Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
DEBATunisie
1 juin 2015

Découverte d'un nouveau gisement de Gaz en Tunisie

Mes amis, nous savons combien le secteur pétrolier en Tunisie est couvert de mystères et de secrets. Depuis l'indépendance, l'État semble être complice de transactions occultes entre fonctionnaires, intermédiaires locaux et grosses firmes étrangères. Rien de singulier en soi, puisqu'aucun secteur dans le bled n'a échappé à ces pratiques mafieuses. De Bourguiba à Zaba, le tunisien n'a jamais eu accès à l'information. Et c'est bien le propre des dictatures que d'entretenir l'opacité et le flou, car cela enlève au citoyen toute possibilité de contrôler et de demander des comptes au Pouvoir. Ôter au peuple le savoir, c'est l'exclure du Pouvoir.

Mais voilà, la Tunisie s'est soulevée contre cette gestion opaque du bien public et le peuple a même mis à la tête de l'État (en 2012) un homme libre et indépendant qui allait justement démanteler tous les anciens réseaux occultes qui ont gangrené le bled. Personne ne sait vraiment ce que Marzouki a bien pu faire durant ses deux années de présidence à Carthage. Alors qu'il a eu accès à tous les dossiers sensibles ce n'est que maintenant, après sa défaite aux dernière élections, que Marzouki se rend compte de l'ampleur de la corruption ! Et même -selon ses dires- nous nagerions sans le savoir sur des puits de gaz et de pétrole! 
Bonté divine!

Bassprom

C'est lors de son dernier voyage au Qatar, pays du gaz et de la transparence, qu'il aurait eu cette divine révélation. Et depuis c'est toute la Tartourie qui s'agite dans tous les sens criant :"Winou el Pétrole? Winou el Pétrole ?" slogan d'une nouvelle campagne citoyenne(?) (Lire cet article
La morale de l'histoire, c'est qu'à trop entretenir le secret, non seulement l'État se rend complice des magouilles, mais surtout il ouvre un Boulevard à ceux qui croient encore à Tartour, aux trésors cachés, aux miracles et aux prophètes...

Paragraphe Ajouté le 02/06/2015

Après réflexion, et au vue de l'évolution de la situation, je me rends compte que ce dernier article est mal venu quand on sait combien on a besoin en ces temps difficiles, de campagnes citoyennes appelant à la transparence. Puis l'objet même de la campagne - les énergies fossiles- est d'autant plus intéressant qu'il constitue à lui seul une énorme boîte de pandore dont l'ouverture pourrait nous révéler un univers de magouilles, d'escroquerie, de corruption et d'ingérences étrangères...

Je ne suis pas en train de m'excuser, ni de me justifier. Je maintiens toujours ma position critique par rapport à la Tartourie, (champ large de connerie allant de Marzouki à Recoba en passant par les Abbou, Ayari et la Badi). Sa récupération -voire son initiation- de la campagne "Winou el Pétrole" me semble suspecte et relève selon moi d'une stratégie politicienne plus large dans laquelle la Tartourie elle-même pourrait-être le pion d'une partie d'échec opposant Zaballah à Essebsi. J'en veux pour preuve une vidéo où Ghannouchi s'en prend sévèrement aux contrats signés par Marzouk aux states, signe d'une tension latente entre les deux formations (voir ici).
Il ne faudrait pas que leurs calculs politiques mettent le doute sur la justesse de la cause "Winou el Pétrole". Il est évident qu'aujourd'hui n'importe quelle cause sera l'objet de récupération par les uns ou par les autres. La mobilisation ne devrait donc pas reculer surtout quand on sait combien ça pue le scandale...

Le scandale

- Je ne sais pas pour vous, mais pour moi il y a quelque chose de scandaleux dans les milliards Suisses de la "dynastie" Bouchamaoui révélés par un lanceur d'alerte (voir ici). Rappelons que la fortune de cette famille est liée à l'industrie pétrolière et qu'une "certaine" Wided Bouchamoui, présidente du patronat tunisien, pèse de tout son poids sur la politique tunisienne (rappelons son rôle central dans le dit "dialogue national"; partie d'échec Nida/nada)

- Il y a également beaucoup à dire sur Afek Tounes parti libéral allié à Nida qui semble nier toutes les malversations liées au secteur pétrolier et qui, en même temps, fait passer par le biais de son chef de parti et ministre de développement, Yacine Brahim, un nouveau code d'investissement, réduisant à 25% l’impôt sur les sociétés étrangères! en plein campagne "Winou el Pétrole", c'est carrément de la provocation ! (voir ici)

- Enfin, il n'y a pas plus facile pour mesurer l'ampleur du scandale que de relever le coefficient d'hypocrisie des médias type Nessma, Businessnews, African Manager, Kapitalis... Quand leur CH (Coefficient hypocrisie) s'approche de 7, c'est que le scandale est bien fondé...

Tout ça chers amis pour dire que : au-delà de sa récupération politicienne, au-delà du Pétrole et du gaz (que Boukornine et la sainte Sebkha nous préservent de ces richesses naturelles empoisonnées), la campagne "Winou el Pétrole" reste utile, car elle emmerde les partisans de l'opacité. Cette campagne devra être défendue tant qu'elle participe à intégrer la transparence dans l'ADN de l'Etat. N'oublions pas que cette lutte s'inscrit dans un objectif plus large visant à ce que nos dirigeants rendent public tout ce qui relève de près ou de loin, de l'intérêt général !

 

Commentaires
F
félicitations à Libre Enfin pour ses textes solides et argumentés.<br /> <br /> Néanmoins je suis un peu étonné par son indulgence pour la flat tax, que je trouve assez terrifiante en matière de redistribution et de justice sociale.<br /> <br /> et aussi par sa réticence vis à vis de l'impôt sur la fortune à l'heure où partout dans le monde les inégalités de patrimoine explosent et où l'on voit (par exemple aux U.S.A.) que tout l'accroissement de richesse produit par la croissance ne profite qu'à 1% maximum de la population.<br /> <br /> la justification de l'enrichissement des entrepreneurs c'est l'idée du "ruissellement" autrement dit que la création de richesse diffuse et profite à l'ensemble de la société.<br /> <br /> je pose donc la question:<br /> <br /> est ce que Libre Enfin serait Enfin ultra Libéral?<br /> <br /> j'attends sa réponse avec impatience.
Répondre
Z
Début 2012, vous vous moquiez de MMM en en faisant un "roi fainéant" qui ne savait pas à quoi s'occuper dans son Palais (revoyez vos dessins de l'époque sur "Marzouki, un président très très occupé") et, maintenant, vous lui attribuez des prérogatives qu'il n'a jamais eues sur les ressources naturelles du pays ?? Allons, un peu de cohérence tout de même et puis arrêtez donc vos calomnies à son égard, ça vous rendra un tantinet plus crédible. Pour votre gouverne, il n'a jamais bu une goutte de whisky de sa vie. Quant au Homous, on se demande bien d'où vient de canular... qui n'a, là encore, rien à voir avec la réalité.
Répondre
_
Amis sebkhistes, j'ai été attaqué récemment par des corbeaux. La sebkha se vide de ses flamants. Soyez pour l'amour de Boukornine plus présents. Je vous serai infiniment reconnaissant...
Répondre
A
Je rejoins notre ami Libre Enfin dans son analyse des failles de raisonnements au sujet de la baisse de l'imposition. Tu m'as dévancé ( et déclassé ) dans l'explication de la fiscalité spécialisé des ressources naturelles ( phosphate, pétrole etc qui sont régies par des lois spécifiques ).<br /> <br /> <br /> <br /> La problématique de l'imposition effective ( càd ce que paye vraiment les sociétés ) est resumé en ceci: "les sociétés payent ce qu'elles ont envie de payer". Pour y arriver, le earnings stripping est une technique, tout comme le transfer pricing etc. qui enrichissent surtout les poches des consultants et juristes. En somme, c'est une façon très inefficace pour l'Etat de renflouer ses caisses. Il n'y a qu'à voir le budget des etats modernes pour se rendre compte que l'impôt sur les sociétés ( pour ne pas utiliser une abbréviation qui finit dans le collimateur de "l'agence qui n'existe pas" ) ne rapporte pas grand chose ( et on n'a pas compté le coût de la compliance ).<br /> <br /> <br /> <br /> La seule raison pour laquelle l'impôt n'est pas plus proche de zéro dans la plupart des pays c'est que le pays risque de finir sur la liste de l'OECD des paradis fiscaux, alors que les grosses arnaques sont fournies par des pays à haute fiscalité mais avec des accords de double-imposition (Pays Bas?). Je pense que le modèle Estonien serait éventuellement à suivre.<br /> <br /> <br /> <br /> Tout comme pour Piketty, le descriptif est bon mais j'adhère moins au prescriptif.<br /> <br /> L'élargissement des bases passe par les impôts indirectes ( consommation, énergie, éco/voitures, routes etc ) et moins sur les impôts des sociétés et l'impôt sur le travail lui-même. Eviter la complexité ( le Brésil n'est pas un bon exemple...). L'imposition de la fortune et les droits de succésion sont encore des impôts qui ont fait perdre tellement de talents et d'argent aux pays où ils ont été appliqués.<br /> <br /> <br /> <br /> Demandez vous pourquoi Tetra Pak est aux UK, IKEA aux pays-bas et son fondateur peut aujourd'hui penser à rquitter la Suisse et rentrer chez lui depuis que son pays a enlevé l'impôt sur la fortune et l'héritage... Mais encore une fois, ça paye plein de fiscalistes et de consultants, et les "produits d'assurance" bidon. Un gars comme Warren Buffet, aves ses milliards, est pour l'impôt sur l'héritage, pas par altruisme, mais parcequ'il est grand propriétaire de boite d'assurance...<br /> <br /> <br /> <br /> Un pays comme la Tunisie, où nous n'arrivons même pas à mener à bien l'adminsitration d'un héritage ne devrait même pas songer à impôser cet héritage ( plus qu'il ne le fait déjà). Finalement, un pays comme le notre, où la construction de confiance à l'Etat et ses représentants est encore à faire, qui hier encore envoyaient le fisc pour des "contrôles et redressements" dans des dossiers politiques, il serait très malsain d'introduire des impôts qui demandent un niveau de transparence que le pays les plus développés n'arrivent pas à imposer (!).<br /> <br /> <br /> <br /> Il faut que l'imposition reste le plus simple possible pour les citoyens, car la transparence augmente la compréhension et l'acceptation ( du coût du vivre ensemble ). Le contraire fait de la fraude fiscale un sport national qui mène le pays vers sa perte ( comme la Grèce )
Répondre
V
Ce qui suit n'a rien à voir avec le débat mais chose promise ...<br /> <br /> <br /> <br /> @Tounsi , voila la réponse à votre question.<br /> <br /> <br /> <br /> 1) La multiplicité des univers en physique moderne.<br /> <br /> <br /> <br /> Dans la physique moderne on a découvert quatre forces qui régissent le monde sensible.<br /> <br /> <br /> <br /> a) La gravitation.<br /> <br /> b) La forme électromagnétique.<br /> <br /> c) La force forte ( celle qui lie les protons entre eux dans le noyau qui devraient se repousser et faire exploser le noyau sinon à cause de la charge positive).<br /> <br /> d) La force faible : elle intervient entre autres dans la radioactivité.<br /> <br /> <br /> <br /> Les physiciens rêvent d’une théorie unifiée qui devrait ,dans le même formalisme, expliquer les quatre forces , on a réussi à faire le travail plus ou moins pour les trois derniers ( le modèle standard) mais la gravitation reste à part et n’entre pas dans le formalisme, elle est décrite pas une théorie à part ( la relativité générale) .Dans les années 80 on a changé de paradigme et au lieu de considérer le point comme constituant de base du monde on partait des cordes minuscules ( fermées ou ouvertes).Le monde devient alors une multitude des cordes qui vibrent suivant des modalités diverses et les données physiques ( masse , charge, spin…) ne serait qu’une manifestation d’un mode de vibration donné, d’un type donné de cordes .Par la théorie des cordes on espérait réunir les quatre forces ensemble. SAUF, il y a un soucis, plutôt plusieurs soucis :<br /> <br /> <br /> <br /> a) Cette théorie n’est cohérente que dans un univers à 10 dimensions alors que le nôtre n’en a que quatre (3 pour l’espace et 1 pour le temps)<br /> <br /> b) Il n’y pas une théorie de cordes possible mais plusieurs.<br /> <br /> c) La réunion des toutes les théories des cordes dans une théorie hypothétique (théorie M) en 11 dimensions ne fait que compliquer les choses.<br /> <br /> <br /> <br /> Pour retomber sur quatre dimension on considère que l’univers se décompose en U(10) = M(4) X D(6), c’est-à-dire qu’on a 6 dimension (repliées ou de « taille » réduite), comme un cylindre est le produit d'un cercle et d'une droite (Cylindre(2) = Cercle(1) X droite(1)) SAUF que là aussi on a au moins deux soucis :<br /> <br /> <br /> <br /> a) On ne dispose pas vraiment d’un moyen qui permet de mettre en place un protocole expérimental et tester , donc valider ou rejeter la théorie.<br /> <br /> b) On n’a pas un mais des milliards de milliards ( 10 puissance 500 ) de possibilités pour la forme D(6) , comment choisir la bonne forme ?<br /> <br /> <br /> <br /> La solution était de POSTULER l’existence d’une multiplicité de mondes et pour les plus spéculatifs des physiciens de dire que notre monde est celui ou les constantes sont telle qu’elles permettaient l’émergence et la vie des humains ( principe anthropique)…. <br /> <br /> <br /> <br /> J’ai simplifié un peu les choses mais j’espère que c’est lisible. Pour une critique en règle de ces théories on peut consulter le blog ( Not Even Wrong).<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> 2) La multiplicité des mondes dans les sociétés traditionnelles.<br /> <br /> <br /> <br /> Cette doctrine est courante chez les Bouddhistes et les Hindous , elle est aussi connue chez les soufis dans le monde musulman.je vais la présenter dans le langage de l’Hindouisme.<br /> <br /> <br /> <br /> La réalité suprême absolue, illimitée et infinie porte le nom de Brahma( ce mot est de genre neutre et il correspond à l’essence divine en occident) , cette réalité à une première détermination qui est Ishvara ( le seigneur et est la fonction divine en occident) .Ishvara lui-même à trois aspects : Vishnou,Shiva et Brahma (celui-là est genre masculin) qui chacun à une parèdre correspondant à son énergie ( puissance) .Les parèdres elles-mêmes apparaissent sous des aspects divers et variés qu’on nomme les déesses en Hindouisme ( Kakshmi, Parvati ,Sarasvati, Kali, Durga….). Le prétendu polythéisme hindou n'est qu'une preuve d'ignorance des certains orientalistes.<br /> <br /> <br /> <br /> De son essence ( le lieu du possible en occident ) Ishvara manifeste, supporte pour un certain cycle et « détruit »( ramène vers lui) un univers qui contient un nombre indéfini de mondes. Il y a donc un nombre indéfini d’univers qui contiennent chacun un nombre indéfini de mondes. Notre monde avec tout son ampleur ( ses galaxies et ses soleils ) n’est que la partie sensible qui est « entourée » par une partie subtile beaucoup plus vaste et les deux ne forment qu’UN seul monde. Chaque monde est peuplé par des êtres spécifiques. Dans notre monde et pour chaque hommes par exemple, les actes, paroles et pensées suivant qu’elles leurs qualités ( justes ou pas ,dharma ou adharma) produisent des effets positifs ou négatifs qui en s’accumulant déterminent dans quel monde il va naitre après sa mort et ses qualités physiques et intellectuelles dans sa prochaine vie. Les qualités d’un être sont les résultats de ses vies passées et ses actes, paroles et pensées (s’il parle et pense !!) dans une vie déterminent sa future naissance. Les mondes supérieurs (qualitativement) au notre sont les différents paradis<br /> <br /> <br /> <br /> Tout univers est ramené au sein de Brahma après un long cycle et multiples naissances pour chaque être et est manifesté de nouveau après une période dire de sommeil de Brahma. A ces cycles sans fins que détermine par une loi rigoureuse ne peut échapper que l’être qui a atteint la libération totale, les autres renaissent à transmigrent de nouveau à chaque manifestation d’un univers (pour y connaitre plusieurs renaissances..). Il des nuances à connaitre : <br /> <br /> <br /> <br /> a) Celui qui atteint un monde paradisiaque qui échappe à certaines conditions ( on parle du paradis supra-formel , l’être n’est pas soumis à la forme dont la forme physique est un cas particulier) ne peut renaître que dans des mondes paradisiaques du même genre , il ne retombe pas dans des mondes plus bas(soumis à des formes).<br /> <br /> <br /> <br /> b) Il y a une grâce de Ishvara qui s’exerce et qui attire vers elle les êtres transmigrant .La libération est ainsi le produit de l’effort de l’être particulier et de la grâce d’Ishvara.<br /> <br /> <br /> <br /> Il y a énormément de choses à dire sur la libération c’est déjà long et je ne vais pas abuser. Il suffit de savoir que les êtres ne sont réduits à leur corps ni à leurs esprits mais qu’ils sont dans leurs essences identiques à Brahma lui-même et la connaissance de l'homme libéré est infinie et est identique à son object.<br /> <br /> <br /> <br /> Les meilleurs exposés sur le sujet en français sont :<br /> <br /> <br /> <br /> https://electrodes.files.wordpress.com/2010/10/lhomme_et_son_devenir_selon_vedanta__guenon.pdf <br /> <br /> et <br /> <br /> https://electrodes.files.wordpress.com/2008/12/guenon-1932-les-c3a9tats-multiples-de-lc3aatre.pdf
Répondre
DEBATunisie
Newsletter
660 abonnés
Archives