Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DEBATunisie
20 mars 2023

Chlékatoscope

Disons-le, c'est foutu ! Les fachos et les idiots ont gagné. Ils se sont mariés et sont au pouvoir. Ils ne lâcheront rien et ne nous lâcheront pas. N'ayons plus peur de les nommer et de les désigner comme tels : des fachos et des idiots. Les traiter ainsi ne relève pas de l'insulte, ni d'un radicalisme de gauche, il s'agit de qualificatifs objectifs traduisant un mode de pensée limité (idiot) et un exercice du pouvoir violent basé sur la théorie du complot et l'excommunication des opposants. Je le redis, ce que j'énonce n'est pas une opinion, c'est un fait vérifiable et observable sur le terrain. 

Puisque j'ai dit que c'est foutu, et que je ne vois plus d'issue possible, je ferme tout débat avec les tenants du fascisme, et je déclare ici ouvertes les hostilités. Le fascisme n'étant pas une opinion, il ne se prête pas au débat, il extermine. C'est pourquoi on ne débat pas avec, on le combat.

Nous sommes ici très loin de ce qui aurait dû nous mobiliser à savoir des débats sur l'avenir, sur l'environnement, sur l'école, sur nos villes sur nos campagnes, sur notre bonheur collectif et le moyen de le partager entre nous tous. Nous revenons à la case départ, à savoir la lutte contre la matraque et les bottes. Dans notre cas tunisien c'est la lutte contre la ventouse et les chlékas.

En tant que caricaturiste ma marge de manœuvre est très limitée. Mais je ne manquerai pas pour la postérité, de bien consigner en dessins et en couleurs (comme à l'époque Zaba) le visage de ces gens qui contribuent de près ou de loin au retour en force du fascisme en Tunisie. Eux ils dressent des listes noirs contre nous, nous nous ferons d'eux des posters en couleur (et en colère).

Caricature collaborative

Sur Twitter, il a été possible de constituer collectivement, et ce grâce à des twittos tunisiens que je salue au passage, une liste non exhaustive des chléksites les plus notoires. Cela peut aller des gens du pouvoir jusqu'aux journalistes et autres personnalités influentes. Cela a fait l'objet pendant presqu'une semaine de débats très animés (hashtags #caricature_collaborative et #famille_chléka) ponctués par les phases d'avancement d'un dessin "collectif" très élaboré dont voici l'aboutissement:   

FAMILLE_CHLEKA_blog

A la trentaine de participants j'ai envoyé le 15 Mars un fichier en haute définition imprimable en poster afin de les remercier. Ce fut pour moi une expérience stimulante qui m'a permis de tester un nouveau mode opératoire, plus participatif, plus démocratique et peut-être plus efficace pour contrer symboliquement cette folie qu'est le saïedisme.

Je profite de cet article pour mettre en légende, les 26 chlékistes figurant dans "la photo de famille", et les 6 personnalités annexes :       

FAMILLE_CHLEKA_NUMEROS_blog

(1)Kaïs Saïed, (2)Nejla Bouden, (3)Leila Jaffal, (4)Nabil Ammar, (5)Brahim Bouderbala, (6)Kamel Feki, (7)Taoufik Charfeddine, (8)Ichraf Chebil [première dame], (9)Naoufel Saïed [frère du président], (10)Ridha "Lenine", (11)Ahmed Chaftar, (12)Wafa Chedly, (13)Amine Mahfoudh, (14)Sadok Belaid, (15)Farouk Bouasker, (16)Riadh Jrad, (17)Nejib Dziri, (18)Ezzedine Chelbi, (19)Abid Briki, (20)Abdenaceur Aouini, (21)Mongi Rahoui, (22)Le crâne de Chokri Belaid, (23)Borhane bsais, (24)Maya Ksouri, (25)Leila Toubel, (26)Parti Nationaliste Tunisien

(A)Kadhafi, (B)Ons Jabeur, (C)Tebboune, (D)Sissi, (E)Assad, (F)Ben Ali

Il est à noter, que si l'on est arrivé à collectivement s'entendre sur les principales personnalités figurant dans cette photo de famille, une divergence est apparue sur le cas de la championne de Tennis Ons Jabeur. Certains Twittos ont considéré qu'il était très sévère de la faire figurer dans ce macabre palmarès. Les défenseurs de la tenniswoman trouvaient que son appel à participer au référendum de Saïed, ou son appel à voter "oui" à la Constitution, ne faisaient pas d'elle une partisane. Les anti-Ons (dont je faisais partie) trouvaient au contraire, que sa notoriété et son prestige international lui offrait une opportunité historique de prendre position contre le retour de la dictature en Tunisie et lui permettait de condamner publiquement le discours raciste de Zabaïed. Ons Jabeur n'est pas simplement une sportive de haut niveau, elle est un symbole, et à ce titre elle avait une responsabilité citoyenne. Son silence, voire son soutien au référendum de Zabaïed, vallent compromission.

Le cas Jabeur est d'ailleurs très intéressant, car il agit comme un verre grossissant qui met le doigt sur ces lâchetés et ces renoncements individuels qui additionnés à l'échelle de tout un pays, rendent possible le retour décomplexé de la dictature.

Conclusion

Après des années de dessin et de blogging sur le cas Tunisie, j'en arrive à me dire à quoi bon tout cela ? A part l'encouragement d'un public restreint que je salue de tout mon cœur et grâce auquel je trouve encore de l'énergie pour durer (16 ans !), je demeure très perplexe quant à l'utilité de cette lutte que je mène au détriment de mon travail et de ma vie personnelle. Je n'y gagne ni argent, ni véritable reconnaissance du fait de mon anonymat redevenu vital au vue de la situation. Je ne sais même plus si je dépense toute cette énergie en vertu d'idéaux politiques ou d'égoïstes ambitions artistiques. Je suis complètement perdu. Puis je ne vois vraiment aucune issue de secours pour la Tunisie. Je crains que la chute de Zabaïed ne nous entraine d'une dictature à une autre... 

ASILE_CHLEKA_blog

Pour ce 20 Mars 2023, anniversaire de l'indépendance, je nous souhaite la véritable indépendance, celle qui nous libèrera un jour de nos lâchetés, de nos renoncements, de notre manque d'ambition, de notre nonchalance, de notre égoïsme et toutes ces petites choses qui nous colonisent de l'intérieur et qui ont rendu possible ces monstres dont le saïedisme incarne l'un des visages les plus hideux, et même les plus dangereux de notre Histoire.

Rendez-vous compte chers amis, que pour célébrer la fête de l'indépendance Zabaïed a déclaré devant un parterre de lâches et de minables partisans, qu'il était l'artisan d'un miracle historique (parlant de son coup d'état du 25 Juillet 2021), et qu'il a pris cette décision seul entre lui-même et son ami imaginaire (Allah) (voir ici). Je sais que nous ne sommes plus à une déclaration près, et que hélas nous nous sommes habitués à ce que des hommes et des femmes médiocres et intellectuellement limités, prennent notre destin entre leurs mains...Mais tout de même, nous avons cette fois affaire à un homme objectivement délirant !

Je n'en reviens pas.

Commentaires
R
tu te moques de Mongi Rahoui wenti ma tjich fi dhafrou.
Répondre
DEBATunisie
Newsletter
660 abonnés
Archives