30 juin 2014

La nuit du doute...

Le Mufti de la république a annoncé que le dimanche 29 Juin serait le premier jour de Ramadan. Pour cela il a passé la nuit du vendredi à la belle étoile avec ses potes pour attendre le croissant. La sebkha fidèle à sa tradition de dialogue et de débat avec les religieux, invite chaque année le Mufti à prendre place dans son confortable observatoire d'étoiles pour profiter de la meilleur vue sur le ciel.
Malheureusement, et comme c'est souvent le cas, il a décliné notre invitation.
Cela ne nous a pas empêché d'organiser une magnifique "nuit du doute" que l'on compte répéter tous les soirs et ce jusqu'à la fin du mois de ramadan. Le croissant sera servi chaque matin avec du café et des tartines au miel... 

nuitdedoute1

nuitdedoute2

Sur ce, joyeux Ramadan !

Posté par __z__ à 00:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 juin 2014

Le bal des prétendants

Ça s'agite dans tous les sens dans le landernau politique tunisien. Les élections approchent et la recréation Club Med'i Jomaa touche bientôt à sa fin. Commenceront bientôt les choses sérieuses. On sait déjà que des élections législatives précéderont les présidentielles (Selon le calendrier prévisionnel de l’ISIE). Ce qui est une excellente nouvelle pour Zaballah qui a pesé de tout son poids pour s'assurer cette première victoire. Zaballah mise sur les législatives car il est le seul à faire confiance à un électorat guidé par l'instinct pavlovien et qui vote Islam les yeux fermés. Malgré le ratage de leurs deux gouvernements successifs, les islamistes savent qu'Islam est une carotte perpétuellement rentable en période électorale. La présidence n’est pas un enjeu stratégique pour Zaballah. Avec sa majorité parlementaire il est déjà le Calife du bled. Avec ses sbires de l’ANC, il a le pouvoir de faire du président de la république un sapin de Noël, un Bey de carnaval, bref un Tartour-bis de Carthage encore plus mou que Marzouki.
Prenant au sérieux ce possible scénario et pariant déjà sur leurs défaites aux législatives, les chefs de partis entament déjà une parade nuptiale pour séduire Zaballah et garantir ainsi un possible ticket vers Carthage…

Pretendants

(Voir ici)

09 juin 2014

Chaambiwood

En dehors des villes, il y a les sebkhas, les montagnes, les forêts, les collines et les champs. Ils s'y passent souvent des choses bien étranges. Ainsi, un feu d'origine inconnue vient de ravager des dizaines d'hectares du Parc Nahli...Plusieurs foyers ont été constatés ce qui confère à l'incendie un caractère énigmatique et mystérieux...     

NAHLI

(Lire ceci)
Mais c'est le mont Chaambi qui alimente la plus grande part de mystère et de fantasme. Cela fait déjà une année que cette montagne est entrée dans la mythologie post-révolutionnaire comme symbole de la terreur et de la barbarie. Des militaires pris en embuscade y furent égorgés l'été dernier. C'était le 29 Juillet. Un traumatisme frappa alors le pays. Depuis, se succédèrent les attentats par-ci et par-là. Des attentats orchestrés par des terroristes venant du Chaambi. D'ailleurs tous les méchants habiteront le Chaambi. Même que l'assassin de Belaid y louera une grotte. Mais on ne saura toujours pas ce qui se mijote dans ces contrées reculées depuis que les miliaires ont bouclé la zone. Toutes les hypothèses restent donc défendables...  

chaambiwood

Toute cette nature sauvage offre un terrain fertile à l'imagination et à la théorie du complot -au choix- et ce pour le grand bonheur des caricaturistes et des conspirationnistes... 

Posté par __z__ à 09:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

01 juin 2014

La barbe qui cache la forêt

Une affaire qui sombre déjà dans l'oubli et qui mérite que l'on y prête attention:
Un dénommé Anis Azizi a été poignardé et tué vendredi dernier près de chez lui à El Mourouj (voir ici) Ce jeune homme avait dénoncé deux mois auparavant sur internet, une sordide histoire de trafic de terrains citant les numéros des titres fonciers falsifiés. Lui-même travaillant au sein de la direction centrale de la propriété foncière, il avait de quoi mettre en fureur toute sa hiérarchie. Ce "fait divers" est une énième illustration du caractère mafieux de nos institutions étatiques. La corruption a atteint l'os au point que le système produit lui-même du terrorisme dès qu'est dévoilé son cancer...
Le ministère de l'intérieur est la parfaite manifestation de ce mal intérieur. L'attentat de Kasserine, l'affaire Azyz et tous les derniers scandales vont dans ce sens. Depuis Ben Ali déjà ce ministère incarne la partie visible de l'iceberg mafieux qui ronge l'Etat tunisien. Cependant à trop focaliser sur "les salafistes du Chaambi", les djihadistes, et les barbus de tout poil, on se demande combien, nous, société civile, médias et associations, avons aidé la propagande officielle à cacher la forêt...    

barbe

Il ne s'agit surtout pas de nier l'existence du terrorisme islamiste. Mais il est urgent de le situer dans le paysage corrompu de l'Etat tunisien et de comprendre les interactions et les convergences d'intérêts qui unissent les uns aux autres. Cette mise au point, nous permet aussi de reconsidérer les assassinats de Chokri Belaid et de Mohamed Brahmi.
Le vrai terrorisme n'est peut-être pas celui que l'on croit. 

Scandale au sommet

D'après BenSimpsonsNews.com, Marzouki aurait été insulté par le Roi du Maroc et ce pour avoir osé remettre sur le tapis, l'explosif sujet du Sahara Occidental (voir ici). Cependant le séjour du Monarque n'a pas été écourté comme le prétend BenSimpsonsNews et rien ne semble perturber les noces des deux souverains. Mieux encore ! Le Roi a décidé de prolonger son voyage en Tunisie. Pourtant Nizar Bahloul, le patron du journal, défend mordicus son scoop, et se compare à Médiapart et au Canard Enchaîné pour justifier son buzz et assurer la fiabilité des statuts facebook de ses sources. C'est très mauve de ne pas reconnaître ses torts ! (Attention, être mauve ce n'est pas être forcément RCDiste, c'est d'abord un état d'esprit)... En tout cas la présidence a très vite répliqué insistant sur la grande amitié qui unit les deux chefs...
ROIMAROC

OUF !
En réalité, on s'en fout complètement de Tartour, de M6 et encore plus de BenSimpsonsNews...

Posté par __z__ à 20:20 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 mai 2014

Le pipi d'Azyz

Félicitons-nous de la libération d'Azyz et de Sabri accusés de consommation de cannabis (voir ici). En effet, les deux furent acquittés vendredi soir (après une interminable journée de tractations, de manifestations et de délibérations) pour vice de procédure: le non respect de la procédure et surtout l'argument de l'agression dont ils furent victimes durant leur arrestation et leur détention a suffi pour que le juge prononce un non-lieu. Ce qui est en soi une première dans la Justice tunisienne et donc une Victoire contre l'arbitraire des forces de l'ordre. Saluons aussi la judicieuse stratégie du refus de test de pipi d'Azyz, qui a été payante pour les deux prévenus et qui aura donné à l'affaire un goût de défiance envers le ministère de l'intérieur. Tout ça aura servi au moins à rassembler les troupes, à laisser de côté certains différends, à rappeler l’omniprésence de la dictature policière, mais...
POTION-MAGIQUE

Posté par __z__ à 19:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 mai 2014

وزارة التّلفيق

ARRESTATION

Posté par __z__ à 13:19 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 mai 2014

Le trou noir de Tunis ( Interdit aux moins de 18 ans )

Ceux qui le pénètrent n'en sortent plus. Véritable trou noir au coeur de Tunis, le ministère de l'intérieur possède un champ gravitationnel si intense qu'il empêche tout homme au pouvoir de s'en échapper. Il les attire, il les aspirent. C'est la kaaba qui gouverne le bled depuis Bourguiba. Tous y passèrent. Zaba, Essebsi, Zaballah. Même le "sympathique" Mahdi Jômaa est sur le point de se faire aspirer...     

VAGINTERIEUR

Tous s'y sont soumis et aucun homme fort n'a réussi à l'ébranler. Même le big bang du 14 Janvier l'a à peine effleuré. Ainsi, en à peine trois ans de révolution, le trou noir reprend de plus belle son activité. Il a réussi très vite à faire sombrer dans l'oubli intergalactique les blessés, les martyrs et tous ceux qui se soulevèrent contre sa suprématie. Pire encore, Il a libéré dans l'espace tous ses plus grands cadors, les Seriati, Ghariani et compagnie. Et Gare à tout ceux qui osent dénoncer cela ! Azyz Amami est parmi ces étoiles du net, qui ont osé justement défier cet ordre établi. Il fut arrêté avec son ami Sabri Ben Mlouka pour consommation de Cannabis. Comme à l'accoutumée, on fabrique un délit de droit commun pour déguiser un délit d'opinion (méthode du "telfiq"). On les frappe, on les agresse pour rappeler la toute puissance et l'impunité du trou noir ! Puis on continue à frapper et à réprimer tous ceux qui sortent soutenir Azyz, les blessés, et les martyrs du big bang du 14 Janvier.
Ce trou noir, est le frein à toute émancipation. Aucune liberté, aucune Justice, aucune Dignité ne sera possible tant que son champ gravitationnel continue à commander l'orde cosmique de l'univers politique et économique tunisien...
#Free Azyz ! 

17 mai 2014

Seriati Libéré !

D'abord la ré-incarcération de Jabeur Mejri, ensuite Azyz Amami, Sabri Ben Mlouka, puis vint la convocation de Ben Brik... et ce n'est peut-être pas encore terminé. L'ancien régime -toujours en place-, joue de manière flagrante la carte de la diversion pour détourner l'attention de l'opinion. Tout porte à croire qu'une consigne très claire semble avoir été dictée pour fabriquer des affaires annexes au moment où la Justice militaire tente de fermer le dossier explosif des martyrs de la Révolution. Le complexe juridico-policier tente de canaliser ailleurs l'indignation. Ainsi dans le brouhaha général on a pu faire sortir aujourd'hui de prison, ni vu ni connu, le terrifiant général Seriati, homme fort du Zaba System, accusé d'avoir été à la tête de la répression sanglante de Janvier 2011...

SERIATI

A peine Seriati sorti de prison, que la police s'est sentie très à l'aise, comme au bon vieux temps, pour casser du manifestant. C'était aujourd'hui près du ministère de l'intérieur à Tunis. Les forces de l'ordre se sont carrément déchaînés sur les dixaines de personnes venues protester en faveur de Azyz et contre le verdict des martyrs de la Révolution. Un syndicat de police sur sa page facebook parle de "drogués et de dépravés" qui se seraient attaqués au ministère (voir ici), procédé minable de justifier, comme à l'époque de ZABA, la répression...

Posté par __z__ à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

16 mai 2014

LegaZatl it !

Ce n'est pas seulement en guise de solidarité avec Azyz que nous crierons "LegaZatl it !" mais pour soulager la société d'un interdit inutile, inefficace et dangereux. Légalisons la zatla ! Offrons à l'Etat le monopole de sa production et de sa vente. Il n' y a pas pire que de laisser à la contre-bande et aux mafieux (de mèche avec les flics), le commerce juteux du cannabis. La répression n'a eu aucun résultat dissuasif. Ils sont encore plus nombreux à croupir en prison pour consommation de hashish. Jusqu'à 53% des détenus sont impliqués dans des affaires de narcotiques. Un taux totalement flippant! ( voir ici )
Alors, plutôt que de créer un ministère de la mer (idée saugrenue et complètement tartouriste) créons un ministère de la Zatla afin d'occuper nos militaires, de libérer notre jeunesse, d'inspirer les artistes et de créer un nouveau tourisme!

legazatlit01

Imaginez l'avenue animée de Zatla shops, de salons de Takrouri, ou de Hashish bars!
Tout cet argent pourrait servir à créer des centres de désintoxication et de campagne de prévention... 

legazatlit02

Karboul devrait se pencher sérieusement sur la question!

legazatlit03

#FreeAzyz !!

PS: Les deux premières vignettes sont extraites de la campagne électorale du Parti International Sebkhiste (PIS) qui défendait déjà en 2011 la libéralisation du Cannabis! Vive le PIS et vive le Cannabis! et merde aux coincés du cul et aux conservateurs qui n'ont jamais compris que cigarette, alcool ou cannabis c'est du pareil au même. Ni la religion ni la loi n'empêcheront les hommes de foutre en l'air un bout de leur santé, pour un bout d'ivresse. Parions sur la responsabilité de chacun et n'offrons surtout pas à l'Etat le monopole de la morale !  

Posté par __z__ à 21:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

13 mai 2014

A bas la loi 52 !

Le blogueur et activiste Azyz Amami a été arrêté par la police hier soir pour, semble-t-il, consommation de cannabis (voir ici). Si ce n'était l'exceptionnelle aura de ce personnage et sa notoriété révolutionnaire, peu de gens se seraient bougés pour dénoncer la violence de son arrestation et dénoncer par la-même la scandaleuse loi 52. Cette loi, fourre-tout, qui a été créée par la dictature, permet par un simple examen d'urine de jeter en prison -pour une année minimum!!- un consommateur de cannabis. Un outil très efficace abondamment utilisé par la police pour faire du chantage à la jeunesse des quartiers et faire taire les perturbateurs.
Cependant il ne faut surtout pas que la campagne en faveur de Azyz ne nous fasse oublier que la priorité consiste à supprimer la loi 52 et à reformuler les outils juridiques concernant la Zatla. Puis surtout, il ne faudrait pas que le soutien à Azyz soit considéré comme le privilège de ceux qui bénéficient de réseaux sociaux et de relais médiatiques. Si Azyz est vite libéré (ce qu'on lui souhaite) et que s'arrête avec lui le mouvement #A_BAS_LOI52, alors l'action #FreeAzyz passera pour une énième diversion...     

AZYZ

- Lire cet article de Nawaat

- Lire cet article de Libération 

Posté par __z__ à 15:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

  1  2  3  4  5    Fin »