours des "cyberactivistes". Evidemment si j'en parle c'est parce que l'auteur du doc a estimé bon de me faire causer quelques minutes. Et puis j'ai aussi réalisé l'affiche du film...

AWLED-AMMAR

Pour la sortie de "Wled Ammar" une exposition de mes dessins a été inaugurée aujourd'hui au café culturel "Caf'art" à Carthage (voir ici). Tout ça est très réjouissant et flatteur. C'est comme si l'on entrait dans l'Histoire. Mais qu'en est-il sérieusement des cyberactivistes aujourd'hui ? Que retiendra-t-on de leurs parcours après deux ans de déconfiture totale? 
Une chose est sûre, Zabatistes et Zaballahistes sont d'accord sur leur compte: les cyberactivistes sont des agents de la CIA!

_Z_ aux States 

Et pour continuer dans l'auto-congratulation et l'égo, j'informe le public que la CIA organise ma conférence à Harvard dans les jours qui viennent (voir ici). Si si. Ce n'est pas une blague! Même que je irai casser du sucre sur le dos de Zaba, Zaballah et Zobama...

HARVARD3
Sur ce, bonne semaine et prions Boukornine et la Sebkha pour une Tunisie joyeuse pour tous, pacifique et apaisée...Amen! 

Posté par __z__ à 22:11 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

21 octobre 2013

Le croissant de Zaballah

Deux gendarmes ont trouvé la mort jeudi dernier. Plusieurs caches d'armes ont été découvertes. Deux tonnes de matières explosives ont été saisies (voir ici). Cette fois, la menace terroriste n'est plus sur les zones frontalières. Elle se rapproche des grandes villes. De nouvelles cellules se réveillent avec leur lot de victimes et de terreur. Tunis tremble. La presse parle d'état de guerre (voir ici
Et pourtant les chancelleries occidentales et les renseignements algériens n'ont eu de cesse de signaler aux autorités tunisiennes le danger qui guette le pays et ce depuis plusieurs mois. Mais Zaballah se veut rassurant. Il contrôle la situation...  

CELLULE

Posté par __z__ à 01:04 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 octobre 2013

Interview exclusive d'Allah

PERENOEL

Jabeur Mejri est en effet encore en prison. Marzouki a gracié des prisonniers et a encore laissé Mejri derrière les barreaux, soit-disant pour sa sécurité. Une honte, un déshonneur, pour ce prétendu défenseur des Droits de l'Homme.  

Rappelons certaines choses concernant Mejri:

Ce jeune homme est accusé de trouble à l'ordre public et ce à cause de la diffusion sur internet de dessins blasphématoires. Il est au trou depuis Avril 2012. Dans cette histoire digne de l'époque des tribunaux inquisitoires, les médias oublient souvent de rappeler un élément essentiel du drame de ce tunisien: Mejri était dans le collimateur de certains individus bien avant cette histoire de caricatures. En tant qu'ex-employé de la SNCFT (chemins de fer tunisiens) Mejri, a dénoncé sur son même blog des pratiques mafieuses au sein de l'établissement public en accusant de corruption certains fonctionnaires. Quelques jours après la publication de ces dénonciations, un imam de Mehdia (ville de Jabeur) et cousin de l’un des corrompus évoqués, traita Jabeur de mécréant en faisant référence à ses écrits blasphématoires. S'en suivit alors le procès et l'incarcération (lire ici ce témoignage)
Mejri est un arroseur arrosé. Pire encore, il a été noyé par le "seau religieux" au point que l'opinion a complètement zapé les dénonciations de corruption qu'il a relatés. L'accusation religieuse a permis de faire diversion et de rater sciemment l'occasion d'ouvrir un vrai débat sur les pratiques mafieuses et la corruption au sein des établissements publics tunisiens gangrenés depuis des décennies par ce fléau. Encore une fois la bigoterie ambiante entretenue par le zaballahisme chronique aura eu raison des vrais débats de société et de l'intérêt général.
Encore une fois, Allah, son prophète et toutes ces superstitions de bédouins focaliseront l'attention d'une grande partie de l'opinion et ce au détriment des vraies urgences. Marzouki et une partie de l'élite qualifiera ce phénomène de conservatisme ambiant, préférant l'imputer à l'identité tunisienne plutôt que de reconnaître que cette bigoterie est une manifestation flagrante d'un fascisme ordinaire. Ce même fascisme qui pardonne au flic le viol d'une jeune fille sous prétexte que sa jupe était trop courte et pas très islamique (voir ici)

Conclusion

Mes amis, vous pouvez être sûrs que le jour où je balancerai sur ce blog une révélation dérangeante sur un dirigeant politique ou sur une affaire de corruption, un avocat surgira de nulle part pour dénoncer mes dessins blasphématoires et un juge m'enverra tenir compagnie à Jabeur Mejri... puis le public applaudira. 
En attendant ce jour, soutenons sans réserves Jabeur Mejri et continuons à faire pression! 
Une nouvelle action est organisée dans ce sens: voir ici
Sur ce, joyeuse semaine moutonnesque!

Posté par __z__ à 12:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

06 octobre 2013

Laâguili Gate

Les révélations du rapport de l'IRVA présenté par Laâguili la semaine dernière, ont eu l'effet d'un énorme séisme qui agite encore dame Tunisie. Depuis qu'elle a acquis la certitude de l'implication directe de Zaballah dans les assassinats de Belaid et Brahmi, Tunisie perd les nerfs et ne sait plus vers qui se tourner. L'opposition semble l'avoir définitivement trahie. Tous partis confondus font mine d'ignorer la bombe révélée par Laâguili, pressés qu'ils sont de dialoguer avec Zaballah et de trouver une issue consensuelle à la crise...

DIALOGUE

Hier a donc été inaugurée la première session du dialogue national. Dialogue dans lequel il est question de préparer le débat qui va mettre en oeuvre la discussion destinée à organiser les négociations sur les pourparlers à propos de qui va prendre la place de qui sans que nul ne fasse perdre la face à l'autre. Dans ce subtile jeu d'adresse, où chacun calcule au millimètre près le pas qu'il cède à l'autre, la concentration est de mise. Nul n'a intérêt, aussi bien Zaballah que l'opposition, à ce que des révélations dérangeantes ne viennent en ce moment précis briser le début d'un fragile compromis -ou plutôt d'une compromission: celle de l'opposition qui accepte de négocier avec des criminels...     

03 octobre 2013

Zaballah dans la merde jusqu'au cou...(d'état?)

La Tunisie militante est encore sous le choc des révélations de Taieb Laâguilli président de l'IRVA*. L'autre Tunisie dort encore et ne semble pas réagir. Et pourtant le rapport de l'IRVA dévoilé hier est une bombe. Preuves à l'appui, le document implique directement Zaballah dans les assassinats politiques de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi...
Zaballah vient à peine de réagir (voir ici)

DIGAGE2

Merde alors!

En moins de deux ans, ils ont réussi à se salir, à s'éclabousser, à se rouler dans leur caca. Dire que l'on s'est fait violence pour fermer les yeux sur leur passé. Combien de théories n'ont pas été émises sur la perfectibilité de l'Homme en général (et donc des zaballahistes en particulier)
L'histoire leur a offert une chance insoupçonnée d'entrer par la grande porte et montrer à l'humanité que l'islam politique était possible. Mais voilà, ils ratent leur entrée sur scène en montrant leur incompétence politique (ce qui est excusable pour des débutants), mais surtout ils révèlent leur capacité nuisible à saboter tout débat en injectant le poison de la bigoterie. Mais le pire de tout, c'est que ces gens sont capables de faire couler le sang de leurs opposants au su et au vu de tous, et sans le moindre scrupule.
En deux ans seulement, à peine sortis de leurs prisons, qu' ils sont redevenus justiciables. En s'enlisant dans leur merde noire, ils se rendent dépendants du pouvoir. Comme pour Zaba, le pouvoir pour eux n'est plus seulement un privilège, mais une nécessité vitale, la garantie de leur liberté. Ils s'y agripperont donc quitte à faire couler encore plus de sang...

*IRVA: L’Initiative pour la Révélation de la Vérité sur l’Assassinat de Chokri Bélaïd. Il s'agit d'un collectif d’avocats constitué quelques semaine après l'assassinat, pour suivre le dossier d’instruction de l’affaire Chokri Bélaïd. 

Posté par __z__ à 12:56 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

  1  2  3  4  5    Fin »