Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DEBATunisie
23 décembre 2020

La Tunisie refuse la campagne de vaccination de Trump...

La Tunisie tient bon et refuse le plan de vaccination arabe proposé par les américains. C'est une question d'honneur et de dignité ! Après les Emirats, Bahreïn, le Soudan et maintenant le Maroc (voir ici), la Tunisie préfère mourir de faim qu'offrir ses fesses à la Normalisation. Attention ! Notre Dark Vador de Carthage en a même fait son argument de campagne. Les allégations du New York Times selon lesquelles notre pays serait le prochain dans le liste n'est qu'un scandaleux tissu de mensonges !  

VACCIN-NORMALISATION-2

Mais dans un monde où les valeurs ne sont plus que des variables d'ajustement, on est en droit de se poser la question, jusqu'à quelle mesure notre mauvaise posture économique nous permettrait de défendre une telle position...

Commentaires
F
je ne vais pas commenter le conflit israélo palestinien, véritable guerre de 100 ans des temps modernes, je laisse d'ailleurs ce soin aux excités des deux bords (dont l'excitation est souvent inversement proportionnelle à la. distance qui les sépare de la région concernée); je vais simplement m'exprimer en tant que tunisien appartenant à une communauté millénaire quasi disparue dont les traces s'effacent chaque jour un peu plus : on peut évidemment penser tout le mal qu'on veut du "makhzen" marocain, de cette monarchie féodale quasi absolue, néanmoins force est de constater que ce pouvoir a inscrit dans sa constitution que sa source hébraïque participait de l'identité marocaine au même titre que l'arabité et l'amazighité , qu'il vient d'intégrer l'enseignement de la culture juive dans les programmes scolaires nationaux, qu'il réhabilite des anciens quartiers juifs , y compris des synagogues, qu'il finance la réhabilitation de cimetières juifs marocains jusqu'au au Cap vert en Afrique Subsaharienne, que d'une manière générale il considère les juifs marocains exilés comme des ambassadeurs de leur pays d'origine et les traite de façon chaleureuse; force est de constater aussi, que du côté de la Tunisie on est de ce point de vue beaucoup plus froid envers ceux que l'on appelle généralement les "tunes" (surtout quand ils ont eu le malheur d'émigrer en Israël) on ne voit pratiquement aucun de ces gestes de sollicitude pour une belle mémoire commune; dans la capitale , cette ville qu'on appelait communément "Tunis la juive" ( la plus grande communauté juive urbaine d'Afrique du Nord) combien d'artères portent le nom d'Albert Samama Chikli créateur (entre autre) du cinéma. tunisien, de Habiba Msika, de Cheikh El Afrit, d'Albert Memmi, de Jaques Haïk ( fondateur de l'Olympia et du Grand Rex à Paris), de l'immense boxeur Young Perez (le stade portant son nom fut débaptisé) ou même de Gisèle Halimi ; bref en Tunisie on est pour le moins "réservé" quant à l'évocation de ce passé , de la contribution des juifs à leur pays et cette quasi amnésie est bien triste quant on la compare à l'attitude marocaine (attitude ancienne , traditionnelle et nullement reliée à la récente "normalisation")
Répondre
F
Quel cirque !! Et pendant ce temps là Tunisie ressemble de plus en plus au Far west puisque les habitants détournent des camions remplis de denrées alimentaires et de bouteilles de gaz...mais le problème c'est la normalisation avec Israël...va falloir qu'il se secoue leur président... La famine guette le pays.
Répondre
DEBATunisie
Newsletter
660 abonnés
Archives